LE JUGEMENT DERNIER (mise en scène A. Engel)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Je considère la forme du conte de fées, mélangée à la farce, comme particulièrement indiquée par les temps qui courent, puisque à travers cette forme, on peut dire beaucoup de choses qu'autrement, il serait impossible de dire », écrit Ödön von Horváth en 1935, à l'époque où il rédige Le Jugement dernier. Il est alors interdit de séjour en Allemagne. Ses livres ont été brûlés par les nazis en place publique, et il a quitté Berlin pour se réfugier à Vienne.

Le Jugement dernier (Odéon-Théâtre de l'Europe aux Ateliers Berthier, 2004) a pour cadre un petit village allemand, où règnent convenances et médisances. Le personnage central, Thomas Houdetz (interprété par Jérôme Kircher), est chef de gare ; c'est un fonctionnaire tranquille et consciencieux, accaparé par ses obligations de service, un homme soucieux des convenances et des apparences, un mari humilié par sa femme, qu'il s'obstine pourtant à défendre devant la communauté villageoise. Sa vie bascule le jour où Anna (Julie-Marie Parmentier), fille de l'aubergiste et fiancée au boucher Ferdinand, l'embrasse sur la place de la gare : il actionne le signal quelques minutes trop tard, provoquant une collision où plusieurs personnes trouvent la mort. La femme d'Houdetz (Anne Sée), qui est maladivement jalouse et qui a tout vu, l'accuse d'avoir manqué à son devoir, et il est placé en détention préventive. Mais le témoignage d'Anna en sa faveur lui vaut d'être acquitté. À son retour, il est fêté en héros.

Dans cette première partie, la pièce se présente comme un drame réaliste sur fond d'enquête policière. Par la suite, elle prend la tonalité d'un conte fantastique. Les victimes de la catastrophe viennent hanter Houdetz. Lorsque Anna lui donne rendez-vous la nuit sous le viaduc, il l'embrasse et la tue. Quand il est traqué par le père et le fiancé d'Anna, ceux-là même qui fêtaient son retour, et recherché par la justice, sa femme et son beau-frère consentent à l'aider. Mais les fantômes des victimes l'invitent à le rejoindre au paradis, décrit comme un au-delà paisible et [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur au département des arts du spectacle à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-la Défense, traducteur, dramaturge

Classification

Pour citer l’article

Jean-Louis BESSON, « LE JUGEMENT DERNIER (mise en scène A. Engel) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/le-jugement-dernier/