BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

UCCELLO PAOLO (1397-1475)

Uccello est un peintre soucieux avant tout de pousser ses recherches dans une direction scientifique ; mais la science sur laquelle il s'appuie, l'optique de son temps, ou perspective, reste essentiellement psychologique ; son intellectualisme extrême l'amène à condenser, dans une exécution impeccable et avec un acharnement d'artisan poussé au paroxysme, des aspects de la réalité soigneusement interprétés à la lumière des lois de l'optique ; les résultats obtenus frappent par leur caractère fantastique et imaginatif. En un temps qui nous apparaît dominé par l'ordre rationnel d'un Brunelleschi et par les conquêtes de Donatello et de Masaccio, Uccello pourrait se définir comme l'artiste qui, en inscrivant les conceptions antiques dans des formes nouvelles, a ouvert la voie à celui qui a prospecté par le moyen du dessin les vérités de la science : Léonard de Vinci.

1.  Les débuts

Né à Florence, Paolo di Dono, dit Uccello, acquiert sa formation avec Masolino, Donatello et Michelozzo, dans l'atelier de Ghiberti, à une époque où le sculpteur procède aux finitions des reliefs de la première porte du baptistère de Florence. À dix-huit ans, il s'inscrit à l'Art des médecins et apothicaires. Les premières œuvres que nous connaissons de lui, les Épisodes de la Genèse pour la première lunette du Chiostro verde de Sainte-Marie-Nouvelle à Florence, remontent à la troisième décennie du xve siècle. L'image qu'elles offrent est celle d'un peintre dont le dessin est fortement marqué par la manière de Ghiberti et dont le style pictural se rapproche formellement de celui de Masolino – non sans qu'on relève chez lui un plus grand souci de donner une rigueur géométrique aux formes et un rythme dynamique à la composition. Sont perceptibles aussi les influences exercées par les œuvres florentines de Gentile de Fabriano (1423 et 1425).

2.  La perspective d'Uccello

Uccello séjourne ensuite à Venise de 1425 à 1430, années au cours desquelles Florence assiste à l'explosion soudaine du génie de Masaccio († 1428). Bien que sur le mode nég […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  2 pages…

 

Pour citer cet article

Alessandro PARRONCHI, « UCCELLO PAOLO - (1397-1475)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paolo-uccello/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« UCCELLO PAOLO (1397-1475) » est également traité dans :

ANDREA DEL CASTAGNO (1390 ou 1406 ou 1421-1457)

Écrit par :  Philippe LEVANTAL

… *Au début du Quattrocento, divers peintres florentins élaborent un style qui brise avec ce que le Trecento, dominé par Giotto, comportait encore d'empreinte gothique. La conquête, par Masaccio, d'un espace cohérent ouvre la voie à Uccello, à Andrea del Castagno, qui, de manière fort différente, vont accorder la primauté au dessin, au volume… Lire la suite
BALDOVINETTI ALESSO ou ALESSIO (1425-1499)

Écrit par :  Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE

… *L'art de Baldovinetti constitue un point de rencontre entre les deux tendances qui s'étaient affirmées dans la peinture florentine de la génération précédente, celle des coloristes et celle des dessinateurs. Il se rattache plus profondément au premier groupe, à Domenico Veneziano surtout, qui fut son maître et lui enseigna l'art des tonalités… Lire la suite
CLOÎTRES

Écrit par :  Léon PRESSOUYRE

Dans le chapitre "La fin d'un conflit"  : …  aussi les galeries d'un cloître de ce couvent, dit cloître de Saint-Antonin ; les restaurations du xviie siècle en ont laissé subsister quelques-unes ; *dans le grand établissement dominicain de Santa Maria Novella, Paolo Uccello, peignant dans des tons glauques un cycle de la Genèse, a valu au chiostro verde son surnom… Lire la suite
FRESQUE

Écrit par :  Ève BORSOOK

Dans le chapitre "Préparation des fresques"  : …  des décorations murales entières : par la mise au carreau du modello. C'est le dessin d'*Uccello pour le monument de John Hawkwood – dessin conservé aux Offices – qui en est le premier exemple connu qui ait survécu. L'invention de ce procédé qui permet d'obtenir un agrandissement précis a été attribué, selon les auteurs, à Brunelleschi… Lire la suite
NATURE MORTE

Écrit par :  Robert FOHR

Dans le chapitre "Moyen Âge et Renaissance : réalité et symboles"  : …  trouve son aboutissement au Quattrocento, sous l'influence des recherches géométriques de *Paolo Uccello et de Piero della Francesca, dans les fameuses marqueteries (tarsie) de la cathédrale de Modène (atelier des Lendinara, 1461-1465) et des studioli de Federico de Montefeltre aux palais d'Urbin (Baccio Pontelli, 1476)… Lire la suite
RÉCIT

Écrit par :  Louis MARINJean VERRIER

Dans le chapitre "La mise en espace du temps figuratif"  : …  l'histoire d'Ulysse (musée du Vatican), ou encore la fameuse prédelle de la profanation de l'hostie *d'Uccello au musée d'Urbin. Dans le premier cas, jamais le spectateur ne perçoit la totalité de la frise d'un seul regard, mais il se déplace en face d'elle et contemple chaque scène séparément, cependant que des piliers d'encadrement peints dans la… Lire la suite
TOSCANE

Écrit par :  Adrien GOETZMichel ROUX

Dans le chapitre "La Florence de Laurent le Magnifique"  : …  continuant d'œuvrer sur commande : Vasari insiste, forçant le trait, sur le caractère fantasque d'*Uccello (1397-1475), son obsession de la perspective, sensible dans le monument équestre à Giovanni Acuto peint en trompe-l'œil dans le Dôme en 1436, ou la scène du Déluge, dans le « cloître vert » de Sainte-Marie-Nouvelle (vers 1445). Le… Lire la suite

Afficher la liste complète (7 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2016, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.