BOUMEDIENE HOUARI (1932?-1978)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Guerre d'Algérie, 1954-1962

Guerre d'Algérie, 1954-1962
Crédits : National Archives

vidéo

Boumediene, Sadate et Kadhafi, 1972

Boumediene, Sadate et Kadhafi, 1972
Crédits : Hulton Getty

photographie


Houari Boumediene fut un militaire et homme politique algérien. Il fut le deuxième président de la République algérienne (1965-1978).

L'austérité, l'amour de la solitude et du travail sont les traits dominants de la personnalité de Mohammed Bou Kharouba (devenu dans la clandestinité le colonel Houari Boumediene, « grand vieux jeune homme mince et fin »), qui assume, après l'éviction de son rival Ahmed Ben Bella, le 19 juin 1965, les triples fonctions de président du Conseil de la révolution (chef de l'État), de président du Conseil des ministres et de ministre de la Défense.

C'est au Caire, où, après des études à l'université d'El-Azhar, il était instituteur, qu'il rejoint Ben Bella au début de l'insurrection algérienne (fin 1954). Chargé par le Front de Libération nationale (F.L.N.) de convoyer le matériel militaire d'Égypte vers les frontières algéro-marocaines, il débarque clandestinement sur une plage d'Oranie en 1955. Chef de la wilaya V (Oranie) en 1957, puis chef de l'état-major de l'Armée de libération nationale (A.L.N.) à Tunis (1960), il met en place l'« armée des frontières » depuis son P.C. de Ghardimaou où Mao Zedong et Fidel Castro sont les maîtres à penser. Le Gouvernement provisoire de la République algérienne, qu'il inquiète, le destitue en juillet 1962, mais il s'allie à Ben Bella, qui vient de supplanter Ben Khedda. Nommé vice-président du Conseil et ministre de la Défense, il transforme l'A.L.N. en A.N.P. (Armée nationale populaire). En 1965, celle-ci est son point d'appui pour la réussite de son coup d'État contre Ben Bella ; il est à noter que Boumediene est en conflit avec celui-ci depuis le premier congrès du F.L.N. en 1964.

Guerre d'Algérie, 1954-1962

Guerre d'Algérie, 1954-1962

Vidéo

Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 1954, quelques mois après la perte de l'Indochine, les nationalistes algériens du F.L.N. attaquent simultanément bâtiments civils et militaires. Le gouvernement français réagit avec vigueur à ce qu'il croit être une vague terroriste limitée. À... 

Crédits : National Archives

Afficher

Accédant à la présidence de l'État, Houari Boumediene instaure un climat de militantisme permanent pour lequel l'armée joue un rôle de « locomotive » ; politiquement, il ambitionne pour l'Algérie une indépendance totale que rendra possible le « décollage » économique entrevu pour 1980, et brigue pour celle-ci la place de leader du monde [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BOUMEDIENE HOUARI (1932?-1978)  » est également traité dans :

ALGÉRIE

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON, 
  • Jean LECA, 
  • Sid-Ahmed SOUIAH, 
  • Benjamin STORA
  • , Universalis
  •  • 42 026 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « L'isolement de Ben Bella »  : […] Au premier congrès du F.L.N. (16-21 avril 1964), Ben Bella affirme avec force la primauté de l'action révolutionnaire sur les tâches de construction institutionnelle et de réorganisation du pays. Cette dénonciation de la thèse du primat de la construction étatique vise le clan Boumediene, tandis que Ben Bella désigne lors de ce congrès les « élémen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/algerie/#i_32210

BEN BELLA AHMED (1916-2012)

  • Écrit par 
  • Benjamin STORA
  •  • 934 mots
  •  • 1 média

Ahmed Ben Bella fut la figure marquante de la guerre d'indépendance de l'Algérie et le premier président de la République algérienne (1963-1965). Sa vie est intimement liée au destin de ce pays. Né le 25 décembre 1916 (mais sa date de naissance n'a jamais été établie avec certitude, l'état civil de cette époque n'étant pas fiable) à Marnia dans l'O […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ahmed-ben-bella/#i_32210

BENDJEDID CHADLI (1929-2012)

  • Écrit par 
  • Melinda C. SHEPHERD
  •  • 472 mots

Chadli Bendjedid fut le troisième président de la République algérienne, de 1979 à 1992. Il mit en œuvre des réformes en faveur de la démocratie, promulgua une nouvelle Constitution et tenta d'organiser des élections législatives multipartites avant d'être renversé par l'armée. Chadli Bendjedid naît le 14 avril 1929 à Bouteldja, au nord-est de l'Al […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chadli-bendjedid/#i_32210

BOUTEFLIKA ABDELAZIZ (1937- )

  • Écrit par 
  • Benjamin STORA
  • , Universalis
  •  • 1 424 mots

Dans le chapitre « La guerre et l'homme d'État »  : […] Né le 2 mars 1937 à Oujda (Maroc), de parents originaires de Tlemcen, dans l'ouest de l'Algérie, il grandit dans un milieu modeste, sa mère étant gérante d'un bain maure. Il s'engage contre la présence coloniale française au moment de la guerre d'Algérie. Lorsque la grève des étudiants est décidée par le Front de libération nationale (F.L.N.), en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abdelaziz-bouteflika/#i_32210

Pour citer l’article

Emile SCOTTO-LAVINA, « BOUMEDIENE HOUARI (1932?-1978) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/houari-boumediene/