BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

ROCHEUSES MONTAGNES

Les montagnes Rocheuses sont la chaîne la plus puissante de l'Amérique du Nord. Elles forment un gigantesque bourrelet de 3 000 kilomètres de longueur, qui possède une série de sommets dépassant 4 000 mètres. Cette immense barrière, division naturelle du territoire, joue un peu le même rôle que les Alpes en Europe : frontière d'État franchie par les grandes voies de communication, généreux château d'eau pourvu de vastes barrages fournissant d'importantes quantités d'hydro-électricité, lieu de tourisme célèbre pour ses parcs nationaux et ses stations de ski. Elle est en outre un remarquable réservoir de richesses minières et forestières. Les Rocheuses dominent directement les grandes plaines à l'est et de vastes plateaux de laves désertiques vers l'ouest, qui s'étendent jusqu'aux cordillères côtières.

1.  Les différentes parties des montagnes Rocheuses

Au nord, la partie canadienne des Rocheuses est formée de couches sédimentaires plissées et soulevées ; elle présente de grandes dislocations et des formes extrêmement variées. Les points culminants sont le mont Columbia (3 747 m) et le mont Robson (3 954 m). Les sommets ont souvent un aspect aplani ; l'érosion glaciaire a puissamment imprimé sa marque, laissant de vastes cirques et des auges profondes. Les plus hautes terres portent encore de petits glaciers. Froide, humide et boisée, cette chaîne a peu de ressources minières et seuls les terrains crétacés contiennent quelques bassins miniers exploitables. Dans l'ensemble, peu d'habitants vivent dans ces montagnes inhospitalières ; il existe cependant une série de petites villes le long des vallées, notamment dans le Sud.

Aux États-Unis, on distingue trois grandes divisions dans les Rocheuses. Au nord, jusqu'à la latitude des sources du Missouri, on retrouve les caractéristiques des Rocheuses canadiennes : chaînes confuses ne dépassant guère 2 000 à 3 000 mètres d'altitude, avec quelques sommets plus élevés ; les dislocations tectoniques sont importantes et le fossé occidental, le Rocky Mountain Trench, se poursuit jusqu'à la [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  4 pages…

 

Pour citer cet article

BEAUJEU-GARNIER, LEFORT, E.U., « ROCHEUSES MONTAGNES  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/montagnes-rocheuses/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« ROCHEUSES MONTAGNES » est également traité dans :

ALBERTA PROVINCE D'

Écrit par :  E.U.

Située à l'extrémité ouest des Prairies canadiennes, l'Alberta est, par sa superficie (661 185 km2), la quatrième province du pays ; elle comptait, en 2006, 3,29 millions d'habitants. On peut la diviser en six régions… Lire la suite
AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

Écrit par :  Jean AUBOUINRené BLANCHETJacques BOURGOISJean-Louis MANSYBernard MERCIER DE LÉPINAYJean-François STEPHANMarc TARDYJean-Claude VICENTE

Dans le chapitre "Le domaine cordillérain"  : …  un autochtone cordillérain, où la tectonique compressive laramienne du Paléocène (60 Ma) est à l'origine du chevauchement de vastes panneaux de socle ; il s'agit des montagnes Rocheuses des États-Unis qui enserrent le plateau du Colorado, lequel a échappé aux déformations… Lire la suite
AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géographie

Écrit par :  Jacqueline BEAUJEU-GARNIERDanièle LAVALLÉECatherine LEFORT

Dans le chapitre "L'environnement arctique au Pléistocène. Les voies de migration"  : …  le Labrador, le Keewatin et la terre de Baffin, à l'ouest, la calotte glaciaire des Rocheuses qui recouvre la chaîne montagneuse et s'étend jusqu'au Pacifique et, au nord, jusqu'à l'Alaska. Aux mêmes moments (maximums glaciaires), le niveau des océans se trouve considérablement abaissé (de — 60 à — 150 m par rapport au niveau actuel, selon les… Lire la suite
CANADA - Cadre naturel

Écrit par :  Pierre DANSEREAUHenri ROUGIER

Dans le chapitre "Zones alpines"  : …  La végétation des zones alpines des Rocheuses et des hauts sommets laurentiens et appalachiens ressemble beaucoup, surtout au voisinage des glaciers, à la toundra arctique. Elle bénéficie toutefois de températures plus variables, de pluies plus abondantes et de sols généralement plus profonds. Dans les Rocheuses, les pelouses sont souvent des… Lire la suite
DENVER

