HONNETH AXEL (1949- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les sphères de reconnaissance

Ce changement de paradigme conduit à ne plus concevoir l’agir communicationnel seulement sous l’aspect de l'entente rationnelle mais au sens des conditions de reconnaissance. Il a aussi des implications importantes quant au rapport de la Théorie critique au marxisme et, plus globalement, à l’articulation entre une philosophie morale et politique avec une philosophie sociale. Axel Honneth ne réduit jamais le déni de reconnaissance ou le mépris à une simple conséquence du capitalisme. Dans son essai publié en 2005, Verdinglichung : eine anerkennungstheoretische Studie (La Réification. Petit traité de théorie critique, 2007) il estime que György Lukács a eu tort, dans Histoire et conscience de classe (1923), un ouvrage qui a joué un rôle considérable pour les fondateurs de la Théorie critique, de réduire la réification à un effet du capitalisme et de la marchandisation du monde. On ne doit pas penser la contestation ou la critique sociale en termes de motivation utilitaire, maximisation de sa situation ou de ses ressources financières, mais en termes de reconnaissance.

C’est après avoir réalisé cela qu’Honneth, en 1992, est retourné à Hegel avec Kampf um Anerkennung, estimant par là s’inscrire dans la tradition de la Théorie critique. Il entend montrer que la société contemporaine, comme toutes les sociétés du reste, est organisée selon des sphères de reconnaissance, par lesquelles leurs membres ont la possibilité d’accéder à une reconnaissance mutuelle. Au-delà de Hegel, il s’appuie sur la psychologie sociale de George Herbert Mead et la psychanalyse de Donald Winnicott. Chez Mead, il retrouve l’idée, au plan ontogénétique, qu’on peut développer une conscience de soi qu’à la condition d’une reconnaissance mutuelle. Ce qui veut dire que c’est seulement dans le miroir de l’autre que nous pouvons réaliser notre p [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  HONNETH AXEL (1949- )  » est également traité dans :

RECONNAISSANCE, sociologie

  • Écrit par 
  • Wenceslas LIZÉ
  •  • 1 058 mots

La notion de reconnaissance doit une part de son succès à l’omniprésence des phénomènes qu’elle désigne dans le fonctionnement du monde social. Pour saisir simplement cette notion particulièrement labile, on peut dire que la reconnaissance a lieu à chaque fois qu’un individu, un groupe ou une institution valide une identité revendiquée par autrui (celle d’« artiste », par exemple) ou le crédite d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reconnaissance-sociologie/#i_55762

Voir aussi

Pour citer l’article

Gérard RAULET, « HONNETH AXEL (1949- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/axel-honneth/