POPULAIRE ART

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Art du peuple ou art d'un peuple ?

La statue d'un saint dans une église de campagne, le récipient de terre cuite utilisé pour faire monter la crème du lait, la vielle à roue, la bombarde et le tambourin, la bourrée d'Auvergne et la sardane de Catalogne, voilà, sans conteste, des objet d'art populaire. Mais qu'en est-il de l'église romane elle-même et de ses chapiteaux classés « monument historique », de l'assiette en faïence de Rouen ou en porcelaine de Bayeux, du violon, de l'accordéon et du piano mécanique, de la valse, de la java et du charleston ? En présence d'œuvres de ce genre, hommes de musée, amateurs d'art et ethnographes emploient, pour décider si elles appartiennent à l'art populaire ou non, des combinaisons de critères variés, impliquant autant de partis théoriques distincts.

Charleston

Photographie : Charleston

Danseuses de charleston et saxophoniste, en 1925. 

Crédits : General Photographic Agency/ Getty Images

Afficher

Les critères les plus fréquemment employés sont ceux qui visent le mode de transmission des normes culturelles : une œuvre est d'art populaire quand la matière, la technique de fabrication, la configuration et la destination sont fixées de tradition immémoriale (1), anonyme (2), orale (3) et non scolaire (4). Utile en première approximation, cette combinaison de critères n'en soulève pas moins de nombreux problèmes. Dans la plupart des pays européens, en effet, l'usage de l'écriture et l'institution de l'école sont très anciens, et largement répandus. Il est rare qu'à un examen approfondi des œuvres, on ne découvre pas quelque modèle savant dans la chaîne de transmission des normes (J. M. Guilcher). Si certains contes populaires sont encore connus de tous, est-ce par transmission orale en marge de l'école, ou n'est-ce pas plutôt par le secours de l'école, qui, en en divulguant des versions savantes, en a sauvé l'essentiel de l'oubli (M. Soriano) ? Et combien de danses, de chansons, de costumes sont-ils les répliques populaires de modèles nobiliaires ou bourgeois qui ont disparu, mais dont l'origine n'est pas moins précisément assignable, et dans la popularisation desquels l'écriture ou l'école sont à quelque moment intervenues ? La transmission par tradition n'est donc pas un critè [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Les frères Grimm

Les frères Grimm
Crédits : General Photographic Agency/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Charleston

Charleston
Crédits : General Photographic Agency/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : conservateur en chef du musée des Arts et Traditions populaires, directeur de recherche au C.N.R.S.

Classification

Autres références

«  POPULAIRE ART  » est également traité dans :

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Aires et styles

  • Écrit par 
  • Claire BOULLIER, 
  • Geneviève CALAME-GRIAULE, 
  • Michèle COQUET, 
  • François NEYT
  • , Universalis
  •  • 15 142 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les arts populaires »  : […] Les sociétés d'Afrique de l'Ouest sont composées pour la majorité d'entre elles d'agriculteurs. Là où ne se sont pas encore implantées les religions musulmanes ou chrétiennes, ceux-ci continuent à pratiquer des cultes traditionnels dont la conception et le calendrier sont étroitement liés à l'activité agricole. Dans la région des savanes, la principale céréale cultivée est le mil. Deux grandes sai […] Lire la suite

ART URBAIN

  • Écrit par 
  • Stéphanie LEMOINE
  •  • 2 728 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Naissance du « writing » »  : […] S'il est d'abord le fait d'une poignée d'artistes en rupture, c'est par son versant populaire que l'art urbain accédera au rang de véritable culture. À la toute fin des années 1960, émerge en effet sur la côte est des États-Unis un mouvement esthétique promis à une diffusion internationale : le writing (nom donné par les Anglo-Saxons au graffiti d'inspiration new-yorkaise et que les graffeurs pr […] Lire la suite

CARNAVAL

  • Écrit par 
  • Annie SIDRO
  •  • 6 182 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Carnavals d'Europe du Sud »  : […] À quelques exceptions près, notamment celui de Venise, il existe un dénominateur commun à la plupart des carnavals méditerranéens. Le plus souvent ce sont des rois et reines du carnaval en carton-pâte qui règnent sur les cortèges, composés de chars ou de grosses têtes réalisés avec des matériaux éphémères et peu coûteux. Ils permettent la réalisation d'œuvres gigantesques qui sont pour quelques-u […] Lire la suite

CHÉRI SAMBA (1956- )

