Physique nucléaire: applications


GÉOCHRONOLOGIE ou DATATION, géologie

  • Écrit par 
  • René LÉTOLLE
  •  • 1 906 mots
  •  • 3 médias

La géochronologie est la branche de la géologie qui a pour objet la datation des diverses formations de la croûte terrestre. À côté de la géochronologie « relative », fondée essentiellement sur la stratigraphie et le paléomagnétisme, la géochronologie « absolue » et, plus précisément, la radiochronologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geochronologie-datation/#i_0

NUCLÉAIRE MÉDECINE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BARAT, 
  • Dominique DUCASSOU, 
  • Nathalie VALLI
  •  • 5 906 mots
  •  • 8 médias

La découverte de la radioactivité artificielle en 1934 par Irène et Frédéric Joliot-Curie a été à l'origine de l'émergence d'une discipline médicale nouvelle, la médecine nucléaire. Cette découverte a conduit à la production desisotopes radioactifs des éléments constituants de la matière vivante et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-nucleaire/#i_0

NUCLÉAIRE (PHYSIQUE) - Isotopes

  • Écrit par 
  • René BIMBOT, 
  • René LÉTOLLE
  •  • 5 417 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Application à la recherche physico-chimique »  : […] De même que le chimiste doit provoquer des réactions à partir de corps purs et séparer ensuite les produits formés, le chimiste nucléaire qui étudie une réaction nucléaire donnée doit la réaliser à partir de partenaires isotopiquement purs et identifier totalement (éléments et isotopes) les produits de réaction. En ce qui concerne la cible, on utilise soit un élément mono-isotopique ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-physique-isotopes/3-application-a-la-recherche-physico-chimique/

RADIOACTIVITÉ

  • Écrit par 
  • Bernard SILVESTRE-BRAC
  •  • 5 436 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  La radioactivité comme source d'énergie »  : […] Une réaction de fission, comme celle qui est écrite en (9), est une source d'énergie considérable, de l'ordre de 200 MeV pour des nucléides avec A = 240. Cela signifie que la fission d'1 gramme d'uranium (U) produit autant d'énergie que la combustion de 2,5 tonnes de charbon. La fission spontanée concerne peu de noyaux ; en revanche, on peut provoquer la fission en irradiant par des neutrons un él […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radioactivite/4-la-radioactivite-comme-source-d-energie/

RADIO-IMMUNOLOGIE

  • Écrit par 
  • Claude LÉVY
  •  • 2 030 mots
  •  • 1 média

La radio-immunologie est une technique de dosage des grosses molécules biologiques, notamment celles qui sont contenues dans le sang et les urines. L'essor de cette méthode est immense, depuis sa mise au point, en 1960, par R. Yalow (ce qui lui valut le prix Nobel en 1977) et S. Berson. Son principe de base est élégant et son champ d'application, déjà vaste, se développe avec rapidité. On exposera […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radio-immunologie/#i_0

URANIUM-THORIUM-PLOMB DATATION PAR L'

  • Écrit par 
  • Hervé BELLON
  •  • 335 mots

Les isotopes 238 et 235 de l'uranium et le thorium 232 sont radioactifs. Dans les trois cas, les produits radiogéniques formés sont des isotopes du plomb : 238U donne 206Pb + 84He (T = 4,51 × 109 ans), 235 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/datation-par-l-uranium-thorium-plomb/#i_0


Affichage 

Scintillateur liquide du détecteur KamLand

Scintillateur liquide du détecteur KamLand

photographie

Le scintillateur liquide du détecteur KamLand est un gigantesque ballon de 13 mètres de diamètre, rempli quand il est opérationnel de 1 000 tonnes d'huile minérale et contenant 1 879 tubes photomultiplicateurs aptes à mesurer l'énergie des photons qui le traversent. 

