BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

ARMÉE Typologie historique

Afficher la liste complète (22 médias)

Les structures des armées et leur volume ont varié au cours des périodes historiques. Il est difficile de définir, avec exactitude, les différents types d'armées, les désignations ne recouvrant pas des caractères identiques selon les époques et la localisation géographique.

1.   Différents modes de recrutement

En partant de ce critère, on peut distinguer :

– les armées nationales, les milices ;

– les armées féodales ;

– les armées permanentes ;

– les armées de métier, les mercenaires.

Ces appellations ne s'excluent pas les unes des autres : les mercenaires sont gens de métier, mais une armée de métier peut être nationale par son recrutement ; une certaine organisation des milices constitue parfois une armée semi-permanente (l'armée suisse au cours des deux guerres mondiales), alors que les armées féodales, par nature, ne sont pas permanentes, mais rassemblées, occasionnellement, pour de courtes périodes.

  Armées nationales

Dans son sens le plus large, la notion d'armée nationale implique la notion de recrutement national des citoyens et, en même temps, de participation consciente de toute la population à l'égard de l'armée. Dans l'Occident européen, les armées des cités antiques sont ainsi des armées nationales, d'où sont exclus cependant les prolétaires, les membres des peuples soumis, les esclaves. Elles oscillent entre l'armée de métier permanente nationale (Sparte) et la milice nationale, quand l'armée disparaît pratiquement, le péril passé, chacun retournant à ses occupations. Le service militaire, pour la défense de la cité, est plus une obligation morale qu'une contrainte. Face au danger, les levées sont plus ou moins totales, selon la nature et l'étendue de la menace ou de l'expédition. Chez les peuples nomades, à la même époque, tout homme libre est guerrier ; la société tribale, comme la cité antique à ses origines, se confond avec l'armée. Ce sont les Germains, en Europe ; les Huns, les Arabes, en Asie. Ces peuples constituent ainsi des armées nationales qui se distinguent peu de la f [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  19 pages…

 

Pour citer cet article

DEVAUTOUR, E.U., « ARMÉE - Typologie historique  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/armee-typologie-historique/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« ARMÉE » est également traité dans :

ARMÉE - Doctrines et tactiques

Écrit par :  Jean DELMAS

La guerre est devenue au cours des siècles l'affrontement de groupes organisés dotés de moyens de défense et d'attaque de plus en plus perfectionnés. Le champ clos de jadis se transforme en champ de bataille, puis en théâtre d'opération terrestre, maritime, enfin aérien. À mesure que la lutte s'étend dans l'espace apparaît la dissociation entre la… Lire la suite
ARMÉE - Pouvoir et société

Écrit par :  Pierre DABEZIES

« Le premier qui fut roi fut un soldat heureux. » Compléter l'aphorisme voltairien en rappelant que le monarque tend à s'entourer de ses lieutenants, à leur conférer charges et privilèges et à créer ainsi une noblesse militaire, c'est marquer la connivence entre le pouvoir et l'armée. Connivence ou rivalité. Tantôt le corps militaire, gardien de… Lire la suite
ALFONSÍN RAÚL (1927-2009)

Écrit par :  E.U.

en place un programme économique, le plan Austral (1985), qui connaît un succès limité. Le procès qu'il intente aux membres des forces armées pour violation des droits de l'homme à la fin des années 1970 aboutit à la condamnation à perpétuité de plusieurs responsables de haut grade. Mais, sous la pression accrue des militaires, en particulier de… Lire la suite
ALGÉRIE

Écrit par :  Charles-Robert AGERON E.U.Jean LECASid-Ahmed SOUIAHBenjamin STORA

Dans le chapitre "Les deux premiers mandats d'Abdelaziz Bouteflika"  : …  Bouteflika affirme sa suprématie avec la mise en retrait de différents centres de pouvoir, en particulier celui de l'armée algérienne qui a livré une guerre très dure aux groupes islamistes armés. Le président algérien avance l'argument de la « professionnalisation » pour écarter les militaires des lieux de décision. La défaite électorale d'Ali… Lire la suite
AMÉRIQUE LATINE - Économie et société

Écrit par :  Jacques BRASSEUL

Dans le chapitre "L'armée"  : …  L'armée a une longue tradition d'intervention dans la politique et le pouvoir en Amérique latine. L'instabilité qui y a été longtemps la règle est liée à cette tradition depuis bientôt deux siècles. Comme l'opposition ne pouvait pas s'exprimer librement, faute de démocraties solides, la révolution ou le coup de… Lire la suite
ARGENTINE

Écrit par :  Romain GAIGNARDRoland LABARRELuis MIOTTICarlos QUENANJérémy RUBENSTEINSébastien VELUT

