BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

SYRIE

6.   Le régime des colonels

Fait significatif, les États libérés de la tutelle française optent pour un système politique républicain, et la Syrie, au lendemain des élections de juillet 1943, n'échappe pas à cette règle. L'unité nationale, laissée à peu près intacte par le mandataire, était minée par les privilèges accordés aux minorités (Grands Nomades, Druzes, ‘Alawītes). Aussi le pouvoir républicain installé à Damas tente-t-il de les limiter. Sǔkrī al-Quwwatlī (Choucri Kouatli), premier président de la jeune République et Sa‘ād Allāh al-Jalrī, qui a formé le gouvernement, ont fort à faire pour secouer le joug d'une classe dirigeante qui, à l'image même de la IIIe République en France, s'est emparée du pouvoir. Les grands bourgeois, propriétaires terriens, seigneurs de la finance et du commerce, officiers supérieurs éduqués à l'occidentale, précipitent l'avènement d'une série de coups d'État. La conscience aiguë de leur appartenance à l' arabisme, le traumatisme subi à la suite de la guerre en Palestine et la rancœur des vaincus de 1948 ébranlent le régime. Mais cela ne suffit pas à entraîner le changement radical auquel aspirent les cadres de l'armée ; hypersensibilisés par un arabisme révolutionnaire cultivé de 1947 à 1949 à l'école militaire de Homs, ils fournissent des générations de jeunes officiers influencés par les théories nationalistes.

Si le 17 avril demeure le jour de la fête nationale célébrant le départ, en 1946, du dernier soldat étranger, le 29 mars de la même année marque l'avènement d'une Syrie qui se veut moderne. Le putsch, conduit par le chef d'état-major général Husni al-Za‘īm, avait pour but de mettre fin au régime des nantis, responsable de la situation lamentable du pays. Les théories sociales du dictateur montraient la voie de l'avenir, mais son culte de la force et de l'ordre civil, dictés par son admiration pour l'œuvre de Mustafa Kemal Atatürk, menčrent ą l'échec un socialisme encore balbutiant. Toujours à l'exemple de Mustafa Kemal, sa lut[...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  50 pages…

 

Pour citer cet article

Philippe DROZ-VINCENT, Fabrice BALANCHE, Jean-Pierre CALLOT, Charles SIFFERT, Philippe RONDOT, « SYRIE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/syrie/

Offre essai 7 jours

« SYRIE » est également traité dans :

ÉTAT ISLAMIQUE (E.I.) ou DAECH ou DAESH
Dans le chapitre "Le théâtre syrien"
FRANCE - L'année politique 2016
Dans le chapitre "La France dans la tourmente mondiale"
FRANCE - L'année politique 2015
Dans le chapitre "La politique étrangère "
TURQUIE
Dans le chapitre "Les relations de la Turquie avec son voisinage"

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.