BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

RODIN AUGUSTE (1840-1917)

On s'accorde à voir en Rodin le sculpteur le plus remarquable de la fin du xixe siècle. C'est vers 1875 que le public a découvert son œuvre ; cette date marque en effet le terme des débuts longs et obscurs d'un artiste dont la biographie, particulièrement pour les années de jeunesse, est encore mal connue. Peu après 1875, quelques œuvres remarquées par certains esprits clairvoyants devaient assurer à Rodin un succès international et un prestige qu'aucun autre sculpteur du siècle, à l'exception peut-être de Canova, n'a obtenus.

Aujourd'hui, l'œuvre de Rodin n'a rien perdu de l'immense attrait qu'elle avait pour ses contemporains. La connaît-on dans toute son étendue ? Les collections actuellement ouvertes au public en proposent une image quelque peu réductrice car elles détiennent souvent différentes répliques des mêmes œuvres. Rappelons que la sculpture est un art qui invite à la répétition des mêmes œuvres dans des dimensions et des matériaux divers. Cette image de la production de Rodin que l'on croyait fixée par un catalogue d'œuvres dénombrées avec précision, image exprimée dans de nombreux ouvrages consacrés au sculpteur, a été modifiée par des expositions et les inventaires du fonds d'œuvres conservées dans les domiciles et ateliers parisiens de Rodin. Ceux-ci ont révélé une production sculptée et dessinée plus vaste qu'on ne croyait et tout aussi attachante. Des études ou des variantes pour des œuvres connues – ou moins connues –, des projets non réalisés, des dessins se comptant par milliers, des notes, documents et correspondances se rapportant à la genèse des œuvres sont maintenant identifiés et utilisables ; ce matériel a permis de renouveler ou d'approfondir les connaissances sur l'artiste et sur son œuvre.

1.  Les œuvres de jeunesse

Auguste Rodin est né à Paris en 1840 ; il appartient à la génération des premiers impressionnistes – Monet, par exemple, qui est son ami, et avec lequel il expose en 1889, ou Cézanne. Issu d'un milieu familial modeste – son père [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  7 pages…

 

Pour citer cet article

CASO, « RODIN AUGUSTE - (1840-1917)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-rodin/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« RODIN AUGUSTE (1840-1917) » est également traité dans :

OUBLIER RODIN ? et LA FABRIQUE DU PORTRAIT (expositions)

Écrit par :  Paul-Louis RINUY

Que dire aujourd'hui de nouveau sur Rodin, après plusieurs décennies d'études tant historiques qu'esthétiques – d'Albert Elsen à Leo Steinberg ou Rosalind Krauss – qui ont culminé avec le magistral Catalogue des bronzes du musée Rodin, publié en 2007 par Antoinette Le Normand-Romain ? En 2009, deux expositions ont proposé à… Lire la suite
RODIN EN 1900. L'EXPOSITION DE L'ALMA et RODIN ET L'ITALIE (expositions)

Écrit par :  Barthélémy JOBERT

L'extraordinaire popularité de Rodin est due autant à la large diffusion de son œuvre qu'aux innombrables commentaires suscités par elle du vivant même de l'artiste, le tout renforcé par le rayonnement du musée Rodin. Ce dernier a son origine dans le legs, fait à la France par l'artiste, de son fonds d'atelier et de ses collections, désormais… Lire la suite
ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Sculpture

Écrit par :  Paul-Louis RINUY

Dans le chapitre "1914, Londres, creuset de la sculpture moderne"  : …  des arts bien connu, Londres s'affirme comme un des creusets de la sculpture moderne. Rodin lui-même, qui fréquente l'Angleterre depuis 1881 et y a rencontré d'importants succès, s'y réfugie pour échapper aux troubles de la guerre. Il présente au South Kensington Park une importante exposition, alors que ses célèbres Bourgeois de Lire la suite
BOURDELLE ANTOINE (1861-1929)

Écrit par :  Jacques de CASO

Sculpteur français. La spécificité de l'art de Bourdelle, artiste original et indépendant, est difficile à apprécier dans une époque que caractérisent simultanément la grande influence exercée par Rodin et la puissante réaction non figurative, cubiste et abstraite, qui rejette celle-ci… Lire la suite
CLAUDEL CAMILLE (1864-1943)

