Pathologie vasculaire


ANÉVRYSMES ARTÉRIO-VEINEUX

  • Écrit par 
  • Laurent CHARBIT
  •  • 718 mots

Communications permanentes anormales entre une artère et une veine, les anévrysmes artério-veineux (ou mieux, fistules artério-veineuses), sont rares. Il existe deux types de fistules artério-veineuses : acquises et congénitales.Les fistules acquises sont presque toutes d'origine traumatique : une artère et une veine voisine sont lésées. Il s'établit une communication entre ell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anevrysmes-arterio-veineux/#i_0

ARTÉRIOSCLÉROSE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 317 mots

Maladie artérielle se présentant sous trois formes principales : l'artériosclérose de l'intima ou athérosclérose, dans laquelle des plaques graisseuses (dites d'athérome) se déposent dans la partie la plus interne des vaisseaux sanguins ; l'artériosclérose de Mönckeberg ou sclérose de la média, caractérisée par l'atteinte de la couche médiane des artères (mé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arteriosclerose/#i_0

ARTÉRITE TEMPORALE ou MALADIE DE HORTON

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 266 mots

Appelée actuellement plus volontiers « artérite à cellules géantes », l'artérite temporale, ou maladie de Horton, constitue une affection artérielle inflammatoire de cause inconnue, qui touche presque exclusivement des sujets âgés de plus de soixante-cinq ans et s'accompagne d'occlusions artérielles segmentaires au niveau surtout des artères de petit ou moyen calibre. L'atteinte des artères tempor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arterite-temporale-maladie-de-horton/#i_0

ATHÉROSCLÉROSE

  • Écrit par 
  • Loïc CAPRON
  •  • 5 361 mots
  •  • 1 média

L'athérosclérose est une lésion de la couche interne (intima) des artères. Chez l'homme, elle est la cause dominante des obstructions qui touchent les artères de gros et moyen calibre dans la grande circulation – celle qui véhicule le sang depuis le ventricule gauche du cœur vers tous les organes.Les premières descriptions précises de l'athérosclérose ont été faites durant la seconde moitié du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atherosclerose/#i_0

AVC (accident vasculaire cérébral)

  • Écrit par 
  • Katayoun VAHEDI
  •  • 1 357 mots

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC), de plus en plus nombreux, sont devenus une priorité de santé publique. La prise en charge hospitalière en urgence ne commence à s'organiser que depuis quelques années et avec encore trop peu de moyens. Le diagnostic des AVC a néanmoins bénéficié des grands progrès des techniques de l'imagerie médicale qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avc/#i_0

BUERGER MALADIE DE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 208 mots

Artérite juvénile ou thrombo-angéite oblitérante. Affection vasculaire d'origine inconnue qui doit son nom à Leo Buerger, médecin viennois du xixe siècle. Le mal frappe souvent avant l'âge de trente ans. L'atteinte artérielle des membres est cliniquement au premier rang, donnant une symptomatologie douloureuse s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-de-buerger/#i_0

GANGRÈNES

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  •  • 1 700 mots

D'une façon générale, la gangrène est un processus pathologique caractérisé par la mortification des tissus privés de vitalité, de circulation sanguine et de sensibilité, à la suite de maladies vasculaires (gangrène sèche), ou d'une infection (gangrène humide) qui domine la mortification avec laquelle elle s'intrique, qu'elle lui soit secondaire ou qu'elle en soit la cause. On […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gangrenes/#i_0

HÉMORRAGIE CÉRÉBRALE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 284 mots

Effraction vasculaire entraînant au sein du parenchyme cérébral un épanchement sanguin qui le dilacère et le détruit. Il faut distinguer l'hémorragie circonscrite, sans communication avec les espaces méningés (ou hématome intracérébral), et l'hémorragie cérébro-méningée.Chez le sujet jeune, le problème de l'hémorragie cérébrale rejoint, dans la plupart des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemorragie-cerebrale/#i_0

HÉMORRAGIE MÉNINGÉE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 306 mots

