BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

MULTIPLICATION VÉGÉTATIVE

Sous le vocable « multiplication végétative » se retrouve tout type de reproduction des plantes ne faisant pas intervenir le phénomène sexuel, c'est-à-dire, en définitive, tout le mode de reproduction conservant l'ensemble de l'information génétique du végétal de départ et constituant, de ce fait, ce qu'on appelle un clone. Dans les conditions naturelles, ce type de multiplication est extrêmement fréquent chez les végétaux tant inférieurs que supérieurs où il est parfois très efficace : stolons ou rhizomes des Graminées, tubercules des pommes de terre. Il est aussi largement utilisé en horticulture (greffes) ou au laboratoire (culture de tissus).

1.  Modes de multiplication sans sexualité

Les modes de multiplication sans sexualité sont très divers dans tous les groupes végétaux. Outre le cas de bipartition intervenant chez les organismes monocellulaires ou lors d'étapes unicellulaires du cycle d'alternance de générations, on peut distinguer de nombreuses modalités : ce peut être par fragmentation de l'individu, soit après une coupure naturelle, par exemple une mortification, isolant l'extrémité d'un stolon (fraisier, ), un tubercule (pomme de terre), un sclérote (Champignons), soit après une intervention de l'homme en vue de réaliser des cultures clonales à partir d'un individu présentant des propriétés données (cultures de levures, utilisées pour les fermentations ou la production d'antibiotiques ; bouturage, greffage en horticulture) ; ce peut être aussi par formation, dans le végétal, de cellules ou groupes de cellules, d'organes ou groupes d'organes plus ou moins différenciés se séparant du végétal d'une manière naturelle ; bulbilles des Fougères et de quelques Angiospermes ; propagules, kystes de végétaux inférieurs, téleutospores de Champignons, graines dont l'embryon est formé, sans fécondation, à partir de certaines cellules du sporophyte, du nucelle par exemple, et dites apomictiques, ou à partir d'une cellule du gamétophyte non réduit... ; enfin, ce peut être par élaboration chez les végétaux inférieurs de cellules, encore plus spécialisées, nécessitant des remaniements très importants à l'intérieur d […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  3 pages…

 

Pour citer cet article

René NOZERAN, « MULTIPLICATION VÉGÉTATIVE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/multiplication-vegetative/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« MULTIPLICATION VÉGÉTATIVE » est également traité dans :

ADVENTIFS ORGANES

Écrit par :  Robert GORENFLOT

… troncs. Ils permettent le bouturage à partir de feuilles isolées chez certaines espèces (Bégonias). *D'une manière générale, les organes adventifs concourent à la multiplication végétative naturelle et artificielle des plantes supérieures. Les organes adventifs se mettent en place à partir de tissus bien différenciés, c'est-à-dire de tissus dont les… Lire la suite
AQUACULTURE

Écrit par :  Lucien LAUBIER

Dans le chapitre "La culture de l'algue rouge nori, Porphyra tenera, au Japon"  : …  du parc des filets, qui peuvent être réensemencés et produire jusqu'à quatre récoltes par an. La* découverte chez Porphyra de l'existence d'une multiplication végétative par monospores a modifié les pratiques culturales, puisqu'elle permet un réensemencement autonome des filets. C'est ainsi qu'on superpose souvent, en mer, plusieurs… Lire la suite
BASIDIOMYCÈTES

Écrit par :  Patrick JOLY

Dans le chapitre "Les Urédinales"  : …  Ce stade urédien, qui peut se répéter plusieurs fois, représente une période d'intense *multiplication végétative, permettant de nombreuses contaminations secondaires et le développement de l'épidémie au sein des populations de plantes hôtes. En fin de saison, dans des sores indépendants des urédosores ou dans ces derniers et alors en mélange avec… Lire la suite
BOURGEONS

Écrit par :  Louis GENEVÈSPaul ROLLIN

Dans le chapitre "Multiplication végétative"  : …  Pour différents besoins (horticulture, industrie papetière...), il est important de *multiplier végétativement certains plants qui présentent des caractères déterminés. On évite ainsi la variation génétique qui accompagne la reproduction sexuée. Les bourgeons situés au sommet des arbres anciens ont des propriétés sensiblement différentes de ceux des… Lire la suite
CHAMPIGNONS

Écrit par :  Jacques GUINBERTEAUPatrick JOLYJacqueline NICOTJean Marc OLIVIER

Dans le chapitre " Les structures reproductrices et la classification générale des champignons"  : …  zoïdes s'« enkystent », c'est-à-dire se transforment en spores ; en outre, pour le même stade du *cycle, il peut y avoir, dans certains cas, production de zoïdes ou, dans d'autres, émission directe de spores. Les zoïdes peuvent être munis d'un seul flagelle, soit postérieur et en forme de fouet (chytridiomycètes), soit antérieur et alors à… Lire la suite
CLONAGE

Écrit par :  Didier LAVERGNEJean-Paul RENARD

…  aussi, sans sexualité, une colonie formée d'individus semblables les uns aux autres, ou clones. *Chez les plantes, ce mode de reproduction fort répandu se nomme la multiplication végétative. Il donne lieu à des modalités originales et variées (stolons, drageons, bulbes, bulbilles, tubercules, ou même rhizomes...). Comme les végétaux, certains… Lire la suite
DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement végétal

