BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

COURS DE LINGUISTIQUE GÉNÉRALE, Ferdinand de Saussure

L'influence de Ferdinand de Saussure (1857-1913) sur la linguistique contemporaine tient à la publication posthume, en 1916, par deux de ses disciples, Charles Bally et Albert Sechehaye, de son Cours de linguistique générale. Longtemps méconnues, les hypothèses qui y sont développées ont trouvé dans les années 1960 un écho amplifié par le rôle de modèle alors dévolu à la linguistique dans le champ des sciences humaines, chez Claude Lévi-Strauss ou Jacques Lacan, par exemple. Depuis les années 1980, la publication des manuscrits saussuriens, commencée dans les années 1950, a fait connaître un projet plus radical encore, que Bally et Sechehaye, dans l'établissement du Cours, avaient un peu estompé.

1.  La notion de signe

« Le signe linguistique est donc une entité psychique à deux faces [...] Nous appelons signe la combinaison du concept et de l'image acoustique : mais dans l'usage courant ce terme désigne généralement l'image acoustique seule, par exemple un mot (arbor, etc.). [...] L'ambiguïté disparaîtrait si l'on désignait les trois notions ici en présence par des noms qui s'appellent les uns les autres tout en s'opposant. Nous proposons de conserver le mot signe pour désigner le total, et de remplacer concept et image acoustique respectivement par signifié et signifiant ; ces derniers termes ont l'avantage de marquer l'opposition qui les sépare soit entre eux, soit du total dont ils font partie. [...] Le signe linguistique ainsi défini possède deux caractères primordiaux. [...] Le lien unissant le signifiant au signifié est arbitraire, ou encore, puisque nous entendons par signe le total résultant de l'association d'un signifiant à un signifié, nous pouvons dire plus simplement : le signe linguistique est arbitraire. [...] Le signifiant, étant de nature auditive, se déroule dans le temps seul et a les caractères qu'il emprunte au temps : a) il représente une étendue, et b) cette étendue est mesurable dans une seule dimension : c'est une ligne. »

De toutes les formules a […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

Pour citer cet article

Gabriel BERGOUNIOUX, « COURS DE LINGUISTIQUE GÉNÉRALE, Ferdinand de Saussure  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cours-de-linguistique-generale/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« COURS DE LINGUISTIQUE GÉNÉRALE, Ferdinand de Saussure » est également traité dans :

CRITIQUE LITTÉRAIRE

Écrit par :  Marc CERISUELOAntoine COMPAGNON

Dans le chapitre "La linguistique saussurienne, le formalisme russe, le New Criticism"  : …  par une culture littéraire et philosophique parisienne relativement isolée du reste du monde. *Quelques principes, extraits du Cours de linguistique générale de Saussure, sont devenus les articles de foi du structuralisme : l'opposition langue-parole, la conception de la langue comme système de signes, le signe comme opposition de l'… Lire la suite
DIACHRONIE ET SYNCHRONIE, linguistique

Écrit par :  Catherine FUCHS

Dans le chapitre "Deux approches de l'étude de la langue "  : …  d'une approche synchronique de la langue à l'égard de la diachronie. Dans la première partie de son* Cours de linguistique générale (1916, rééd. 1995), il introduit la différence entre la linguistique synchronique (ou « linguistique statique ») et la linguistique diachronique (ou « linguistique évolutive ») au titre des principes généraux… Lire la suite
ÉCRITS DE LINGUISTIQUE GÉNÉRALE (F. de Saussure)

Écrit par :  Jean-Claude CHEVALIER

…  1913, sans avoir guère rompu sa retenue. Il sera connu d'un public plus large quand ses collègues,* Charles Bally et Albert Sechehaye, rassembleront notes et témoignages divers et publieront en 1916, le Cours de linguistique générale, appelé à devenir la doxa d'une nouvelle linguistique. Après la disparition de Sechehaye en 1946, et de… Lire la suite
LANGAGE PHILOSOPHIES DU

Écrit par :  Jean-Pierre COMETTIPaul RICŒUR

Dans le chapitre "Épistémologie de la linguistique"  : …  *Le Cours de linguistique générale de Ferdinand de Saussure (1916) a imposé la conception structurale du langage qui domine largement la linguistique contemporaine en dépit des conflits d'écoles. Mais un événement des plus importants, du moins pour la philosophie du langage, est l'apparition et le développement rapide d'une nouvelle méthode… Lire la suite
LINGUISTIQUE & LITTÉRATURE

Écrit par :  Pierre KUENTZ

Dans le chapitre "Problématique"  : …  *C'est apparemment d'une rupture avec la littérature que naît la linguistique moderne. Le Cours de linguistique générale de Ferdinand de Saussure se présente comme une réaction contre la tradition philologique pour laquelle études grammaticales et amour du beau langage allaient de pair. Jusque-là, les « textes » étaient le lieu d'exercice… Lire la suite
PARADIGME, linguistique

Écrit par :  Françoise ARMENGAUDMichel BRAUDEAU

… *Au sens traditionnel du terme, un paradigme est l'ensemble caractéristique des formes fléchies d'un morphème lexical. Ainsi, dans une langue à cas, le nom, le pronom, l'adjectif prennent, selon le genre, le nombre, la personne qui leur sont propres et les rapports qu'ils ont aux autres éléments de la phrase, des désinences particulières : on dit qu… Lire la suite
SAUSSURE FERDINAND DE (1857-1913)

Écrit par :  André MARTINET

Dans le chapitre "Un enseignement créateur"  : …   » en opérant, non plus avec des sons, mais avec des grandeurs oppositives et relationnelles. *Le Cours de linguistique générale (1916) qui est, avec le Mémoire, le seul ouvrage de quelque ampleur publié sous son nom, est une synthèse réalisée par deux collègues, C. Bally et A. Séchehaye, à partir de notes de cours. On a… Lire la suite
SÉMANTIQUE

Écrit par :  Catherine KERBRAT-ORECCHIONI

Dans le chapitre "La sémantique structurale"  : …  *Il faut remonter jusqu'à Ferdinand de Saussure pour trouver l'explicitation la plus claire des fondements théoriques de la sémantique structurale moderne, même si les principes énoncés dans le Cours de linguistique générale (paru en 1916) durent attendre quelques décennies leur mise en pratique. Ces principes sont les suivants : – Priorité… Lire la suite
SIGNE ET SENS

Écrit par :  Paul RICŒUR

Dans le chapitre "Sémiotique et sémantique"  : …  la question de savoir si la parole ne repose pas elle aussi sur des unités qui lui soient propres. *Le Cours de linguistique générale côtoie ce problème à l'occasion d'une distinction qui vient vers la fin de l'ouvrage et qui concerne le mécanisme de la langue. Venant à considérer non plus les signes eux-mêmes, mais la manière dont ils se… Lire la suite

Afficher la liste complète (9 références)

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média