BELLUCCI ANTONIO (1654-1726)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Formé à Venise près des peintres d'orientation naturaliste initiés par Luca Giordano aux effets de lumière contrastés — l'Allemand C. Loth, le Padouan Zanchi — Bellucci peint notamment, à San Pietro di Castello, un Saint Laurent priant pour la fin de la peste, intéressant par l'animation de la composition et la saveur de la touche, qui annoncent l'art du xviiie siècle. Il exécute également un brillant décor de fresques mythologiques au Palazzo Sturm de Bassano (1705). Appelé à Vienne en 1709, il y travaille pour Joseph Ier, puis pour Charles VI et pour le prince de Liechstenstein avant de partir pour Düsseldorf et, en 1716, pour Londres, où il reste jusqu'en 1722. Son fils Giambattista adopta sa manière sans la renouveler. Antonio Bellucci fut aussi un habile graveur ; on lui doit, parmi d'autres pièces de qualité, un beau portrait de Corrège au burin.

—  Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE, « BELLUCCI ANTONIO - (1654-1726) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-bellucci/