Écrit par :  Anne RIVIÈRE

Dans le chapitre "L'atelier de Rodin"  : …  et Alfred Boucher vient corriger ses travaux. Ayant obtenu le prix du Salon, il part pour Florence durant l'été 1882 et demande alors à Rodin de le remplacer. Camille Claudel lui montre deux œuvres achevées : un buste de vieille femme, La Vieille Hélène (1882, collection particulière) et celui de son jeune frère Paul Claudel enfant (1881-1882,… Lire la suite
CORRESPONDANCE DE CAMILLE CLAUDEL

Écrit par :  Thierry DUFRÊNE

où se rétablit une vérité que, toute à sa passion terrible, Camille a contrefaite. On découvre ainsi, au moment où elle se plaint tant de Rodin, les stratagèmes par lesquels ce dernier lui vient en aide après leur rupture. Comme l'écrivait Eugène Blot, en 1932, dans une lettre qui ne fut jamais remise à Camille, Rodin n'aura sans doute aimé que… Lire la suite
DALOU JULES (1838-1902)

Écrit par :  Jacques de CASO

Sculpteur français. Dalou est avec Rodin la figure marquante de la sculpture française de la fin du xixe siècle. Mais, de son vivant déjà, la perception que le public avait de son art a peut-être souffert de l'immense renommée de Rodin… Lire la suite
FRANCE (Arts et culture) - L'art public

Écrit par :  Caroline CROS E.U.

Dans le chapitre "La commande au service du pouvoir"  : …  Avec la commande des Bourgeois de Calais (1889), Rodin est le premier artiste à rompre avec cette soumission aux contraintes imposées par le commanditaire. Il réussit à imposer son point de vue, en réduisant la hauteur du socle, habituellement monumental et inaccessible, pour mettre le groupe… Lire la suite
IMPRESSIONNISME

Écrit par :  Jean CASSOU

La sculpture qui est, essentiellement, pétrification du temps, s'efforce, sous la main de Rodin, de contrarier sa nature propre, de rompre son immobilité, sinon d'embrasser en celle-ci différents instants d'un mouvement. Cette volonté paradoxale du sculpteur constitue le principal moteur de son génie, sa détermination majeure, ainsi qu'il ressort… Lire la suite
MEŠTROVIĆ IVAN (1883-1962)

Écrit par :  Renaud DORLHIAC

magnifié durant sa période héroïque (1908-1912), notamment à la faveur de la réalisation du Cycle du Kosovo, projet qui demeura inachevé. Sa première période artistique est placée sous les auspices de deux maîtres revendiqués : Michel-Ange et Rodin. Il fréquente notamment le sculpteur à partir de 1908 lors de ses nombreux séjours parisiens… Lire la suite
NON FINITO, art

Écrit par :  Guy BELOUET

Expression italienne qui désigne l'état d'inachèvement d'une œuvre d'art. Ce côté négatif de l'œuvre ne mérite l'attention que dans la mesure où il est fortuit ou volontaire, regretté ou apprécié par l'artiste ou par son public. Les sculptures de Michel-Ange et de Rodin illustrent parfaitement cette notion : Michel-Ange… Lire la suite
RILKE RAINER MARIA (1875-1926)

Écrit par :  Claude DAVID

Dans le chapitre "Les choses"  : …  Rilke traverse le Livre d'heures par le milieu. Faut-il attribuer à Rodin cette métamorphose ? Assurément, mais elle était déjà très préparée quand Rilke prit contact avec le maître. Ce n'est qu'en 1905-1906 que Rilke prend ses quartiers à Meudon dans l'atelier du sculpteur (pour peu de mois, car Rodin ne toléra pas longtemps chez lui la… Lire la suite
ROMANTISME

Écrit par :  Henri PEYREHenri ZERNER

Dans le chapitre "La sculpture et l'architecture"  : …  littéraires et sur le « pittoresque », c'est-à-dire, essentiellement, l'effet du clair-obscur, pour se donner un aspect « romantique ». Au fond, il faut attendre Auguste Rodin (1840-1917) pour que la sculpture romantique s'accomplisse. Le Baiser, L'Homme qui marche, le Balzac sont comme les étapes d'une évolution au cours de laquelle on… Lire la suite
ROSSO MEDARDO (1858-1928)

Écrit par :  Jacques de CASO

Sculpteur italien, né à Turin. En 1918, un an après la mort de Rodin, Guillaume Apollinaire écrivait qu'il voyait en Medardo Rosso « [...] sans aucun doute le plus grand sculpteur vivant [...] ». L'hommage était probablement hyperbolique, mais, dans les cercles attentifs au développement du modernisme, il traduisait le renom d'un sculpteur dont la… Lire la suite

Afficher la liste complète (14 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.