LONDRES (JEUX OLYMPIQUES DE) [1948]Chronologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

7 août

Ultimes finales d'athlétisme. Les relayeurs des États-Unis, très supérieurs à leurs concurrents, remportent le 4 fois 100 mètres ; néanmoins, les Américains se voient disqualifiés car un juge estime que le passage de témoin entre Barney Ewell et Lorenzo Wright s'est effectué « hors zone » et la médaille d'or revient provisoirement aux Britanniques (41,3 s) ; mais, trois jours plus tard, le jury d'appel annule cette décision, et les États-Unis retrouvent logiquement leur titre olympique. Lors du relais 4 fois 400 mètres, le Jamaïquain Arthur Wint est victime d'un claquage ; dès lors, les Américains n'ont plus d'adversaires à leur mesure et ils s'imposent avec plus de 4 secondes d'avance sur les Français. Lors du relais 4 fois 100 mètres féminin, Fanny Blankers-Koen reçoit le témoin en quatrième position, avec 5 mètres de retard : au prix d'un effort magnifique, elle remonte toutes ses rivales et offre le titre aux Pays-Bas ; la « Ménagère volante » s'adjuge donc sa quatrième médaille d'or. Le saut en hauteur féminin est l'occasion d'un duel entre l'Américaine Alice Coachman et la Britannique Dorothy Tyler : les deux femmes franchissent 1,68 m, Alice Coachman obtenant la médaille d'or car elle a passé la barre à son premier essai, alors que Dorothy Tyler a dû s'y reprendre à deux fois ; Micheline Ostermeyer est médaillée de bronze (1,61 m) ; Alice Coachman est la première Noire à remporter une médaille d'or olympique. Le dénouement du marathon est un véritable cauchemar pour le Belge Étienne Gailly, qui s'effondre dans le dernier tour de piste. L'Argentin Delfo Cabrera, un sapeur-pompier de vingt-neuf ans, cheveux noirs portant moustache, le dépasse et va conquérir la médaille d'or ; puis le Britannique Thomas Richards le prive de la médaille d'argent.

Fin des compétitions de natation également. L'Américain Joseph Verdeur bat le record olympique du 200 mètres brasse (2 min 39,3 s) et devance deux compatriotes. L'Américain James McLane (dix-sept ans) mène le 1 500 mètres de bout en bout et s'impose (19 min 18,5 s) a [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « LONDRES (JEUX OLYMPIQUES DE) [1948] - Chronologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/1948-11es-jeux-olympiques-d-ete/