ARAGO (F.), en bref

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les nombreuses expériences que François Arago réalisa ou proposa firent progresser de manière décisive les connaissances dans le domaine de l'optique. En 1811, l'étude de la polarisation par des cristaux de quartz lui permet de découvrir le phénomène de la polarisation rotatoire de la lumière. La correspondance qu'il échangea avec Augustin Fresnel avant que celui-ci réalise ses travaux historiques influence profondément ces derniers. La célèbre formule d'Arago selon laquelle « la lumière ajoutée à de la lumière peut, dans des conditions convenables, produire de l'obscurité » montre son enthousiasme pour la nouvelle théorie ondulatoire de la lumière. Les expériences pionnières qu'il réalise en 1818 pour observer les effets de l'éther utilisent la réfraction de la lumière à travers un système de lentilles. Arago se distingue aussi dans d'autres domaines de la physique ; ainsi, en 1820, il observe l'aimantation du fer par des courants électriques et invente l'électro-aimant.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification


Autres références

«  ARAGO FRANÇOIS (1786-1853)  » est également traité dans :

ARAGO FRANÇOIS

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 636 mots

Après des études secondaires à Perpignan, Arago prépare le concours d'entrée à l'École polytechnique (Paris), où il entre en 1803. En 1805, il est nommé secrétaire du Bureau des longitudes et participe avec Biot à une expédition géodésique en Espagne, où il est fait prisonnier ; il ne revient en France qu'en 1809. Membre de la célèbre Société d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-arago/

DAGUERRÉOTYPE

  • Écrit par 
  • Marc-Emmanuel MÉLON
  •  • 1 019 mots
  •  • 3 médias

On désigne par daguerréotype le procédé photographique mis au point en 1839 par J. L. M. Daguerre à partir de la découverte de l'héliographie par Nicéphore Niepce. Mais, alors que le procédé de Niepce restait peu performant (lenteur et complexité des différentes opérations, faible sensibilité de la substance sensible : le bitume de Judée, etc.), Daguerre réalise le premier procédé photographique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daguerreotype/#i_15682

DÉCOUVERTE DE NEPTUNE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 273 mots

Alexis Bouvard, astronome à l'Observatoire de Paris, remarque au début du xix e  siècle des irrégularités dans le mouvement d'Uranus, découvert en 1781 par William Herschel. Grâce en particulier à François Arago, l'idée que ce mouvement peut être perturbé par une autre planète inconnue se fait jour. Indépendamment l'un de l'autre, le Britannique J […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-de-neptune/#i_15682

DEUXIÈME RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • André Jean TUDESQ
  •  • 4 291 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le gouvernement provisoire »  : […] Dès l'abdication du roi et l'arrivée de manifestants à la Chambre des députés, l'insurrection devient révolution : dans la confusion, Ledru-Rollin, Lamartine, Dupont de l'Eure, qui étaient députés, repoussent l'éventualité d'une régence et annoncent l'établissement d'un gouvernement provisoire comprenant, outre leurs noms, ceux de François Arago et d'Adolphe Crémieux. Ce gouvernement provisoire va […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deuxieme-republique/#i_15682

ÉLECTRICITÉ - Histoire

  • Écrit par 
  • Jacques NICOLLE
  •  • 6 199 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « D'Œrsted à Maxwell »  : […] Ayant observé dès le début du xviii e  siècle l'aimantation du fer par la foudre, on se préoccupa donc logiquement de savoir s'il existait des rapports entre l'électricité et le magnétisme. C'est une réponse positive qu'apporta en 1819 Hans Christian Œrsted (1777-1851), quand il observa qu'une aiguille aimantée (mobile sur un pivot), placée paral […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electricite-histoire/#i_15682

EXPÉRIENCE D'OERSTED

  • Écrit par 
  • Cyril VERDET
  •  • 1 039 mots

Le chimiste et physicien danois Hans Christian Œrsted (1777-1851) publie, le 21 juillet 1820, le compte rendu de ses observations portant sur la déviation d’une aiguille aimantée sous l’action d’un fil électrique parcouru par un courant et placé à proximité. C’est à partir de cette expérience établissant un lien entre magnétisme et électricité que le Français André-Marie Ampère (1775-1836) dévelo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/experience-d-oersted/#i_15682

FOUCAULT LÉON (1819-1868)

  • Écrit par 
  • Cyril VERDET
  •  • 988 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Ses travaux en optique »  : […] Après des études au collège Stanislas à Paris, l’obtention d’un baccalauréat ès lettres en 1837 puis d’un autre ès sciences physiques deux ans plus tard, Jean Bernard Léon Foucault, né le 18 septembre 1819 à Paris, s’oriente vers des études de médecine. Il assiste avec intérêt aux expériences du médecin Alfred Donné (1801-1878), qui lui propose de l’aider dans la préparation de ses démonstrations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-foucault/#i_15682

FRESNEL AUGUSTIN (1788-1827)

  • Écrit par 
  • André CHAPPERT
  •  • 1 720 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De l'optique ondulatoire à l'hypothèse des vibrations transversales »  : […] Dans les premières années du xix e siècle, Thomas Young (1773-1829) est encore à peu près le seul à se livrer à une critique pénétrante, quoique assez brouillonne, des idées newtoniennes qui avaient dominé l'histoire de l'optique du xviii e siècle et à suggérer un retour à l'hypothèse des ondula […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/augustin-fresnel/#i_15682

OBSERVATOIRE DE PARIS

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 1 395 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L’observatoire des Cassini »  : […] Dès la fondation de l’Observatoire et pendant près de deux siècles, la mesure de la Terre fait partie des attributions des astronomes . La découverte par Galilée des satellites de Jupiter laisse penser que l’on pourrait utiliser leurs éclipses dans l’ombre de la planète pour fournir une référence de temps pour toute la Terre, et ainsi déterminer les longitudes par rapport au méridien de Paris, al […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/observatoire-de-paris/#i_15682

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « ARAGO (F.), en bref », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/arago-f-en-bref/