Écrit par :  Jacques SOPPELSA

Denver (575 817 hab. en 2006 pour la ville proprement dite, 2 408 750 pour l'agglomération) est implantée superbement à quelque 1 600 mètres d'altitude, au pied même de la monumentale barrière des Rocheuses, au cœur d'une somptueuse zone agricole (véritable oasis créée ex nihilo à partir d'… Lire la suite
ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Géographie

Écrit par :  Jacqueline BEAUJEU-GARNIERCatherine LEFORTLaurent VERMEERSCH

Dans le chapitre "Des Rocheuses au Pacifique"  : …  Les Rocheuses dominent nettement les Grandes Plaines vers l'est, mais se prolongent par de hauts plateaux vers l'ouest. Dans l'ensemble, les formes sont lourdes et les sommets fréquemment aplanis, même dans les grandes chaînes. C'est la limite de partage des eaux entre le versant atlantique et le versant pacifique. Les formations géologiques sont… Lire la suite
FAR WEST

Écrit par :  Claude FOHLEN

Dans le chapitre "Définition géographique et historique"  : …  West couvre l'espace situé entre le Middle West, à l'est, et la côte du Pacifique, à l'ouest. Il correspond donc à peu près aux États ou parties d'États situés dans les montagnes Rocheuses, ainsi qu'à leurs prolongements au contact des plaines, dans les deux Dakotas, et la partie occidentale du Nebraska entre la frontière canadienne, au nord… Lire la suite
GLACIERS

Écrit par :  François ARBEYLouis LLIBOUTRY

Dans le chapitre "Glaciers des cordillères américaines"  : …  à 1 800 mètres, un coefficient d'activité de 1,7 m (équivalent en eau) par 100 mètres de dénivelé. Plus à l'est, dans les montagnes Rocheuses, la ligne d'équilibre se situe 400-700 mètres plus haut et le coefficient d'activité est deux fois moindre. Vers le sud, l'altitude de la ligne d'équilibre croît jusqu'à 3 730 mètres par 37 degrés Lire la suite
GRAND LAC SALÉ

Écrit par :  Jacques SOPPELSA

Au contact de la sierra Nevada et des grands plateaux du centre des montagnes Rocheuses (Columbia, Grand Bassin, Colorado) se multiplient, élément original de diversification des paysages, les formes de cuvettes intérieures. La plus importante, véritable playa de plus de 220 kilomètres… Lire la suite
PLAINES CENTRALES ou GRANDES PLAINES, États-Unis

Écrit par :  Jacques SOPPELSA

Milieu géographique le plus vaste de l'ensemble du continent nord-américain, les Plaines centrales s'étirent sans interruption fondamentale du littoral du golfe du Mexique aux domaines arctiques frangeant le territoire canadien. L'altitude moyenne est de l'ordre de 280 mètres. Les paysages sont généralement monotones. On a même pu localement… Lire la suite
RÍO GRANDE

Écrit par :  Donald Dilworth BRANDRobert H. SCHMIDT Jr.

Texas et le Mexique. Né à plus de 3 700 mètres d'altitude dans les montagnes Rocheuses, le Río Grande traverse des steppes et des déserts, puis arrose de riches régions agricoles avant de se jeter dans le golfe du Mexique. Il parcourt ainsi environ 3 030 kilomètres, drainant au passage un bassin d'… Lire la suite
ROCHES (Déformations) - Charriages et chevauchements

Écrit par :  Jean AUBOUIN

Dans le chapitre "Les charriages dans l'espace et dans le temps"  : …  de kilomètres, au travers des Appalaches et des montagnes Rocheuses, qui ont eu des résultats grandioses : l'ensemble des Appalaches (où l'on connaît depuis longtemps des systèmes de nappes), socle et couverture, autochtone et allochtone, déformations précoces et tardives compris reposent à plat, par un vaste cisaillement horizontal de plusieurs… Lire la suite
SALT LAKE CITY

Écrit par :  Jacques SOPPELSA

Capitale des mormons, Salt Lake City (180 650 hab. en 2006), capitale de l'Utah, est une ville particulièrement originale : elle est née en effet de la seule volonté d'une communauté religieuse, minoritaire et persécutée, qui, sous la conduite de son… Lire la suite

Afficher la liste complète (13 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.