AUTO-ORGANISATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Auto-organisation intentionnelle

Le rôle de l'interprétation

Mais nous devons faire maintenant une autre distinction, car pour décrire ces propriétés émergentes, à la fois structurales et fonctionnelles, on ne peut pas éviter de tenir compte de l'existence et du point de vue de l'observateur (non pas avec le sens d'une subjectivité, mais, de façon habituelle en physique, avec le sens de conditions objectives d'observation et de mesure). Considérer un réseau comme ayant acquis – par auto-organisation – la signification d'une machine à reconnaître des formes est une interprétation par l'observateur. Plus précisément, c'est une projection de nos propres expériences cognitives de reconnaissance de formes – soit directement soit par le moyen de nos machines conçues pour cela – sur le comportement observé dans le réseau. Par conséquent, même dans le cas de systèmes auto-organisateurs au sens fort, censés simuler des systèmes naturels mécaniques non produits par l'homme – tels que des plantes ou des animaux –, nous restons avec une dernière question sur le rôle de l'observation et de l'interprétation qui produisent la signification.

De ce point de vue, les systèmes humains, tant individuels que sociaux, sont dans une situation intermédiaire entre des systèmes naturels dont l'origine des significations est interne, et ne peut être observée que de l'extérieur par projection interprétative, et des machines artificielles dont la finalité, c'est-à-dire l'origine des significations, est connue, en ce qu'elle est planifiée et observée directement par les hommes eux-mêmes. Les systèmes humains sont donc à la fois des machines et des concepteurs-observateurs de ces machines.

Ainsi, nous sommes amenés à considérer les systèmes humains comme occupant une place particulière en ce que, du fait de leurs conditions d'observateurs-observés, on doit nécessairement y prendre au sérieux la question de l'intentionnalité, alors qu'on pourrait la considérer comme illusoire ou épiphénoménale dans le cas d'autres systèmes mécaniques.

Virion de la mosaïque du tabac

Virion de la mosaïque du tabac

dessin

La particule virale (virion) de l'agent causal de la « mosaïque du tabac » est constituée d'un matériel informationnel (séquence nucléotidique d'ARN) figuré ici sous forme de billes liées entre elles en cordon et d'un matériel d'enveloppe protéique dont une pièce (sous-unité) est... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Observons d'abord que cela ne présume en rien que nous devions acce[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite de biophysique aux universités de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie et de Jérusalem, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales, Paris, directeur du Centre de recherches en biologie humaine, hôpital Hadassah, Jérusalem (Israël)

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Henri ATLAN, « AUTO-ORGANISATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/auto-organisation/