Crédits : Stanford University

Afficher

Débit sanguin cérébral analysé par tomoscintigraphie

Débit sanguin cérébral analysé par tomoscintigraphie

photographie

Coupes tomographiques cérébrales (frontale à gauche et transverse à droite), après injection de HMPAO-Tc99m, montrant une réduction du débit sanguin en deux régions corticales, temporo-occipitale droite et temporale gauche, chez un patient souffrant d'épilepsie partielle... 

Crédits : service de médecine nucléaire, hôpital du Haut-Lévêque, Pessac, Gironde

Afficher

Fixation d'un radiotraceur (thallium 201) lors de l'irrigation sanguine du myocarde

Fixation d'un radiotraceur (thallium 201) lors de l'irrigation sanguine du myocarde

photographie

Coupes tomographiques de la paroi myocardique, petit axe à gauche, grand axe à droite, obtenues après injection de thallium 201 et lors d'un effort sur bicyclette. Les clichés du haut sont obtenus immédiatement après l'effort et ceux du bas après un repos de quatre heures.... 

Crédits : service de médecine nucléaire, hôpital du Haut-Lévêque, Pessac, Gironde

Afficher

Tomoscintigraphie myocardique

Tomoscintigraphie myocardique

photographie

Représentation synthétique «œil de bœuf» de la distribution myocardique de thallium 201, après reconstruction des coupes tomographiques «petit axe». Les couronnes myocardiques obtenues dans chaque coupe sont empilées concentriquement de la pointe (Ap: apex) vers la base,... 

Crédits : service de médecine nucléaire, hôpital du Haut-Lévêque, Pessac, Gironde

Afficher

Cardioscintigraphie

Cardioscintigraphie

photographie

Coupes petit axe de la paroi myocardique ventriculaire gauche. Images de la réserve coronaire avant (image de gauche) et après (image de droite) dilatation d'une sténose de 90 p. 100 du segment moyen de la coronaire droite. Sténose résiduelle de 10 p. 100. L'injection de... 

Crédits : service de médecine nucléaire, hôpital du Haut-Lévêque, Pessac, Gironde

Afficher

Immunoscintigraphie

Immunoscintigraphie

photographie

Coupe frontale de la région abdomino-pelvienne obtenue trois jours après injection d'anticorps anti-BHCG F (ab') 2 marqué à l'iode 131. On note la présence d'une hyperfixation pelvienne rétrovésicale (récurrence intra-utérine d'un chorio-épithéliome chez une jeune femme... 

Crédits : service de médecine nucléaire, hôpital du Haut-Lévêque, Pessac, Gironde

Afficher

Dosage de l'insuline

Dosage de l'insuline

dessin

Principe du dosage radio-immunologique de l'insuline. Ce diagramme montre que la réaction insuline-anticorps anti-insuline est une réaction d'équilibre obéissant à la loi d'action de masse. L'insuline non marquée est compétitive de l'insuline marquée en ce qui concerne... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Scintillateur liquide du détecteur KamLand

Scintillateur liquide du détecteur KamLand
Crédits : Stanford University

photographie

Débit sanguin cérébral analysé par tomoscintigraphie

Débit sanguin cérébral analysé par tomoscintigraphie
Crédits : service de médecine nucléaire, hôpital du Haut-Lévêque, Pessac, Gironde

photographie

Fixation d'un radiotraceur (thallium 201) lors de l'irrigation sanguine du myocarde

Fixation d'un radiotraceur (thallium 201) lors de l'irrigation sanguine du myocarde
Crédits : service de médecine nucléaire, hôpital du Haut-Lévêque, Pessac, Gironde

photographie

Tomoscintigraphie myocardique

Tomoscintigraphie myocardique
Crédits : service de médecine nucléaire, hôpital du Haut-Lévêque, Pessac, Gironde

photographie

Cardioscintigraphie

Cardioscintigraphie
Crédits : service de médecine nucléaire, hôpital du Haut-Lévêque, Pessac, Gironde

photographie

Immunoscintigraphie

Immunoscintigraphie
Crédits : service de médecine nucléaire, hôpital du Haut-Lévêque, Pessac, Gironde

photographie

Dosage de l'insuline

Dosage de l'insuline
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin