Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

FAROUK ou FĀRŪQ (1920-1965) roi d'Égypte (1936-1952) et du Soudan (1951-1952)

Roi d'Égypte (1936-1952), né le 11 février 1920 au Caire, mort le 18 mars 1965 à Rome.

Farouk, en arabe F̄ar̄uq al Awwal, fils et successeur du roi Fuad Ier, fait ses études en Égypte et en Angleterre. Il est couronné en 1936. Une fois roi, il perpétue les rivalités qui opposaient son père au parti populaire du Wafd, avec lequel il est en conflit sur de nombreux sujets, comme les fonctions administratives, les nominations et même le protocole suivi pour son couronnement. Il réussit en grande partie à écarter le Wafd du pouvoir.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, Farouk s'efforce de rester neutre, malgré la présence de troupes britanniques en Égypte. Cependant, en 1942, les Britanniques le forcent à nommer Premier ministre le chef du parti du Wafd, Nahhas Pacha, favorable à leurs intérêts. En octobre 1944, Nahhas Pacha négocie le protocole d'Alexandrie, qui marque un pas vers la création de la Ligue des États arabes. Farouk veut prendre la tête du mouvement et renvoie Nahhas Pacha, qui a perdu le soutien des Britanniques.

Le nationalisme égyptien est ébranlé par la défaite écrasante contre l'État d'Israël nouvellement créé (1948) et son incapacité à mettre fin à l'occupation de l'Égypte par les Britanniques. La défaite militaire contrarie particulièrement les officiers de l'armée égyptienne, qui en voient la cause dans la corruption et l'incompétence de Farouk. Ses agissements deviennent intolérables en 1952, et les Officiers libres, dirigés par Gamal Abdel-Nasser, renversent son régime en juillet et le contraignent à abdiquer. Son très jeune fils Fuad II lui succède ; mais, moins d'un an plus tard, l'Égypte devient une république.

— Universalis

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ÉGYPTE - L'Égypte coloniale

    • Écrit par Nada TOMICHE
    • 6 549 mots
    • 14 médias
    ...considérablement leur présence en Égypte. Inquiets de la réaction de sympathie diffuse dans le pays en faveur des forces de l'Axe, et de la résistance sourde du roi Fārūq, fils du roi Fu'ād, à leur demande d'entrée en guerre, ils favorisent brusquement leur ancien adversaire, le Wafd, dont les opinions anti-nazies...
  • ÉGYPTE - L'Égypte républicaine

    • Écrit par Universalis, Sandrine GAMBLIN, Robert SANTUCCI
    • 38 768 mots
    • 16 médias
    Le renversement du roi Farouk, le 23 juillet 1952, est l'œuvre de quelques officiers liés par une fraternité d'armes renforcée d'amitiés personnelles ou parfois de liens familiaux. Ces hommes, entrés dans la carrière militaire au milieu des années trente, ont constitué, surtout après la défaite de leurs...

Voir aussi