AUTOMOBILISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les États-Unis, matrice de l'automobilisme contemporain

À la ville comme à la campagne, l'automobilisme s'imposa aux États-Unis comme nulle part ailleurs. Le philosophe Jean Baudrillard l'a relevé dans une sentence qui porte bien au-delà de la simple provocation : « L'intelligence de la société américaine réside tout entière dans une anthropologie des mœurs automobiles – bien plus instructives que les idées politiques » (Amérique, 1986). L'auto y a effectivement connu une forme de « naturalisation », dont les ressorts fondamentaux touchent aux libertés premières, pionnières et fondamentales que la société nord-américaine démocratique a immédiatement projetées en elle et ce plus d'un siècle durant. En 1900, alors que l'automobile était européenne, la problématique de l'automobilisme commença d'ores et déjà à s'emparer des États-Unis. Ces derniers ont effectivement constitué le théâtre naturel de son triomphe, avec un impact – sur les paysages, l'architecture, les villes – une puissance – sur le travail et l'économie – et une influence – sur l'esthétique et le design −, tout à fait incomparables .

Outre-Atlantique, l'automobile fut dès ses débuts un fait de civilisation reconnu sans difficulté aucune. L'existence avérée d'un lien historique très fort entre liberté de déplacement et liberté individuelle, qui, en l'occurrence, touche à l'essence de la nation américaine, a permis à la notion si opératoire de frontière (frontier, limite à repousser indéfiniment pour accroître sa propre liberté) d'intégrer la motorisation individuelle comme pilier d'une définition renouvelée et renforcée de l'individualisme au xxe siècle, sans que le conflit de classes n'y apporte de trouble. À maints égards, à partir des années 1920, l'expérience américaine a constitué en effet une forme d'absolu et de matrice par rapport auxquels les constructeurs, les urbanistes, les artistes ou encore les romanciers français et européens ont raisonné en termes de modèle ou de contre-modèle. La place occupée dans la vie quotidienne d'une part, et, d'autre part, dans les expériences limites que le cinéma [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Mathieu FLONNEAU, « AUTOMOBILISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/automobilisme/