ASTURIES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Réduit chrétien de l'Espagne cantabrique au haut Moyen Âge, d'où partit la reconquête du León et de la Vieille-Castille, cette communauté autonome réduite à une seule province a conservé une forte personnalité historique et géographique. Entre les moyennes montagnes du Pays basque à l'est et les surfaces mamelonnées de Galice à l'ouest, la chaîne Cantabrique dresse en arrière du littoral une barrière continue de près de 2 000 mètres d'altitude, obstacle physique (frontière climatique) et humain (un seul passage important, Pajares, à 1 360 m). À l'est, le haut massif de calcaire carbonifère des Picos de Europa (Torre Cerredo, 2 648 m) porte une forte empreinte glaciaire, tandis qu'au centre et à l'ouest les quartzites et les calcaires paléozoïques, arqués autour de la cuvette d'Oviedo et affouillés par les torrents bien alimentés de ce grand versant orographique, dessinent un relief de crêtes appalachiennes. En avant, un alignement de hauteurs prélittorales isole un sillon prémontagnard d'une côte à rias où subsiste une plate-forme d'abrasion marine bien développée (la rasa). Le climat et la végétation sont ceux d'un versant atlantique bien exposé (plus de 1 m de pluie par an), où dominent le chêne, le hêtre et la prairie.

Espagne : carte administrative

Espagne : carte administrative

Carte

Carte administrative de l'Espagne. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

L'agriculture a sérieusement ressenti les effets de l'adhésion de l'Espagne à la Communauté européenne du fait de sa spécialisation laitière, même si la production laitière des Asturies est la première d'Espagne. Comme au Pays basque, l'industrie est de loin la première activité ; elle est fondée sur le plus important bassin houiller d'Espagne, malgré la fermeture de nombreux puits depuis les années 1980, qui s'étend dans les vallées montagnardes du Nalón et de ses affluents (Aller, Caudal et Trubia). En partie exporté par les ports d'Avilés et de Gijón, ce charbon a surtout permis, à la fin du xiie siècle, l'installation d'une puissante sidérurgi [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, maître assistant à l'Institut de géographie d'Aix-Marseille

Classification


Autres références

«  ASTURIES  » est également traité dans :

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN
  •  • 9 609 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les pays asturo-cantabriques »  : […] Les deux régions autonomes des Asturies et de la Cantabrie ont un littoral aux nombreuses rias de 322 kilomètres de long, et de hautes montagnes intérieures qui culminent à 2 648 mètres aux Picos de Europa. L'élevage intensif des bovins s'est imposé partout, notamment en Cantabrie où la foire hebdomadaire de Torrelavega revêt une importance nation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_33994

GIJÓN

  • Écrit par 
  • Roland COURTOT
  •  • 128 mots
  •  • 1 média

Située dans la communauté autonome des Asturies, Gijón oppose un port et une plage de part et d'autre d'une presqu'île rocheuse, mais au fond d'une large baie de la côte cantabrique. Les bases modernes de sa prospérité sont liées à l'exportation du charbon des Asturies, pour laquelle a été aménagé le port spécialisé du Musel à la pointe ouest de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gijon/#i_33994

IBARRURI GÓMEZ DOLORES dite LA PASIONARIA (1895-1989)

  • Écrit par 
  • Pierre BROUE
  •  • 972 mots
  •  • 2 médias

Celle que le monde entier a connue sous le nom de « la Pasionaria » était née à Gallarta, bourgade minière proche de Bilbao, le 9 décembre 1895. D'ascendance à la fois basque et castillane, Dolores Ibarruri Gómez était la huitième de treize enfants. Son père était mineur de charbon, dévot et carliste. La famille avait une vie misérable. Elle eut p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dolores-ibarruri-gomez/#i_33994

IBÉRIQUE PÉNINSULE

  • Écrit par 
  • Michel DURAND-DELGA
  •  • 4 154 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le socle de la Meseta »  : […] Du Protérozoïque supérieur schisto-gréseux affleure en Galice orientale, dans les monts de Tolède, en sierra Morena, ainsi que, d'une manière imprécise mais, en tout cas, sur de larges surfaces, en Estrémadure et au Portugal. Ce Protérozoïque, légèrement métamorphique, est généralement discordant sous le Cambrien ou sous l'Ordovicien transgressif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peninsule-iberique/#i_33994

OVIEDO

  • Écrit par 
  • Roland COURTOT
  •  • 162 mots
  •  • 1 média

Installée dans un couloir prélittoral, au pied des monts Cantabriques, dans le nord de l'Espagne, la ville d'Oviedo a profité de sa situation au carrefour des voies de communication qui desservent le bassin houiller des Asturies (éventail des vallées du Nalón, du Caudal et de la Trubia) et de relations faciles avec le littoral pour devenir le centr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oviedo/#i_33994

Pour citer l’article

Roland COURTOT, « ASTURIES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/asturies/