ĀYURVEDA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Diffusion de l'Āyurveda

Quelques drogues indiennes, désignées comme telles, figurent dans la collection hippocratique. Le traité Des vents de cette collection enseigne la même doctrine pneumatiste que l'Āyurveda. Le Timée de Platon décrit une théorie semblable à celle du tridoṣa et qui est isolée dans la tradition médicale grecque. Les concordances, poussées jus-qu'au détail, rendent peu probable une rencontre fortuite. Quoique non mentionnée, l'origine indienne des doctrines du traité Des vents et du Timée est probable, et leur communication aux pays grecs se place le plus vraisemblablement dans les siècles de domination simultanée de pays grecs et indiens par l'Empire perse achéménide.

La diffusion de l'Āyurveda a été surtout très large dans l'ensemble de l'Asie orientale. Le Yogaśataka a été retrouvé en Asie centrale dans un manuscrit du viie siècle. Nombre de traités d'Āyurveda ont été traduits en tibétain et de là en mongol. Une collection de drogues indiennes anciennes a été conservée au Japon jusqu'à nos jours.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

  • : membre de l'Institut, professeur honoraire au Collège de France

Classification

Autres références

«  AYURVEDA  » est également traité dans :

INDE (Arts et culture) - Les doctrines philosophiques et religieuses

  • Écrit par 
  • Jean FILLIOZAT
  •  • 16 834 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le Yoga »  : […] Comme le Sāṃkhya, le Yoga professe des théories qui appartiennent en fait à toute la culture générale indienne, indépendamment des religions et des conceptions théologiques. Ses doctrines concernent spécialement la psychologie, la théorie des organes et des mécanismes psychiques, et elles sont en rapport étroit avec les conceptions des milieux médicaux, de l' Āyurveda (le « Savoir sur la longévi […] Lire la suite

INDE (Arts et culture) - Les sciences

  • Écrit par 
  • Francis ZIMMERMANN
  •  • 14 264 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Médecine ou science de la vie »  : […] Parmi les trois sciences qui furent les plus développées dans l'Inde, astronomie, mathématiques et médecine, cette dernière est celle qui répond le mieux au modèle brahmanique traditionnel des sciences. Les sciences brahmaniques sont normatives, elles fixent des règles de vie sur le chemin de la sagesse, elles enseignent ce qu'il convient de faire pour atteindre « les quatre buts de l'existence h […] Lire la suite

MOUSSON

  • Écrit par 
  • René CHABOUD, 
  • Francis ZIMMERMANN
  •  • 6 612 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les conceptions médicales indigènes »  : […] Quelques-uns des faits sociaux et culturels liés au phénomène météorologique de la mousson ont été observés et expliqués avec une étonnante précision par les maîtres de l' Āyurveda , auteurs et compilateurs anonymes des grandes collections médicales en sanskrit . Nous aurions tort de négliger les clés qu'ils nous ont données pour comprendre au moins les deux conséquences les plus directes de la […] Lire la suite

SANSKRITES LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT
  •  • 8 973 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les littératures d'enseignement »  : […] Tout ce que l'esprit humain a pu concevoir a eu son expression en sanskrit. Il n'est pas possible d'énumérer exhaustivement les diverses disciplines, les divers domaines, les divers genres littéraires sanskrits. On peut distinguer ce qui est technique et didactique et ce qui est belles-lettres pures. Le premier groupe est appelé génériquement śāstra (« enseignement »). Les trois principaux śāstr […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean FILLIOZAT, « ĀYURVEDA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ayurveda/