RENOIR AUGUSTE (1841-1919)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Pierre-Auguste Renoir, F. Bazille

Pierre-Auguste Renoir, F. Bazille
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Paul Durand-Ruel, A. Renoir

Paul Durand-Ruel, A. Renoir
Crédits : Archives Durand-Ruel/ Durand-Ruel & Cie

photographie

Jeune Femme à la voilette, A. Renoir

Jeune Femme à la voilette, A. Renoir
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Femme au parasol dans un jardin, A. Renoir

Femme au parasol dans un jardin, A. Renoir
Crédits : AKG

photographie

Tous les médias


Le temps de l'impressionnisme

Renoir fait venir dans son atelier des modèles, Nini et Margot, Angèle, Estelle ou Jeanne, petites fleuristes, modistes et couturières de Montmartre. Les voici en train de lire, de coudre, d'ajuster un chapeau ; caressant un chat dans leurs bras, arrangeant un bouquet ; surprises encore par le peintre dans la rue ou au théâtre, avec une joie dans le regard et un intérêt passionnés : « Je ne savais pas marcher que j'aimais déjà les femmes », dira-t-il. C'est le début d'une suite éclatante de chefs-d'œuvre. Anna, qui est aussi un modèle de Manet, a posé pour le Nu au soleil (musée d'Orsay, Paris) et pour le Torse nu (musée Pouchkine, Moscou). Dans ces deux tableaux se conjuguent l'ampleur de la forme et la richesse du coloris ; comme autrefois dans les nus de Watteau, un sein apparaît ici sous le bras levé : « Un sein, écrit Renoir, c'est rond, c'est chaud. Si Dieu n'avait créé la gorge de la femme, je ne sais si j'aurais été peintre. » Ces jeunes filles, il les invite à venir poser dans le jardin d'un vieux logis de la rue Cortot, loué par lui pour peindre la grande composition du Moulin de la Galette (musée d'Orsay, Paris), où il va les voir danser. Renoir réussit à rendre sensible toute la séduction de ce bal par un après-midi de printemps, les taches de soleil se posant à travers les arbres sur les chevelures et les visages, les longues robes claires des danseuses, les vêtements plus sombres des danseurs. L'harmonie des verts et des bleus, ponctués de jaunes et de roses, est obtenue par touches superposées et fondues qui contribuent à restituer une scène pleine de vie et de mouvement. « C'est une page d'histoire, un monument précieux de la vie parisienne, d'une exactitude rigoureuse », écrira Georges Rivière lorsque le tableau sera présenté à la troisième exposition des impressionnistes, en avril 1877. Mais ces peintres rencontrent encore l'hostilité générale de la presse et du public. Pour subsister, Renoir accepte des commandes de décorations et de portraits (de femmes

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  RENOIR AUGUSTE (1841-1919)  » est également traité dans :

BAZILLE FRÉDÉRIC (1841-1870)

  • Écrit par 
  • Alain MADELEINE-PERDRILLAT
  •  • 2 469 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une carrière d'à peine sept ans »  : […] fois d'atelier : après avoir passé quelques mois dans le premier, rue Godot-de-Mauroy, il partage le second, rue Visconti, avec Renoir, et l'année suivante, Monet les rejoint, comme Bazille l'écrit plaisamment à sa mère : « Monet m'est tombé du ciel avec une collection de toiles magnifiques qui vont avoir le plus grand succès à l'Exposition. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-bazille/#i_11988

CHABRIER EMMANUEL (1841-1894)

  • Écrit par 
  • Roger DELAGE
  •  • 2 466 mots

Dans le chapitre « Un musicien français »  : […] : « Qui nous rendra le simple et le clair ? Qui nous délivrera du tarabiscotage ? » Et Renoir s'accorde également avec lui lorsqu'il assure : « Un tableau doit être une chose aimable, joyeuse et jolie, oui jolie. Il y a assez de choses embêtantes dans la vie pour que nous n'en fabriquions pas encore d'autres. Je sais bien qu'il est difficile de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emmanuel-chabrier/#i_11988

CLAUDE MONET ET L'IMPRESSIONNISME - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 560 mots

1869 Monet réside à Bougival avec Renoir, où tous deux peignent plusieurs fois les bains et le restaurant de La Grenouillère (il existe trois versions pour chaque artiste, qu'on peut regrouper par paire, ce qui montre un travail en commun). Ils y utilisent plus systématiquement la touche fragmentée et juxtaposée de couleur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-monet-et-l-impressionnisme-reperes-chronologiques/#i_11988

ENCADREMENT DES ŒUVRES, histoire de l'art occidental

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 2 364 mots

Dans le chapitre « Cadres impressionnistes et contemporains »  : […] En plein contraste avec ces positions, Renoir suggère, dans certains dessins, l'usage de lourds cadres du xviiie siècle, qui accompagnent souvent encore aujourd'hui ses œuvres. Bonnard de même, dans ses carnets de croquis pour les années 1894-1895, trace des projets d'encadrements à motifs floraux. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/encadrement-des-oeuvres-histoire-de-l-art-occidental/#i_11988

IMPRESSIONNISME

  • Écrit par 
  • Jean CASSOU
  •  • 9 469 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « L'évolution de Renoir »  : […] même de certains impressionnistes en tant que personnalités individuelles. C'est ainsi que Renoir qui aura, à ses débuts, donné les images les plus éclatantes, chatoyantes, prestigieuses de la fête impressionniste, se convertit au dessin. La « cassure », comme il le rapporte à Vollard, s'est produite en 1883, à la suite d'un séjour en Italie où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impressionnisme/#i_11988

RENOIR JEAN

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 377 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La théorie du bouchon »  : […] Second fils du peintre Pierre-Auguste Renoir, Jean Renoir est né à Paris, sur la butte Montmartre, le 15 septembre 1894. Son enfance se déroule dans l'entourage des peintres impressionnistes, à Paris ou aux Collettes, près de Cagnes. L'enfant côtoie les sensuels modèles de son père. C'est l'un d'eux, Gabrielle Renard, qui lui fait découvrir Guignol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-renoir/#i_11988

SALONS, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 4 108 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'Académie et ses procès »  : […] la grande affaire, à lire Balzac et Zola, de la vie du peintre – et son meilleur revenu. « Il y a dans Paris à peine quinze amateurs capables d'aimer un peintre sans le Salon. Il y en a quatre-vingt mille qui n'achèteront même pas un nez si un peintre n'est pas au Salon. Voilà pourquoi j'envoie tous les ans deux portraits, si peu que ce soit. Mon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salons-histoire-de-l-art/#i_11988

Voir aussi

Pour citer l’article

Antoine TERRASSE, « RENOIR AUGUSTE - (1841-1919) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-renoir/