THERMIQUE ANALYSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les techniques adaptées à l'étude des variations d'énergie

L'analyse thermique simple

L'analyse thermique simple consiste à mesurer, en fonction du temps, la température d'un échantillon placé dans une enceinte, chauffée ou refroidie selon un programme de températures déterminé. Les accidents de la courbe d'échauffement ou de refroidissement mettent en évidence les transformations de l'échantillon donnant lieu à des phénomènes thermiques.

Les applications principales concernent l'établissement des diagrammes de phase ainsi que l'étude de réactions dans l'état solide.

L'analyse thermique différentielle (ATD)

L'analyse thermique différentielle permet d'enregistrer, en fonction du temps ou de la température, la différence de température entre l'échantillon et un milieu de référence lorsque ceux-ci sont placés dans une enceinte soumise à un programme de températures déterminé. Elle est généralement plus riche de renseignements que l'analyse thermique simple en raison du montage différentiel des thermocouples qui lui confère forcément une plus grande sensibilité.

On peut considérer deux groupes principaux d'appareils d'après la réalisation du contact thermique des soudures des thermocouples avec l'échantillon et le milieu de référence.

Le premier groupe rassemble les appareils de moyenne sensibilité. Ils donnent une indication globale sur les phénomènes thermiques qui prennent naissance dans l'échantillon. Le thermocouple est alors disposé dans celui-ci, isolé, si besoin est, par une gaine protectrice, souvent en platine ou en alumine. Les prises d'essai nécessaires pour une expérience s'élèvent d'une centaine de milligrammes à plusieurs grammes suivant les montages.

Le second groupe rassemble des dispositifs d'une sensibilité élevée, dans lesquels la réalisation du contact thermique entre la soudure du thermocouple et l'échantillon a été étudiée pour obtenir une réponse très rapide aux phénomènes thermiques caractéristiques de l'échantillon. Les différents montages s'inspirent soit des travaux de S. L. Boersma (1955), où la soudure du thermocouple est appliquée sous le creuse [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages






Écrit par :

  • : professeur émérite de la faculté des sciences à l'université de Bruxelles, président d'honneur de l'Institut international du froid, membre de l'Académie royale

Classification


Autres références

«  THERMIQUE ANALYSE  » est également traité dans :

MÉTALLOGRAPHIE - Essais physiques

  • Écrit par 
  • Georges CIZERON
  •  • 7 347 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Analyse thermique »  : […] Si on chauffe (ou si on refroidit) à vitesse constante un matériau métallique, la courbe température-temps présente des anomalies chaque fois qu'une évolution structurale se développe. Le tracé et l'interprétation de telles courbes constitue ce que l'on appelle l'analyse thermique, qui peut être simple ou différentielle. Dans le cas de l'analyse thermique simple, on enregistre la variation de la t […] Lire la suite

TEMPÉRATURES PHYSICO-CHIMIE DES HAUTES

  • Écrit par 
  • François CABANNES
  •  • 3 853 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Stabilité et réactivité des solides »  : […] La stabilité des matériaux dépend de leur pression de vapeur, s'il s'agit d'un élément, et de leur dissociation s'il s'agit d'un composé. Les températures maximales d'utilisation des métaux réfractaires et du graphite sont de plusieurs centaines de degrés plus faibles sous vide que sous atmosphère réductrice . Sous vide, le carbure de silicium est stable jusqu'à 1 700  0 C et les carbures du table […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Paul GLANSDORFF, « THERMIQUE ANALYSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/analyse-thermique/