MEXICO (JEUX OLYMPIQUES DE) [1968]Chronologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

19 octobre

L'Américaine Madeline Manning bat le record olympique du 800 mètres (2 min 0,9 s).

À la piscine, la finale du 100 mètres nage libre est très attendue. L'Américain Zachary Zorn, recordman du monde (52,6 s), part en trombe ; mais il s'effondre (il est huitième en 53,9 s) et l'Australien Mike Wenden (dix-neuf ans), un maître tacticien au physique de rugbyman, s'impose dans l'épreuve reine en battant le record du monde (52,2 s), devant les favoris américains Ken Walsh (52,8 s) et Mark Spitz (53,0 s), très déçus. La dernière victoire d'une Américaine dans le 100 mètres nage libre datait de 1932 ; la vengeance est sans appel : Jan Henne (1 min 0,0 s) l'emporte devant ses compatriotes Susan Pedersen (1 min 0,3 s) et Linda Gustavson (1 min 0,3 s également). Apparition de deux nouvelles épreuves, les 100 mètres brasse messieurs et dames : chez les hommes, les favoris soviétiques Vladimir Kosinsky (deuxième) et Nikolaï Pankin, recordman du monde (troisième), sont battus par l'étonnant Américain Don McKenzie ; chez les femmes, dans une course où les quatre premières se tiennent en 0,4 s, la Yougoslave Durdica Bjedov s'adjuge la médaille d'or.

L'équipe de France de fleuret a connu de grandes difficultés pour se hisser en finale. Mais, face à l'U.R.S.S., les Français entament la compétition de la meilleure des manières : huit victoires à quatre après douze assauts ; les Soviétiques se reprennent et reviennent (8-6), mais Gilles Berolatti apporte le succès décisif en battant Viktor Poetjatin.

Finales d'aviron. La beauté du parcours champêtre de Cuemanco ne peut faire oublier aux concurrents leur souffrance, accentuée en raison de la pauvreté de l'air en oxygène. Pour la première fois depuis 1952 – année de l'arrivée de l'U.R.S.S. aux Jeux –, le titre de skiff ne revient pas à un concurrent soviétique : le Néerlandais Henri Wienese s'impose devant le favori, Jochen Meissner (R.F.A.). Les rameurs néerlandais s'adjugent par ailleurs deux médailles d'argent dans des compétitions dominées par la R.D.A. (deux médailles d'or et une d'argent). Le huit revient à la R.F.A., qui résiste au retour de l'Australie, devancée de 0,98 s ; pour les Américains, sixièmes et derniers de la finale, c'est la fin d'une hégémonie dans cette embarcation.

Le Français Daniel Morelon remporte la compétition cycliste de vitesse en battant nettement l'Italien Giordano Turrini en finale ; Pierre Trentin est médaillé de bronze.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Médias de l’article

Jim Hines

Jim Hines
Crédits : Tony Duffy/ Allsport/ Getty Images

photographie

Ada Kok

Ada Kok
Crédits : Keystone/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « MEXICO (JEUX OLYMPIQUES DE) [1968] - Chronologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/1968-16es-jeux-olympiques-d-ete/