MEXICO (JEUX OLYMPIQUES DE) [1968]Chronologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

26 octobre

Dans le 1 500 mètres nage libre, tout le public espère un exploit du Mexicain Guillermo Echevarria ; mais celui-ci ne termine que sixième (17 min 36,4 s), très loin de l'Américain Mike Burton (16 min 38,9 s, record olympique), vainqueur devant son compatriote John Kinsella, qu'il relègue à près de 20 secondes. Les États-Unis améliorent les records du monde du relais 4 fois 100 mètres quatre nages masculin (3 min 54,9 s) et du relais 4 fois 100 mètres féminin (4 min 2,5 s).

En plongeon de haut-vol, l'Italien Klaus Dibiasi s'impose devant le Mexicain Álvaro Gaxiola.

En boxe, on compte désormais onze catégories, avec la création des mi-mouche (moins de 48 kg). C'est le jour des finales. Le Soviétique Boris Lagutin conserve son titre chez les superwelter, tout comme le Polonais Jerzy Kulej chez les superlégers. Polonais et Soviétiques (trois médailles d'or pour les deux pays) sont en tête des bilans, mais le plus impressionnant des pugilistes est George Foreman (États-Unis, dix-neuf ans), qui domine nettement tous ses adversaires chez les lourds : en finale, il bat le Soviétique Jonas Cepulis par arrêt de l'arbitre au deuxième round.

En lutte gréco-romaine, Daniel Robin est privé abusivement du titre à la suite d'une révision défavorable du jury pendant la nuit suivant son combat contre Rudolf Vesper (R.D.A.). Le mi-lourd bulgare Boyan Radev et le lourd hongrois István Kozma renouvellent leur victoire de T̄okȳo.

La finale du tournoi de football, qui oppose la Hongrie à la Bulgarie, est émaillée d'incidents : trois joueurs bulgares sont expulsés du terrain juste avant la mi-temps ; dans ces conditions, les Hongrois, au jeu plus technique et emmenés par de brillantes individualités (Lázló Fazekas, Antal Dunai...), n'ont guère de mal à s'imposer (4 buts à 1).

Les gymnastes japonais et soviétiques dominent les finales par appareils en gymnastique : seulement deux des dix-huit médailles mises en jeu leur échappent, le Yougoslave Miroslav Cerar et le Finlandais Olli Laiho se classant premier et deuxième au cheval-d'arçons [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages






Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « MEXICO (JEUX OLYMPIQUES DE) [1968] - Chronologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 juin 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/1968-16es-jeux-olympiques-d-ete/