Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) Terre

L'avenir de l'architecture de terre

Sous la poussée des besoins, la réserve des autorités du Tiers-Monde envers le matériau ancestral diminuera probablement de plus en plus. Mais comme, parallèlement, les États les moins industrialisés doivent abandonner peu à peu l'ambition de construire eux-mêmes des logements au profit d'investissements productifs, il est difficile d'y augurer de l'avenir du béton de terre stabilisée. Les pouvoirs publics sauront-ils diffuser les techniques nouvelles, mettre les outils à la disposition des usagers eux-mêmes, populariser le « tour de main » en l'enseignant dans les écoles, par exemple, comme le propose I. S. Uppal pour l'Inde ? Là où la terre argileuse est presque le seul matériau de construction disponible, tout progrès significatif des conditions matérielles d'habitat passe nécessairement par l'application à grande échelle des recettes mises au point depuis longtemps déjà par les ingénieurs. L'immense difficulté réside dans la vulgarisation de ces procédés.

Dans les pays riches, un essor du béton de terre n'est pas exclu, du fait des exigences croissantes en faveur d'habitats enracinés à un terroir et avares d'énergie. Limité dans un premier temps à quelques constructions destinées aux loisirs, dans lesquelles prime un aspect folklorique et archaïsant – c'est le rôle que jouent déjà les toitures en chaume des résidences secondaires dans certaines régions d'Europe –, ce renouveau pourrait se développer du fait de la revendication écologique naissante.

L'architecture de pisé se présente en effet comme idéale pour abriter une humanité enfin soucieuse de préserver son avenir lointain. Elle conduirait à une importante économie d'énergie (pas de cuisson de la terre, très faible consommation de ciment ou de chaux, diminution des transports). Les pollutions qui découlent de la production seraient réduites d'autant, surtout celles qui sont issues des cimenteries. Enfin, si le béton de terre est écologiquement « propre », c'est parce que le temps peut le détruire autant de fois qu'on le souhaite. Ne laisser ni déchets ni traces indélébiles, peut-être sera-ce une ambition nouvelle pour l'architecture.

— Gérard BAUER

— Jean DETHIER

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Shibam (Yémen)

Shibam (Yémen)

Mosquée de Djingareyber, Tombouctou

Mosquée de Djingareyber, Tombouctou

Architecture de terre, Mauritanie

Architecture de terre, Mauritanie

Autres références

  • ARCHITECTURE & ÉTAT AU XXe SIÈCLE

    • Écrit par Anatole KOPP
    • 3 970 mots
    • 3 médias

    L'intervention de l' État dans le domaine de l' architecture ne constitue pas un phénomène nouveau. De tout temps et sous tous les régimes, l'État est intervenu dans la mesure où toute réalisation architecturale met en cause les intérêts de couches de population bien plus larges que celles...

  • ARCHITECTURE & MUSIQUE

    • Écrit par Daniel CHARLES
    • 7 426 mots
    • 1 média

    La comparaison, tentée à maintes reprises, entre architecture et musique a donné lieu en général à des slogans du genre « l'architecture est une musique figée ». On ne s'est pas privé non plus de constater que les œuvres de la « grande » musique occidentale s'étaient peu à peu solidifiées en objets,...

  • INGÉNIEUR ET ARCHITECTE

    • Écrit par Antoine PICON
    • 4 261 mots
    • 5 médias

    Au cours de la Renaissance, les figures de l'architecte et de l'ingénieur se confondent pratiquement. Filippo Brunelleschi, généralement considéré comme un des pères fondateurs de l'architecture renaissante, est presque autant ingénieur qu'architecte. Ne conçoit-il pas les machines destinées...

  • ANDROUET DU CERCEAU JACQUES (1520-1586)

    • Écrit par Jean GUILLAUME
    • 967 mots

    Jacques Androuet du Cerceau (appelé le plus souvent « Du Cerceau », dû au motif de l'enseigne de la boutique de son père qui était marchand de vin) fut à la fois un graveur, un dessinateur, un créateur d'ornements, un inventeur d'architectures réelles ou imaginaires et l'auteur du premier ouvrage...

  • ANTHROPOMORPHIQUE ARCHITECTURE

    • Écrit par Martine VASSELIN
    • 1 060 mots

    De tout temps les architectes ont senti qu'il existait des affinités autres que d'usage entre les édifices et les hommes. La critique architecturale l'exprime confusément qui parle de l'ossature, des membres, de la tête ou de l'épiderme d'une construction. Mais cette impression...

  • APPAREIL, architecture

    • Écrit par Roland MARTIN
    • 4 325 mots
    • 2 médias

    En termes d' architecture, l'appareil désigne les modalités d' assemblage, de liaison et de mise en valeur des matériaux de la construction. Il est un des éléments essentiels du caractère de l'édifice dont il souligne au premier coup d'œil les structures et souvent la fonction....

  • ARC DE TRIOMPHE

    • Écrit par Gilbert-Charles PICARD
    • 1 627 mots
    • 9 médias

    Un arc de triomphe est une structure architectonique composée de deux pylônes reliés par une voûte en plein cintre ; elle supporte par son intermédiaire un attique, base rectangulaire massive qui elle-même porte des statues. L'arc comprend en outre des colonnes plaquées contre les pylônes qui soutiennent...

  • Afficher les 40 références

Voir aussi