SADATE ANOUAR EL- (1918-1981)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Anouar el-Sadate à la Knesset, 1977

Anouar el-Sadate à la Knesset, 1977
Crédits : AFP/ Getty

photographie

Accords de Camp David, 1978

Accords de Camp David, 1978
Crédits : Hulton Getty

photographie


Si de Gaulle était tombé sous les balles de l'O.A.S. le 18 juin 1964 au Mont-Valérien, sa mort aurait eu en France autant de signification symbolique que celle de Sadate assassiné en direct à la télévision, le 6 octobre 1981, lors de la commémoration de la victoire de 1973. Ses meurtriers, issus d'un groupe islamique infiltré dans l'armée, voulaient lui faire expier la trahison de la cause arabe que constituaient à leurs yeux le voyage à Jérusalem et les accords de Camp David succédant à la traversée du canal.

L'indifférence du pays au moment des funérailles et la prudence de ses successeurs faisaient soudainement comprendre à l'Occident que celui qui avait partagé le prix Nobel de la paix avec Begin en 1978 après les accords de Camp David était comparé chez lui à Pétain ou à Laval. Une telle haine chez certains, une si forte déception auprès de la majorité peuvent surprendre à l'égard d'un homme d'État arabe qui a su un moment faire reculer Israël sur le champ de bataille et prouver que les Arabes n'étaient pas condamnés à être d'éternels vaincus.

Les débuts

Rien ne prédisposait Anouar el-Sadate à autant d'honneur ou d'indignité. Né en décembre 1918 dans un village du Delta, Mit-Aboul-Kom, d'un père petit fonctionnaire d'origine paysanne et d'une mère soudanaise, il fait des études secondaires modestes qui ne lui permettent pas d'envisager une brillante carrière universitaire d'avocat ou de médecin. Il aurait pu aller à l'université El-Azhar, mais il se trouve qu'en 1936, avec le départ des Anglais, l'armée égyptienne ouvre son recrutement aux candidats issus de la petite-bourgeoisie. Il entre donc à l'Académie militaire d'Abbassie dans la même promotion que Gamal Abdel-Nasser et Zakaria Mohieddine. Ils se trouveront plus tard en garnison à Mankabad en Haute-Égypte.

Chasser les Anglais par tous les moyens est leur obsession. Nasser s'y emploie avec méthode et discrétion. Sadate se lance dans des opérations beaucoup plus aventureuses et brouillonnes. Il entraîne Nasser dans une tentative [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'Institut d'études politiques de Paris

Classification


Autres références

«  SADATE ANOUAR EL- (1918-1981)  » est également traité dans :

ÉGYPTE - L'Égypte républicaine

  • Écrit par 
  • Sandrine GAMBLIN, 
  • Robert SANTUCCI
  •  • 36 086 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Anouar Sadate maître du terrain »  : […] Débarrassé de ses rivaux, le nouveau raïs annonce, le 15 mai, des élections libres, de nouvelles institutions, un nouvel État. Symboliquement, il fait brûler des enregistrements téléphoniques dans la cour du ministère de l'Intérieur et donne le premier coup de pioche pour la démolition du pénitencier de Tourah. Plusieurs centaines de Frères musulma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-l-egypte-republicaine/#i_33000

SYRIE

  • Écrit par 
  • Fabrice BALANCHE, 
  • Jean-Pierre CALLOT, 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Charles SIFFERT
  •  • 34 141 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Fermeté dans le conflit israélo-arabe »  : […] Après la guerre de Palestine (1948-1949), la vie politique damascène s'ordonne autour du conflit israélo-arabe. Depuis trente ans, les Syriens, le regard fixé de manière obsessionnelle sur la frontière sud-est qui les sépare des Israéliens, vivent en état de guerre. Le conflit de juin 1967 les prive du Golan et de Kuneitra, mettant Damas à portée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syrie/#i_33000

FRÈRES MUSULMANS

  • Écrit par 
  • Nadine PICAUDOU
  •  • 1 338 mots

L'Association des Frères musulmans est née à Ismaïlia, en Égypte, en 1928. Son fondateur, Hasan al-Bannā’, n'est pas un ouléma, mais un simple instituteur très affecté par la domination anglaise sur son pays et les influences, jugées corruptrices, de l'Occident matérialiste. Sa prise de conscience de la nécessité d'une renaissance islamique en Égyp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/freres-musulmans/#i_33000

ISRAËL

  • Écrit par 
  • Marcel BAZIN, 
  • Claude KLEIN, 
  • François LAFON, 
  • Lily PERLEMUTER, 
  • Ariel SCHWEITZER
  • , Universalis
  •  • 26 707 mots
  •  • 40 médias

Dans le chapitre « Les guerres avec les pays arabes »  : […] Dans une très large mesure, l'histoire d'Israël est avant tout l'histoire de ses guerres : guerre d'Indépendance (1948-1949), campagne du Sinaï (1956), guerre de Six Jours (juin 1967) suivie de la guerre d'usure sur le canal de Suez (de septembre 1968 à août 1970), guerre du Kippour (octobre 1973), opération du Liban (appelée en Israël « opération […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/israel/#i_33000

MOUBARAK HOSNI (1928- )

  • Écrit par 
  • Sandrine GAMBLIN
  •  • 1 677 mots
  •  • 1 média

Président de la République arabe d'Égypte de 1981 à 2011, Hosni Moubarak, né le 4 mai 1928, est originaire de Manufiya, un gouvernorat situé dans la région du Delta du Nil. Issu d'un milieu modeste, il se destine très jeune à une carrière militaire. Diplômé de l'Académie de l'armée de l'air en 1950, Moubarak occupe différents postes de commandement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hosni-moubarak/#i_33000

PROCHE ET MOYEN-ORIENT CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Nadine PICAUDOU, 
  • Aude SIGNOLES
  •  • 21 326 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre «  Percées saoudiennes »  : […] Le coup fatal porté à l'Égypte par la défaite de juin 1967 ouvre la voie à l'accession de l' Arabie Saoudite au rang de puissance régionale. Au nationalisme arabe prôné par Nasser les souverains saoudiens opposent un islam conservateur qui s'organise à partir de 1969 dans une Ligue des États islamiques. Le royaume saoudien est le fruit d'une histoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proche-et-moyen-orient-contemporain/#i_33000

Voir aussi

Pour citer l’article

Rémy LEVEAU, « SADATE ANOUAR EL- - (1918-1981) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/anouar-el-sadate/