ARTÉRITE TEMPORALE ou MALADIE DE HORTON

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Appelée actuellement plus volontiers « artérite à cellules géantes », l'artérite temporale, ou maladie de Horton, constitue une affection artérielle inflammatoire de cause inconnue, qui touche presque exclusivement des sujets âgés de plus de soixante-cinq ans et s'accompagne d'occlusions artérielles segmentaires au niveau surtout des artères de petit ou moyen calibre. L'atteinte des artères temporales et occipitales, la plus fréquente, réalise un tableau de manifestations douloureuses et inflammatoires locales, mais de nombreux territoires peuvent être atteints, notamment les artères oculaires (la cécité est une complication majeure de la maladie) et, plus rarement, les artères viscérales. Le tableau associe également souvent de la fièvre, une altération de l'état général avec amaigrissement et un syndrome douloureux des racines des membres réalisant la pseudopolyarthrite rhizomélique. Parmi les examens complémentaires, la vitesse de sédimentation très accélérée est une bonne indication, et la biopsie d'une artère superficielle vient confirmer le diagnostic.

La maladie de Horton entre dans la famille mal définie des angéites inflammatoires (périartérite noueuse, syndrome de Wegener, maladie de Takayashu) ; mais, contrairement à la plupart des affections de cette famille, c'est une maladie habituellement bénigne et qui réagit toujours favorablement au seul traitement efficace : les corticoïdes donnés à forte dose.

—  François BOURNÉRIAS

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

François BOURNÉRIAS, « ARTÉRITE TEMPORALE ou MALADIE DE HORTON », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/arterite-temporale-maladie-de-horton/