  • Écrit par 
  • André MAGNIN
  •  • 811 mots

Le Congolais Chéri Samba est né, en 1956, à Kinto M'Vuila au Congo belge (aujourd'hui République démocratique du Congo). Il interrompt ses études secondaires en 1972, classé « 100 p. 100 meilleur dessinateur ». Il s'installe alors à Kinshasa sur l'avenue Kasa-Vubu comme peintre d'enseignes publicitaires tout en réalisant des bandes dessinées pour la revue Bilenge Info qu'il a fondée. En 1975, il […] Lire la suite

CHINOISE CIVILISATION - Les arts

  • Écrit par 
  • Corinne DEBAINE-FRANCFORT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Michel NURIDSANY, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Pierre RYCKMANS, 
  • Alain THOTE
  •  • 54 374 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre «  Arts populaires »  : […] Malgré leur profonde originalité, les arts populaires de la Chine ne sont appréciés à leur juste valeur ni dans leur propre pays ni dans les autres pays. Sans doute des recherches approfondies ont-elles été entreprises sur les œuvres à caractère décoratif (broderies, papiers découpés) ou étroitement associées à la religion (« images de Nouvel An »). Mais de nombreux domaines de la culture matériel […] Lire la suite

COMBAS ROBERT (1957- )

  • Écrit par 
  • Bernard MARCADÉ
  •  • 1 112 mots

Le peintre Robert Combas est né à Lyon en 1957. Après des études à Sète et à l'école des Beaux-Arts de Montpellier, il accède très vite à la notoriété, puisqu'il participe, dès 1980, à l'exposition Après le classicisme , organisée au musée de Saint-Étienne, qui rend compte des nouvelles tendances de l'art contemporain. Partie prenante de la mouvance de la Figuration libre (en compagnie des frères […] Lire la suite

DUBUFFET JEAN (1901-1985)

  • Écrit par 
  • Marianne JAKOBI
  •  • 2 700 mots

Dans le chapitre « Un artiste-écrivain »  : […] Parallèlement à sa carrière de peintre et de sculpteur, Dubuffet impose une œuvre écrite indissociable de sa pratique artistique. À travers l'écriture, il s'attaque aux nomenclatures en bouleversant, par une subversion du lexique et de la syntaxe, le découpage traditionnel de la réalité en catégories distinctes. Commentateur de ses propres œuvres, il décrit, explique et vulgarise sa démarche pour […] Lire la suite

ÉPINAL IMAGE D'

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 687 mots
  •  • 1 média

On a tendance à baptiser « image d'Épinal » toute image populaire de couleurs vives, grossièrement gravée sur bois et coloriée au pochoir. En fait, les centres producteurs d'imagerie populaire ont été nombreux en France : Lille, Orléans, Cambrai, Beauvais, Nancy, Metz, sous l'Ancien Régime. Celui d'Épinal, attesté dès le xvii e siècle, ne devint le plus important qu'à partir de 1810 environ, pour […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

  • Écrit par 
  • François BRUNET, 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 13 484 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Le portrait, genre américain par excellence »  : […] L'Amérique préindustrielle, pauvre en grande peinture, connut une certaine floraison dans deux domaines plus populaires et historiquement liés, l'art décoratif et le portrait. Dans la Nouvelle-Angleterre, en Pennsylvanie ou en Virginie, ce sont souvent les mêmes illustrateurs, appelés limners (étymologiquement « enlumineurs »), qui répondaient aux commandes des familles aisées en peignant des […] Lire la suite

ÉTHIOPIE

  • Écrit par 
  • Jean CHAVAILLON, 
  • Jean DORESSE, 
  • Éloi FICQUET, 
  • Alain GASCON, 
  • Jean LECLANT, 
  • Hervé LEGRAND, 
  • Jacqueline PIRENNE, 
  • R. SCHNEIDER
  • , Universalis
  •  • 24 467 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Un art populaire vivace »  : […] Les œuvres populaires que produit encore l' artisanat éthiopien se rattachent à la tradition de l'art sacré. Ce sont des compositions aux couleurs vives, peintes sur toile ou parchemin ; le vert, le jaune et le rouge y dominent (couleurs du drapeau éthiopien). Les sujets relèvent de cycles consacrés : suite de tableautins évoquant la légende de la reine de Saba ou les faits miraculeux de quelque s […] Lire la suite

Les derniers événements

5-29 septembre 1994 Algérie. Élargissement des chefs historiques de l'ex-F.I.S., tension en Kabylie et assassinat du chanteur Cheb Hasni

l'art le plus populaire en Algérie. Ses obsèques, le lendemain, donnent lieu à une grande manifestation en faveur de la démocratie.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean CUISENIER, « POPULAIRE ART », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/art-populaire/