ARMAN ARMAND FERNANDEZ dit (1928-2005)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De l'iconoclasme considéré comme un des beaux-arts

Il y a dans l'iconoclasme de l'artiste un geste politique qui le place aux côtés de ceux qui combattent pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis (L'Amérique coupée en 2, 1970). Avec l'action Conscious Vandalism (1975), il attente, hache en main, à un intérieur bourgeois : s'il met à mal le mobilier ancien de son enfance et pulvérise des instruments de musique, en disciple de Dada et de Buñuel, ceux-ci ont, depuis lors, été rattrapés par le goût de l'élite. Mais le ferment révolutionnaire continue d'agir puissamment dans l'œuvre d'Arman, dans le flux même qui emporte la forme, par le langage et par le rythme.

L'artiste libère l'expression de l'objet : ce n'est pas sa Colère à lui, mais une Colère de piano, comme dans Chopin's Waterloo (1962). Mieux encore, par son cumul insistant, l'objet répété devient une menace : en témoignent Condition féminine (1960) – comme on parle de « conditionnement » –, l'Affaire du courrier (trois mois de lettres reçues par Restany, 1961), ou encore Long Term Parking (1982) pour autant de voitures coulées dans le béton, à Jouy-en-Josas.

L'énergie qui se dégage de ses œuvres les rend irréductibles, comme les masques africains dont il est grand collectionneur. Arman a pourtant essayé de contenir l'énergie du monde, dans des boîtes noires dotées d'une face de plexiglas, dans des vitrines de plexiglas, en noyant les objets dans le plastique (Inclusions, 1958), puis dans le béton (1970), ou même dans le bronze (1971). Mais c'est finalement en cédant à cette énergie qu'il crée le style « flamboyant » des années 1980-1990 – y compris au sens propre, avec les Combustions. À partir d'objets ou d'œuvres développés en tranches dans l'espace, ou à partir de cordes, fils métalliques et autres ressorts, il retrouve l'élan de ses débuts. Son Nu couché (1983) est un violon dont les lignes ingresques sont rendues par les cordes détendues.

Arman avait choisi de s'installer à New York, où il avait participé à la mythique ex [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art contemporain à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  ARMAN ARMAND FERNANDEZ dit (1928-2005)  » est également traité dans :

NON-ART

  • Écrit par 
  • Gilbert LASCAULT
  •  • 4 020 mots

Dans le chapitre « Aberrant catalogue d'un musée contradictoire »  : […] Dans Un autre monde (1844), le dessinateur Jean Isidore Grandville imagine (entre autres choses) un art différent. Il montre, dans un musée, un gigantesque pouce ; des plantes réelles que viennent manger les oiseaux ; des bras armés qui se meuvent, sortent de la toile et menacent la vie des spectateurs ; des objets non identifiables dont peut-être certains sont des dos de to […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/non-art/#i_28248

NOUVEAU RÉALISME

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 2 605 mots

Dans le chapitre « Les prémices d'une appropriation concertée »  : […] L'histoire des groupes commence souvent par une rencontre élective. En 1955, Yves Klein, qui travaille sur la monochromie, a vingt-sept ans ; il cherche à « individualiser la couleur », à en exprimer le « monde vivant ». Sa toile orange Expression du monde de la couleur mine orange vient d'être refusée au Salon des réalités nouvelles à Paris : le pigment industriel appliqué […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouveau-realisme/#i_28248

SCULPTURE CONTEMPORAINE

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 8 066 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Du ready-made à la critique de la société de consommation »  : […] Dans un esprit radicalement différent, à la suite du ready-made inventé par Marcel Duchamp dès 1914 avec le Porte-bouteilles , Jean Tinguely (1925-1991), en compagnie entre autres de Daniel Spoerri, de César (1921-1998) et d’Arman (1928-2005), crée en 1960, sous la houlette du critique d’art Pierre Restany, le groupe des Nouveaux Réalistes qui rassemble aussi de nombreux pei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sculpture-contemporaine/#i_28248

Pour citer l’article

Thierry DUFRÊNE, « ARMAN ARMAND FERNANDEZ dit (1928-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/arman/