AFFECTIVITÉ

La disjonction de l'affectivité et de la subjectivité : Heidegger

Ce n'est pas le lieu, ici, de redéployer toute la problématique, difficile par sa subtilité et par sa nouveauté, d'Être et Temps. Rappelons que, au lieu de caractériser l'homme par la subjectivité ou la conscience – ce qui sous-tend toujours, par l'autonomie de ce que ces concepts sont censés désigner, l'équivoque d'un être qui pourrait être tout autant hors du monde qu'être dans le monde ou au monde, tout autant dans le recoin d'une intériorité coupée du monde ou fermée au monde que projetée, au-dehors, sur les êtres et les choses du monde –, Heidegger le caractérise par le Dasein, terme littéralement intraduisible qui signifie que l'homme est un être toujours déjà « là » (Da), au monde, existant, au sens transitif, non pas seulement soi, mais le monde, l'existence n'étant pas une existence « en soi », métaphysique, mais ek-sistence, être soi à l'écart originaire de soi, concrètement, au monde, et au temps. C'est dire que l'existence est originairement mondaine et temporelle, mortelle, se déployant chaque fois dans la temporalisation selon les guises des articulations des trois ek-stases du temps (futur, passé, présent), dans ce qui est chaque fois un monde dans sa « mienneté » (Jemeininigkeit), sous l'horizon duquel paraissent les êtres et les choses – les étants. C'est dire aussi que le Dasein est inséparable de « son » monde, et que, sans être assimilable à un fait brut, il est néanmoins toujours, chaque fois, « factice ».

« Factice », cela signifie que le Dasein, plus ou moins en souci de son origine – c'est-à-dire de son être –, se trouve originellement – pour peu qu'il s'y « résolve dans l'authenticité » de son souci – dans l'impossibilité non pas de se représenter imaginairement son origine, mais d'y accéder à la mesure de l'abîme qu'elle creuse. Autrement dit, cela signifie que le Dasein « se trouve » toujours déjà au monde en même temps que le monde où il est. Cette découverte originelle du monde – de l'être-au[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 19 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : docteur en philosophie, chargé de cours titulaire à l'université libre de Bruxelles, chercheur qualifié au F.N.R.S. (Belgique), directeur de programme au collège international de philosophie (Paris)

Classification


Autres références

«  AFFECTIVITÉ  » est également traité dans :

ADAPTATION - Adaptation psychologique

  • Écrit par 
  • Albert JAKUBOWICZ
  •  • 5 009 mots

Dans le chapitre « Les repères affectifs et leurs transformations »  : […] Avec les palpeurs, l'aide des siens, la personne se meut dans le monde. Très vite aussi, elle met en place des repères affectifs qui lui permettent d'imaginer comment se situer dans le monde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adaptation-adaptation-psychologique/#i_424

ALTÉRITÉ, philosophie

  • Écrit par 
  • Sylvie COURTINE-DENAMY
  •  • 5 372 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Vers une reconnaissance de l'expérience d'autrui : Kant, Scheler »  : […] La phénoménologie husserlienne restant prisonnière de la représentation et de la perception, la voie d'accès à l'existence d'autrui, à l'intersubjectivité, ne se trouverait-elle pas du côté du sentiment, de l'affectivité (Einfühlung), laquelle relie les êtres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alterite-philosophie/#i_424

CÉLIBAT RELIGIEUX

  • Écrit par 
  • André BAREAU, 
  • Jacques POHIER
  •  • 7 030 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Célibat et cultures »  : […] Des dimensions essentielles de l'existence humaine sont en cause dans tout ce qui concerne le mariage, l'affectivité et la sexualité. Les recherches entreprises depuis un siècle par les différentes sciences de l'homme ont révélé combien relatives pouvaient être en ces matières les institutions et attitudes des différentes cultures ou même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celibat-religieux/#i_424

CERVEAU ET ÉMOTION

  • Écrit par 
  • Patrik VUILLEUMIER
  •  • 1 618 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aires cérébrales spécialisées pour les émotions ? »  : […] à ce niveau et dépend d’une interaction étroite avec d’autres régions au sein de réseaux distribués. Ainsi, la plupart des processus émotionnels impliquent la participation de différents systèmes corticaux et sous-corticaux : par exemple, la peur ou la colère évoquée par une réprimande implique autant le langage et la mémoire que le système […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-emotion/#i_424

DÉVELOPPEMENT DES ÉMOTIONS

  • Écrit par 
  • Sandrine GIL
  •  • 2 028 mots

Dans le chapitre « Le vécu émotionnel, son expression et sa régulation »  : […] L’émotion de peur rend d’ailleurs compte du développement des relations affectives chez le jeune enfant. Aussi, les principales peurs exprimées entre l’âge de huit mois et deux ans – prudence envers l’étranger, peur de la nouveauté, de la séparation – sont-elles révélatrices du développement de ses liens d’attachement avec des adultes de référence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-des-emotions/#i_424

PARTAGE SOCIAL DES ÉMOTIONS

  • Écrit par 
  • Bernard RIMÉ
  •  • 1 343 mots

Dans le chapitre « Régulation émotionnelle et partage d'émotions positives  »  : […] d'importants bénéfices. Ceux-ci résultent du fait que le partage social répond bien aux besoins affectifs et sociaux que les expériences émotionnelles éveillent (réconfort, soutien concret, intégration sociale, validation) et régule ainsi naturellement les effets collatéraux des expériences émotionnelles (déstabilisation, anxiété, insécurité, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/partage-social-des-emotions/#i_424

ENGAGEMENT

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE, 
  • Jacques LECARME, 
  • Christiane MOATTI
  •  • 11 580 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'engagement intersubjectif »  : […] Mais l'engagement mutuel n'est pas uniquement affaire de volonté. Il met en jeu l'affectivité, et s'enracine ainsi dans les profondeurs de la vie ; c'est par là, du reste, qu'il peut devenir effectivement ce qu'il est, mise en branle de l'existence dans sa totalité. L'affectivité donne à l'engagement ses assises ; elle ouvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/engagement/#i_424

LÉVY-BRUHL LUCIEN (1857-1939)

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 1 650 mots

Dans le chapitre « La catégorie affective du surnaturel »  : […] prélogique à un état uniquement rationaliste et positiviste. En effet, c'est le rôle de l'affectivité qui est maintenant invoqué pour expliquer la pensée par participation ; et, même, ce qui paraît le plus important dans la mentalité primitive, c'est moins le principe de ses liaisons mentales que le caractère particulier de son contact avec le réel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucien-levy-bruhl/#i_424

LIMBIQUE SYSTÈME

  • Écrit par 
  • Pierre KARLI
  •  • 4 397 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Association d'une tonalité affective à un stimulus »  : […] du stimulus visuel, mais elle entraîne, chez le singe, la perte de la signification, en particulier affective, attachée au préalable à l'information de nature visuelle ; une lésion interrompant les connexions entre le cortex somesthésique et le lobe temporal perturbe, de son côté, la reconnaissance de la signification des objets sur la base des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-limbique/#i_424

MÉMOIRE

  • Écrit par 
  • Serge BRION, 
  • Jean-Claude DUPONT, 
  • Alain LIEURY
  •  • 12 305 mots

Dans le chapitre « Les aspects affectifs et sociaux de la mémoire »  : […] L'analogie entre l'homme et l'ordinateur a ses limites, d'une part, parce que les activités humaines sont sans cesse évaluées en fonction de l'agrément ou du désagrément, c'est-à-dire d'après leur valeur affective, d'autre part, parce que l'homme est un être social et que ses connaissances et ses souvenirs ont très fréquemment une dimension sociale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire/#i_424

PERMANENCE DE L'OBJET, psychologie

  • Écrit par 
  • Sylvie METAIS
  •  • 1 218 mots

L'expression « permanence de l'objet » est due à Jean Piaget. Il l'a proposée dans les années 1940 pour rendre compte de tout un ensemble d'observations que ses travaux relatifs à la psychogenèse de l'enfant lui avaient fait découvrir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/permanence-de-l-objet-psychologie/#i_424

SCHELER MAX (1874-1928)

  • Écrit par 
  • Daniel CHRISTOFF
  •  • 2 381 mots

Dans le chapitre « Les valeurs et l'éthique »  : […] des valeurs sociales et culturelles. Cette conception de l'a priori matériel et de l'affectivité permet d'épurer la morale des conflits qui la réduisent à des antithèses abstraites et de laisser la personne s'épanouir dans la confiance et dans l'ouverture au monde : les grandes personnalités morales, inspirées par les valeurs, n'ont pas besoin que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-scheler/#i_424

SENTIMENT

  • Écrit par 
  • Olivier REBOUL
  •  • 3 550 mots

Dans le chapitre « Qu'est-ce qu'un sentiment ? »  : […] ; les moralistes anglais du xviiie siècle l'identifient avec la bienveillance, la sympathie spontanée ; Théodule Ribot le confond avec l'affectivité en général en tant qu'elle rend le sujet tendancieux ; Pierre Janet le réduit au contraire aux émotions fondamentales ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sentiment/#i_424

SOCIOMÉTRIE

  • Écrit par 
  • Jean MAISONNEUVE
  •  • 3 204 mots
  •  • 6 médias

les liens psychologiques qui se tissent au sein des collectivités – car, selon Moreno : « Les unités sociales sont avant tout des systèmes de préférences, d'attractions et de répulsions mutuelles. » Instruit en effet par son expérience de psychiatre, il est conduit à accorder aux phénomènes affectifs un rôle primordial dans les rapports humains. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociometrie/#i_424

SOUFFRANCE

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 4 420 mots

Dans le chapitre « Certitude de la souffrance physique »  : […] dans un système global ? D'autre part, y a-t-il un sens spécifique de la réaction affective douloureuse par rapport à une réaction motrice, laquelle s'affirmerait au niveau du réflexe comme à celui de la perception ? Bref, peut-on parler d'une activité affective primitive, en liaison éventuelle avec des récepteurs spécialisés, les nocicepteurs ? […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/souffrance/#i_424

VALEURS, philosophie

  • Écrit par 
  • Pierre LIVET
  •  • 10 285 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Autonomie, relativisme, rationalité »  : […] Si on ne peut avoir d'expérience de valeur sans avoir aussi la capacité de ressentir certaines émotions, la sensibilité aux valeurs est donc liée à la manière dont nos dispositions affectives évoluent dans le temps, en liaison avec nos révisions cognitives. Comme l'analyse des valeurs et des émotions tourne autour des concepts d'habituation et d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valeurs-philosophie/#i_424

WALLON HENRI (1879-1962)

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 2 182 mots

Dans le chapitre « Les stades du développement de la personnalité »  : […] progressive, où se réalise l'intégration, selon des rapports variables, de deux fonctions principales : l'affectivité, d'une part, liée aux sensibilités internes et orientée vers le monde social, la construction de la personne ; l'intelligence, d'autre part, liée aux sensibilités externes et orientée vers le monde physique, la construction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-wallon/#i_424

WEBER MAX (1864-1920)

  • Écrit par 
  • Julien FREUND
  •  • 3 661 mots

Dans le chapitre « L'œuvre sociologique »  : […] indépendamment de la considération des chances de succès et des conséquences ; l'activité affective qui se développe sous l'empire d'une émotion ou d'une passion, éventuellement sous forme sublimée (par exemple celui qui se venge d'un affront ou qui se livre à la félicité contemplative) ; enfin l'activité traditionnelle, qui obéit parfois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-weber/#i_424

Voir aussi

Pour citer l’article

Marc RICHIR, « AFFECTIVITÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/affectivite/