BURT sir CYRIL LODOWIC (1883-1971)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'œuvre de sir Cyril Burt est intimement liée aux développements techniques de l'analyse factorielle. Ce savant anglais, qui enseigna à Oxford, Liverpool, Cambridge, Londres et qui publia notamment The Factors of the Mind (1940), figure parmi les fondateurs de ce secteur important de la statistique psychologique, à côté de Karl Pearson, de Charles Spearman et de Godfrey H. Thomson. En 1904, Spearman avait remarqué que les corrélations obtenues entre les résultats de divers tests appliqués à un même individu pouvaient être rangées dans des matrices mettant en évidence une hiérarchie particulière. Cette dernière fut expliquée comme l'indice de l'influence de deux facteurs : le facteur G (intelligence générale) et un ensemble de facteurs spécifiques (aptitudes particulières). L'analyse factorielle permet d'établir dans quelle mesure un test est saturé en un facteur donné. Burt a contribué au développement de la théorie des facteurs multiples, dont le créateur fut Thurstone. Il appliqua, avant celui-ci, une nouvelle méthode de mise en évidence du facteur commun initial permettant de déterminer la saturation à partir des valeurs des coefficients figurant sur la diagonale de la matrice de corrélation (1917). Ultérieurement (1937), il précisa la méthode de Hotelling, qui avait remarqué en 1935 que les poids respectifs des composantes de la matrice peuvent être extraits plus facilement si l'on utilise, non les coefficients eux-mêmes, mais leurs racines carrées, quatrièmes, huitièmes, etc. Burt fut également l'un des premiers à pratiquer l'analyse factorielle en appliquant un nombre limité de tests à un nombre élevé de sujets, et en faisant porter l'analyse sur ceux-ci plutôt que sur les épreuves elles-mêmes. Cette méthode a naturellement mené Burt à envisager les influences individuelles intervenant dans les problèmes de docimologie et, d'une façon plus générale, les relations entre les facteurs propres au test et les facteurs propres aux individus (sujets et juges). Les innovations introduites par Burt dépassent largement la technique statistique proprement dite et débouchent sur une étude différentielle quantitative de la personnalité.

—  Georges THINÈS

Écrit par :

  • : professeur honoraire à l'université de Louvain, membre de l'Académie royale des sciences et de l'Académie royale de langue et de littérature française de Belgique, membre correspondant du Muséum national d'histoire naturelle de Paris

Classification


Autres références

«  BURT sir CYRIL LODOWIC (1883-1971)  » est également traité dans :

FACTORIELLE ANALYSE

  • Écrit par 
  • Mariano YELA
  •  • 4 915 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « G. H. Thomson : facteurs et lois de probabilité »  : […] De son côté, Thomson offre une autre explication des corrélations positives et hiérarchiques : il s'agit de la théorie dite de l'échantillonnage. Supposons : a ) que l'intelligence soit un ensemble de N éléments e équivalents, indépendants et très nombreux ; b ) qu'un test ou activité j soit un échantillon aléatoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/analyse-factorielle/#i_37501

Pour citer l’article

Georges THINÈS, « BURT sir CYRIL LODOWIC - (1883-1971) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/burt-sir-cyril-lodowic/