ALCADE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Terme d'origine arabe (al-qāḍī : le cadi, le juge ; en espagnol : alcalde) qui apparaît dans le vocabulaire politique du xe siècle dans le nord de l'Espagne. À cette époque, l'alcade est généralement élu et il exerce surtout des fonctions judiciaires. Au xve siècle, des conflits surgissent avec l'autorité royale qui préfère procéder à la nomination de ces fonctionnaires. Selon la nature de leurs attributions judiciaires, on distinguait différentes sortes d'alcades : alcades de cour (au nombre de six), alcades criminels, alcades de hidalga. Au xixe siècle, avec la réforme de l'administration locale, l'alcade ou maire devient le président de la municipalité mais perd ses fonctions de juge. Actuellement, il est nommé par le pouvoir central, sauf dans les très petites villes. Le plus célèbre des alcades est le héros de la pièce de Calderón de La Barca, El Alcalde de Zalamea, dont l'intrigue illustre bien ces conflits d'autorité avec le pouvoir royal et le pouvoir militaire. Dans les colonies espagnoles d'Amérique, l'alcalde mayor présidait le conseil de la municipalité, les alcaldes ordinarios ayant des compétences judiciaires.

—  Charles LESELBAUM

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ALCADE  » est également traité dans :

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - De l'unité politique à la guerre civile

  • Écrit par 
  • Henri LAPEYRE
  •  • 14 270 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Persistance de la diversité régionale »  : […] Par sa superficie et le chiffre de sa population, le royaume de Castille était de beaucoup le plus important. Il était assez homogène. Les trois provinces basques (Álava, Biscaye, Guipúzcoa) se différenciaient par leurs privilèges fiscaux et leur situation en dehors de la ligne de douanes. Le reste du territoire se divisait en dix-huit provinces, correspondant aux villes représentées aux Cortes. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-de-l-unite-politique-a-la-guerre-civile/#i_35681

HERMANDAD LA SANTA

  • Écrit par 
  • Marie-France SCHMIDT
  •  • 436 mots

Au Moyen Âge, les communes espagnoles disposent de milices populaires connues sous le nom de hermandades (fraternités) chargées de la protection des pèlerins et des marchands, les hermandades étaient également chargées de garantir les droits des personnes contre les exactions seigneuriales. À la fin du xv e  siècle, alarmés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-santa-hermandad/#i_35681

MESTA

  • Écrit par 
  • Marie-France SCHMIDT
  •  • 901 mots

À partir du xii e siècle, lorsque la reconquête de l'Espagne sur les Maures progresse nettement, les souverains de Castille récompensent leurs vassaux, nobles et chevaliers des ordres militaires, des services rendus dans la lutte contre l'adversaire musulman, par la cession de terres qui seront destinées en priorité à l'élevage. Ces nouveaux prop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesta/#i_35681

QUECHUA

  • Écrit par 
  • Henri FAVRE
  •  • 4 314 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'organisation politique et religieuse »  : […] La communauté est gouvernée par un corps d'autorités élues par roulement et temporaires, appelées varayoq , du nom du bâton de commandement ou vara qu'elles portent. Ce corps comprend diverses charges hiérarchisées qui correspondent à celles des anciens conseils municipaux, ou ayuntamientos , de la péninsule Ibérique, mais qui s'or […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quechua/#i_35681

Pour citer l’article

Charles LESELBAUM, « ALCADE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcade/