BOUTEFLIKA ABDELAZIZ (1937- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Président de la République algérienne de 1999 à 2019, Abdelaziz Bouteflika était un revenant politique, qui avait été écarté du pouvoir pendant près de vingt ans.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  BOUTEFLIKA ABDELAZIZ (1937- )  » est également traité dans :

ALGÉRIE

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON, 
  • Jean LECA, 
  • Sid-Ahmed SOUIAH, 
  • Benjamin STORA
  • , Universalis
  •  • 42 026 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Le troisième mandat du président Bouteflika : scandales politiques et mouvements sociaux. »  : […] C'est donc dans un contexte de regain d'actes de violence que les Algériens se rendent aux urnes le 9 avril 2009. Le sentiment qui domine est celui d'une réélection sans surprise du chef de l'État sortant. En effet, à la différence des deux précédentes élections présidentielles, ses adversaires ne sont pas en mesure de l'inquiéter. Louisa Hanoune dirige un petit parti trotskiste, et Djahid Younsi, […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Algérie. Condamnation de personnalités de l’ère Bouteflika. 24 juin 2020

La justice condamne à des peines de deux à vingt ans de prison quinze personnalités du régime d’Abdelaziz Bouteflika, pour malversations financières. Parmi les condamnés figurent notamment l’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia, le PDG du groupe automobile Sovac Mourad Oulmi, les anciens ministres de l’Industrie Abdeslam Bouchouareb et Youcef Yousfi, et l’ex-PDG d’une banque publique Omar Boudhiab. […] Lire la suite

Algérie. Condamnation d’Amira Bouraoui. 19-21 juin 2020

an de prison Amira Bouraoui, militante du Hirak et opposante au régime de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika pour, notamment, offense à l’islam et au chef de l’État, incitation à violer le confinement et publication d’informations pouvant porter atteinte à l’unité nationale, à la sécurité ou à l’ordre public. […] Lire la suite

Algérie. Formation du gouvernement et libération de manifestants. 2-3 janvier 2020

-ci ont été ministres sous la présidence d’Abdelaziz Bouteflika. Le gouvernement ne compte pas de vice-ministre de la Défense, le président occupant traditionnellement le poste de ministre de la Défense. Le haut commandement militaire n’y est donc plus représenté. Le 3, les contestataires manifestent dans les grandes villes pour la quarante-sixième semaine consécutive, dénonçant la composition du nouveau gouvernement. […] Lire la suite

Algérie. Élection d’Abdelmadjid Tebboune à la présidence. 10-31 décembre 2019

la main au Hirak » (le mouvement de contestation). Le 23 est annoncée la mort du général Ahmed Gaïd Salah, victime d’une crise cardiaque. Celui-ci avait obtenu la démission du président Abdelaziz Bouteflika en avril et organisé le scrutin présidentiel. Le président Tebboune nomme le général Saïd […] Lire la suite

Algérie. Multiplication des arrestations de contestataires. 1er-14 novembre 2019

Bouteflika, Ali Benflis et Abdelmadjid Tebboune ; les anciens ministres Azzedine Mihoubi, président du Rassemblement national démocratique (RND), et Abdelkader Bengrina ; et un ancien cadre du Front de libération nationale (FLN), Abdelaziz Belaïd. Les 11 et 12, le tribunal de Sidi M’Hamed, à Alger, condamne […] Lire la suite

Pour citer l’article

Benjamin STORA, « BOUTEFLIKA ABDELAZIZ (1937- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/abdelaziz-bouteflika/