Écrit par :  Georges DUCREUXHervé LE GUYADERJean-Claude ROLAND

Dans le chapitre "Un développement itératif"  : …  un nouvel individu, qui sera la rigoureuse copie de la plante d'origine. Cette capacité de *multiplication végétative est l'une des caractéristiques les plus originales de l'ontogenèse végétale. Dans les conditions naturelles, la production de stolons, de bulbilles, de caïeux, de tubercules caulinaires est un moyen pour la plante de gérer,… Lire la suite
DIASPORES, botanique

Écrit par :  Robert GORENFLOT

… Chez les Algues, les Champignons et les Lichens, des fragments non spécialisés du thalle assurent *un véritable bouturage. Il en est de même des propagules uni- ou pluricellulaires qui se distinguent du reste du thalle qui les porte (isidies et sorédies des Lichens, par exemple). Enfin, propre aux Thallophytes, la sporulation végétative se fait… Lire la suite
HORTICULTURE ORNEMENTALE

Écrit par :  Robert BOSSARD

Dans le chapitre "Bouturage et greffage"  : …  sa réussite la plus spectaculaire dans le bouturage du Magnolia grandiflora, dont la *multiplication se faisait jusqu'alors par marcottage, procédé long, incommode et coûteux. La multiplication des oignons à fleurs rassemble la plupart des techniques connues, mais en les adaptant à la conformation et à la vie des bulbes. Sans parler… Lire la suite
HYDROPHYTES ou HYGROPHYTES

Écrit par :  Jacques DAUTA

…  de matière et d'énergie. Des adaptations encore plus marquées au milieu aquatique existent. *La multiplication végétative est très efficace : souvent, de petites boutures spontanées peuvent propager les espèces dans les eaux (hydrochorie). Les floraisons sont souvent rares, les fleurs réduites. On observe des modes de pollinisation très… Lire la suite
MÉRISTÈMES

Écrit par :  Arlette NOUGARÈDE Universalis

…  la reproduction sexuée en produisant des foyers méristématiques supplémentaires qui permettront *la multiplication végétative : autrement dit, le clonage naturel. Soulignons à ce propos que la reprogrammation expérimentalement obtenue dans le cas de cellules animales à des fins de clonage (2007), vient de prouver l'uniformité des mécanismes… Lire la suite
PHYTOGÉNÉTIQUE

Écrit par :  Yves DEMARLY

Dans le chapitre "Expression phénotypique : structuration et variabilité d'expression des gènes chez les végétaux supérieurs"  : …  entre-nœuds proches de l'inflorescence. Le choix raisonné de la partie de la plante destinée à la *multiplication végétative (cf. morphogenèse végétalemultiplication végétative) permet donc d'accroître la productivité ou la qualité ou le type de production de certaines espèces (ananas, artichaut, poivrier, etc.) ; le choix du… Lire la suite
PLANTES VIVACES

Écrit par :  Monique GUERN

… *Selon qu'elles fleurissent et fructifient une seule ou plusieurs fois au cours de leur vie, les Angiospermes se répartissent en deux grandes catégories : d'une part celles qui disparaissent entièrement (leurs semences exceptées) dès la fin de leur première fructification, soit au bout d'un an (ou plutôt à la fin de la saison de croissance) pour les… Lire la suite
REPRODUCTION, biologie

Écrit par :  Henri CAMEFORTJean GÉNERMONTDidier LAVERGNEPhilippe L'HÉRITIER

Dans le chapitre " La reproduction asexuée"  : …  dans son matériel génétique une petite quantité de matériel génétique issu d'une autre cellule. La *multiplication asexuée est très répandue chez les plantes à l'état de diplonte, sous des formes très diverses. Citons l'émission chez le fraisier de longs rameaux aux extrémités desquels naissent de nouveaux plants, la multiplication de l'ail par les… Lire la suite
RÉSERVES PHYSIOLOGIQUES - Réserves végétales

Écrit par :  Jacques MIÈGE

Dans le chapitre "Réserves destinées à la reproduction"  : …  offriront une suffisante stabilité pour que la permanence de l'espèce soit assurée. Les organes de *reproduction végétative sont des tubercules, des rhizomes ou des bulbes dans lesquels se trouvent généralement des parenchymes bourrés de produits résultant de la photosynthèse (le plus souvent l'amidon, glucide condensé mais rapidement mobilisable… Lire la suite
STOLON

Écrit par :  Jacques DAUTA

… *Un stolon est un organe adapté à la multiplication végétative d'une espèce végétale, consistant en une tige grêle, poussant horizontalement, et terminée par un bourgeon susceptible, lorsqu'il touche le sol, de s'enraciner pour produire un nouveau pied ; celui-ci produit à son tour des stolons, et se sépare après un certain temps de la plante mère.… Lire la suite
VIROSES VÉGÉTALES

Écrit par :  Pierre-Yves TEYCHENEY

Dans le chapitre "Incidence économique"  : …  explique la sous-évaluation globale de l'impact des maladies virales sur la production agricole. *Un grand nombre de maladies virales touchent des espèces à multiplication végétative qui permettent au virus de se perpétuer par bouturage ou par greffage. Ainsi, les virus infectant les plantes cultivées à partir de tubercules ou de bulbes sont… Lire la suite
ZOOSPORES

Écrit par :  Monique GUERN

… *Encore appelées planospores (du grec planod = vagabond), par opposition aux aplanospores, immobiles ou amiboïdes, les zoospores sont des cellules nues (la paroi glucidique caractéristique des Végétaux est absente) et mobiles grâce à un appareil locomoteur à un ou plusieurs flagelles. Ce sont donc, avec les zoogamètes, les cellules… Lire la suite

Afficher la liste complète (18 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2016, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.