EMMANUEL ARGHIRI (1911-2001)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'économiste marxiste non conformiste Arghiri Emmanuel est né à Patras, en Grèce, le 22 juin 1911. Après avoir fait des études économiques et commerciales dans son pays natal, il part pour l'Afrique en 1937 et travaille, dans le secteur privé, au Congo belge. En 1942, il rejoint les Forces grecques libres du Moyen-Orient, en tant que volontaire de guerre. Il participe, en avril 1944, au soulèvement de ces Forces contre le gouvernement grec en exil au Caire, il est condamné à mort, puis amnistié en 1945. Il revient au Congo où il reprend ses activités, jusqu'à son départ en France en 1957. Il entreprend successivement des études d'histoire de l'art de 1957 à 1960, à l'École du Louvre, et d'économie, de 1961 à 1967, à l'École pratique de hautes études, où il obtient le doctorat de troisième cycle, sous la direction de Charles Bettelheim, en 1968. Il débute sa carrière académique en tant que directeur d'études au département d'économie de l'université de Paris-VII, de 1969 à 1971, et la poursuivra à l'Institut d'études du développement économique et social (I.E.D.E.S.) de l'université de Paris-I, de 1972 à 1980, au titre de professeur associé. Il décède à Paris le 14 décembre 2001.

La thèse de L'Échange inégal (1969), qui le fera connaître mondialement, peut se résumer ainsi : le prix normal d'une marchandise sur le marché mondial est celui qui assure que tous les facteurs utilisés de part et d'autre dans le monde pour la produire soient rémunérés au même taux. Or Emmanuel souligne que le salaire est le prix d'un facteur de production, le travail, fixé de manière indépendante ou institutionnelle, c'est-à-dire en dehors de toute confrontation entre l'offre et la demande sur un marché. Par contre, la mobilité du capital à l'échelle internationale fait que la rémunération de cet autre facteur, le taux de profit, tend à s'uniformiser entre les différents pays. Dans ces conditions, l'échange inégal provient de [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : ingénieur de recherche au C.N.R.S., chercheur au Centre de recherche et documentation sur l'Amérique latine

Classification


Autres références

«  EMMANUEL ARGHIRI (1911-2001)  » est également traité dans :

ÉCHANGE TERMES DE L'

  • Écrit par 
  • Jean-Marc SIROËN
  •  • 3 475 mots

Dans le chapitre « Une notion ambiguë »  : […] L'amélioration des termes de l'échange est généralement considérée comme favorable. Dans la pratique, les diagnostics sont plus complexes. La littérature économique fait volontiers état d'une dégradation tendancielle des termes de l'échange dans les pays en développement (P.E.D.). D'après Raùl Prebish et Hans Singer (1950), les gains de productivité se traduiraient, dans les pays industriels, par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/termes-de-l-echange/#i_32656

Pour citer l’article

Claudio JEDLICKI, « EMMANUEL ARGHIRI - (1911-2001) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/arghiri-emmanuel/