Présence de sang dans l'espace méningé sous-arachnoïdien qu'occupe normalement le liquide céphalo-rachidien. L'hémorragie méningée spontanée a un début brutal, que traduisent céphalées, vomissements, troubles de la conscience ; l'examen du malade met en évidence le syndrome méningé avec sa raideur typique et des signes d'« irritation corticale ». La ponction lombaire suffit à confirmer le diagnost […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemorragie-meningee/#i_0

ISCHÉMIE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 138 mots

Irrigation sanguine insuffisante d'un tissu ou d'un organe à la suite d'une baisse du débit cardiaque ou, plus souvent, d'une insuffisance du réseau artériel d'alimentation. Quelquefois également, en dehors de toute baisse du débit sanguin, l'ischémie peut être provoquée par un déficit en hémoglobine. L'ischémie se traduit d'abord par des troubles fonctionnels transitoires apparaissant volontiers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ischemie/#i_0

PHLÉBITES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 202 mots
  •  • 1 média

Les phlébites sont des maladies thrombo-emboliques à localisation veineuse. Elles proviennent de la conjonction d'une hémoconcentration (plus ou moins accompagnée d'hypercoagulabilité du sang), d'une déficience vasculaire (varices, traumatismes, lésion infectieuse de l'endothélium) et de la stase, c'est-à-dire du ralentissement de l'écoulement sanguin dans le vaisseau atteint.C'est donc au niveau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phlebites/#i_0

RAMOLLISSEMENT CÉRÉBRAL

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 494 mots

Lésion provoquée par la suppression de l'apport circulatoire artériel (ischémie) dans un territoire cérébral de dimensions variables, mais toujours défini par la topographie vasculaire. Au premier plan des étiologies possibles se placent la maladie athéromateuse des artères cérébrales et celle des gros troncs artériels du cou. De fréquence bien moindre sont les embolies artérielles d'origine cardi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ramollissement-cerebral/#i_0

REMODELAGE ARTÉRIEL

  • Écrit par 
  • Stéphane LAURENT
  •  • 336 mots

Le remodelage artériel désigne la capacité qu'a l'artère de modifier, de façon durable, son calibre (élargissement ou constriction) en réponse à certaines situations, avec altération de la structure de la paroi. C'est un concept clé de la physiopathologie de l'hypertension artérielle (HTA) et de son retentissement. Plus largement, il a été utilisé pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/remodelage-arteriel/#i_0

THROMBOSES

  • Écrit par 
  • Jacques CAEN
  •  • 2 702 mots

La thrombose est la formation de caillots dans les vaisseaux sanguins d'un homme ou d'un animal vivant. Trop souvent encore, on l'attribue à une coagulation anormale du sang résultant en partie d'un état, très contesté, d'hypercoagulabilité. En fait, selon le diamètre des vaisseaux, la thrombose diffère : elle reste pariétale, localisée le long des parois dans les gros vaisseaux, mais elle devient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thromboses/#i_0

VAISSEAUX SANGUINS ET LYMPHATIQUES

  • Écrit par 
  • Claude ELBAZ, 
  • Didier REINHAREZ
  •  • 14 868 mots
  •  • 4 médias

L'angéiologie est une spécialité médicale autonome qui regroupe les études portant sur l'anatomie, la physiologie et la thérapeutique des maladies des vaisseaux périphériques : veines, artères, lymphatiques et capillaires. Cette discipline vise à faire la synthèse des données auxquelles d'autres spécialités se consacraient jadis : la dermatologie en ce qui concerne les ulcères de jambe, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaisseaux-sanguins-et-lymphatiques/#i_0


Affichage 

Image thermographique

Image thermographique

photographie

Grâce au code couleur, on peut situer, dans ce cas de phlébite du membre inférieur, les zones hyperthermiques (en rouge). 

Crédits : M. Laval-Jeantet

Afficher

Image thermographique

Image thermographique
Crédits : M. Laval-Jeantet

photographie