Dans le chapitre "La « théorie des deux démons »."  : …  elle met également en évidence l'implication des corps d'armée dans leur intégralité. D'autre part, dans les casernes règne l'incompréhension la plus totale : les militaires estiment avoir gagné la guerre contre la subversion et il leur paraît aberrant que les vaincus jugent les vainqueurs. Opposés à toute poursuite judiciaire, ils assimilent… Lire la suite
ARMÉNIENS GÉNOCIDE DES

Écrit par :  Raymond KÉVORKIAN

Dans le chapitre "Le mode opératoire"  : …  Le rôle de l'armée dans ces violences est à nuancer. Dans la juridiction de la Troisième armée, regroupant les six provinces orientales, elle a commis des exactions de nature génocidaire contre les populations civiles dans les seules régions d'Erzerum, de Van et de Bitlis, où la proportion des Arméniens était importante… Lire la suite
BIRMANIE (MYANMAR)

Écrit par :  Denise BERNOTPierre-Arnaud CHOUVYRenaud EGRETEAUBernard Philippe GROSLIERJean PERRIN

Dans le chapitre "Le coup d'État du 18 septembre 1988 et la création du S.L.O.R.C"  : …  Maung Maung et face aux manifestations populaires de soutien aux mouvements étudiants, l'armée décida de reprendre le contrôle par un coup d'État rapidement exécuté. Le 18 septembre 1988, elle envahit à nouveau les rues de Rangoon, et le dernier ministre de la Défense de Ne Win et chef d'état-major, le général Saw Maung, prit les rênes du pouvoir… Lire la suite
BURKINA FASO

Écrit par :  Michel IZARDRené OTAYEKJean-Fabien STECK

Dans le chapitre "Le temps des prétoriens et de la radicalisation"  : …  Cette expérience démocratique est toutefois interrompue le 25 novembre 1980 par un coup d'État militaire, sur fond de tensions entre le régime Lamizana d'une part, les syndicats et la hiérarchie catholique d'autre part, cette dernière, très influente en dépit du caractère très minoritaire de la communauté chrétienne, reprochant au général, qui est… Lire la suite
CASTRO RAÚL (1931-   )

Écrit par :  Marie Laure GEOFFRAY

mutuel. Sur le plan économique, il fait preuve de pragmatisme. Dès les années 1970, il promeut l'emploi de soldats dans l'agriculture afin de suppléer au manque de main-d'œuvre et, en 1993, alors que l'île connaît une pénurie alimentaire sans précédent, il proclame dans un article du journal mexicain El Sol « plutôt des… Lire la suite
CHÁVEZ HUGO (1954-2013)

Écrit par :  Frédérique LANGUE

lors de la tentative de coup d'État d'avril 2002 contre Hugo Chávez, un moment renversé. Se pose à cette occasion la question des relations entre civils et militaires, mais aussi celle du rôle des États-Unis dans la région (le Venezuela est leur troisième fournisseur de pétrole brut). Le discours du président Chávez se radicalise, la révolution… Lire la suite
CHILI

Écrit par :  Raimundo AVALOSOlivier COMPAGNON E.U.Roland PASKOFFSergio SPOERERSébastien VELUT

Dans le chapitre "L'ombre portée de la dictature"  : …  Il n'en demeure pas moins que la démocratie a été rétablie sous le strict contrôle des militaires. Ils ont conservé, jusqu'au début des années 2000 au moins, un rôle de premier plan dans le fonctionnement des institutions et, par conséquent, bloqué toute procédure judiciaire concernant les violations des droits de l'homme commises sous la dictature… Lire la suite
CONGO RÉPUBLIQUE DU

Écrit par :  Philippe DECRAENERoland POURTIERPatrick QUANTINGilles SAUTTER

Dans le chapitre "Du socialisme scientifique à la loi des légions (1963-1968)"  : …  jour pour jour, après l'élimination de Youlou, il est finalement destitué par l'armée. Deux officiers se partagent alors les responsabilités du pouvoir, le capitaine Raoul, originaire de la région côtière, promu chef de l'État, et le capitaine Ngouabi, ancien mutin de juin 1966, originaire du Nord, président du Conseil national de la révolution.… Lire la suite
CONGO RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU

Écrit par :  E.U.Jules GÉRARD-LIBOISHenri NICOLAÏPatrick QUANTINBenoît VERHAEGENCrawford YOUNG

Dans le chapitre "Le régime militaire"  : …  par le président de la République Kasavubu, le haut commandement de l'Armée nationale congolaise prit le pouvoir. Ainsi débutait au Congo un régime militaire. Le commandant en chef de l'armée, le général Mobutu, devint président de la République pour une période annoncée de cinq ans. Le colonel Mulamba fut choisi par le nouveau chef… Lire la suite
CÔTE D'IVOIRE

Écrit par :  Richard BANÉGASJean-Fabien STECK

Dans le chapitre "L'apparition de la violence politique : le coup d'État de 1999 et la seconde République"  : …  était assurée plutôt par le clientélisme institutionnalisé que par la terreur. Certes, l'armée occupait une place importante dans le dispositif, notamment au sein de l'administration (douanes, corps préfectoral) et des entreprises publiques, mais sur le plan symbolique, Houphouët-Boigny avait toujours veillé à déconnecter l'appareil militaire du… Lire la suite
COUP D'ÉTAT AU CHILI

Écrit par :  Olivier COMPAGNON

Le 11 septembre 1973, un coup d'État militaire met un terme à l'Unité populaire, coalition de formations politiques de gauche parvenue au pouvoir en octobre 1970 après l'élection du socialiste Salvador Allende à la présidence de la République. Persuadées qu'une révolution marxiste est en… Lire la suite
CUBA

Écrit par :  E.U.Janette HABELOruno D. LARAJean Marie THÉODATVictoire ZALACAIN

Dans le chapitre "Une succession délicate"  : …  L'armée est le second pilier institutionnel du pays. La cohésion et la discipline en font l'une des entités les plus solides du régime et respectée par la population. Forte d'environ 50 000 hommes sous la houlette de Raúl Castro (selon les estimations britanniques et américaines les plus fiables pour 2005 et 2006), elle représente une puissance… Lire la suite
DICTATURE

Écrit par :  Maurice DUVERGER

Dans le chapitre "Les institutions des dictatures"  : …  il faudrait cependant distinguer celles qu'on pourrait qualifier d'institutionnelles. Depuis toujours, ou plus exactement depuis qu'il existe des armées de métier, celles-ci ont servi de base à des dictatures. Ceux qui détiennent les armes disposent de moyens de pression considérables, auxquels il est souvent difficile de résister. S'ils servent le… Lire la suite
DREYFUS (AFFAIRE)

Écrit par :  Vincent DUCLERT

Dans le chapitre "Des avancées démocratiques majeures"  : …  par le gouvernement de « défense républicaine » puis par celui du Bloc des gauches. Même si le monde militaire échappa à une vaste réforme pourtant justifiée – les deux guerres mondiales en démontreront tragiquement le besoin –, la société civile vécut une importante démocratisation fondée sur deux grandes lois, celle sur les associations du 1… Lire la suite
ÉGYPTE - L'Égypte républicaine

Écrit par :  Sandrine GAMBLINRobert SANTUCCI

Dans le chapitre "Une contre-révolution en marche"  : …  tant la haine et les vieux démons antichiites sont virulents. Enfin, l’entente entre les Frères musulmans et l’armée, au beau fixe lors de la déclaration constitutionnelle de novembre 2012, prend fin avec la célébration du deuxième anniversaire de la révolution, le 25 janvier 2013. Manifestations et répressions sont suivies d’une campagne de Lire la suite
ÉQUATEUR

Écrit par :  Jean-Paul DELER E.U.Yves HARDYCatherine LAMOUREmmanuelle SINARDET

Dans le chapitre "Des remous politiques"  : …  en 1948 à la suite d'une révolte par les socialistes et les libéraux. Mais il fut une nouvelle fois déposé par l'armée en novembre 1961. Sa chute, due au mécontentement populaire provoqué par la dévaluation, fut précipitée par le violent conflit qui l'opposait à son vice-président libéral, Carlos Julio Arosemena. Après une semaine de confusion… Lire la suite
ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - L'ère franquiste

Écrit par :  Guy HERMET

Dans le chapitre "L'armée"  : …  L'armée est à l'origine même de la dictature du général Franco, et demeure jusqu'à la fin son pilier central. Les généraux insurgés en juillet 1936 optent d'abord pour un gouvernement militaire collégial dont la présidence revient à l'aîné d'entre eux, le général Cabanellas. Deux mois plus tard, si leur quête d'un… Lire la suite
ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Le retour à la démocratie

Écrit par :  Guy HERMETMercedes YUSTA RODRIGO

Dans le chapitre "Les zones d'ombre : l'armée, le terrorisme, l'Europe"  : …  Cela suffit-il ? Huit généraux ont été assassinés entre 1978 et 1982, et certains militaires espagnols conservent l'habitude des complots antidémocratiques, même s'ils ne débouchent que sur l'aventure putschiste menée par le lieutenant-colonel Tejero le 23 février 1981. Cependant, l'environnement international de l'Espagne n'est plus celui –… Lire la suite
ÉTHIOPIE

Écrit par :  Jean CHAVAILLONJean DORESSE E.U.Éloi FICQUETAlain GASCONJean LECLANTHervé LEGRANDJacqueline PIRENNER. SCHNEIDER

Dans le chapitre "Contradictions et défaillances"  : …  Sur le plan militaire, l'Éthiopie s'enorgueillit de disposer de l'une des plus grandes armées d'Afrique. Avec l'appui des États-Unis, l'empereur Hailé Sélassié avait modernisé les forces éthiopiennes en insistant notamment sur leur formation. Ensuite, le chef militaire Mengistu, avec l'assistance soviétique qui se traduit par des envois massifs de… Lire la suite
GROUPE SOCIAL

Écrit par :  Georges BALANDIERFrançois CHAZEL

Dans le chapitre "Armée"  : …  Il convient ici de rappeler les études de Samuel Stouffer sur le soldat américain (The American Soldier), bien que leur publication soit d'une décennie postérieure (1949) et que leurs méthodes d'observation se caractérisent par leur rigueur. Ces enquêtes, conduites pendant la dernière guerre,… Lire la suite
GRANDE GUERRE ET SOCIÉTÉ

Écrit par :  Emmanuelle CRONIER

Dans le chapitre "Des sociétés déchirées par la guerre"  : …  Le départ des soldats est un moment douloureux pour les familles. Dans cette société traditionnellement pudique, il est rare d’exprimer des émotions en public, et on recommande ainsi aux femmes de contenir leurs larmes pour ne pas embarrasser les soldats. Au cours de l’été de 1914, les nouvelles parviennent lentement aux familles, qui n’ont souvent… Lire la suite
GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) - La santé aux armées

Écrit par :  Anne RASMUSSEN

La Grande Guerre inaugure l’ère des conflits où la question sanitaire joue un rôle de première importance : la santé des troupes devient un enjeu de portée militaire, médicale et politique… Lire la suite
HAÏTI

Écrit par :  E.U.Jean Marie THÉODAT

Dans le chapitre "Une nation en chantier, un État en faillite "  : …  dite de la « bamboche démocratique », marquée par la fraternisation improbable entre l'armée, qui avait maintenu le dictateur au pouvoir, et le peuple. Cette méprise culmine avec le massacre de la ruelle Vaillant le 29 novembre 1987 : un commando tire sur la foule dans un bureau de vote, entraînant l'annulation des premières élections… Lire la suite
HAWAII

Écrit par :  Christian HUETZ DE LEMPS

Dans le chapitre "Tourisme, bases militaires et transferts financiers : les fondements de la prospérité économique "  : …  géopolitique et économique ne cesse de croître, les Hawaii sont devenues véritablement la clef de voûte du système stratégique américain, le siège du haut commandement des forces armées des États-Unis dans le Pacifique, et la base d'une puissante flottille de sous-marins nucléaires. Cette fonction militaire des Hawaii signifie la présence en… Lire la suite
HONDURAS

Écrit par :  Noëlle DEMYK E.U.David GARIBAYOruno D. LARA

Dans le chapitre "L'armée au pouvoir, entre velléités réformistes et répression croissante"  : …  L'armée reste au pouvoir de 1963 à 1981, avec les généraux López Arellano (1963-1975), Juan Alberto Melgar Castro (1975-1978) et Policarpo Paz García (1978-1982). Dans le contexte des insurrections révolutionnaires et des répressions qui se généralisent dans la région (soulèvement révolutionnaire au Nicaragua à partir de 1978 qui conduit à la chute… Lire la suite
INDONÉSIE - L'Indonésie contemporaine

Écrit par :  Romain BERTRANDFrançoise CAYRAC-BLANCHARD

Dans le chapitre "De la présidence Megawati aux « années SBY »"  : …  institutionnelles importantes furent néanmoins prises sous le mandat de Megawati. Une nouvelle « loi de défense » consacra, en 2002, la « séparation » entre forces de police et forces armées (auparavant réunies en un seul et unique appareil sécuritaire). Le contrôle civil de l'armée se consolida également grâce à la clause… Lire la suite
JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

Écrit par :  Paul AKAMATSUVadime ELISSEEFFValérie NIQUETCéline PAJON

Dans le chapitre "Meiji"  : …  Cependant, l'armée, avec l'appui du gouvernement, continuait son expansion. Itō, nommé conseiller à la cour de Corée, fut assassiné en 1909, en Mandchourie. Ce fut le prétexte à l'annexion pure et simple de la Corée au Japon, l'année suivante. À l'intérieur, la police poursuivait… Lire la suite
JUNTE

Écrit par :  Marie-France SCHMIDT

Au sens moderne, le terme « junte » suggère une poignée de militaires qui se sont emparés du pouvoir dans tel État d'Amérique latine. Certes, étymologiquement, junta signifie en espagnol « assemblée », mais selon les circonstances qui entourent sa création, cet organisme revêt des caractères opposés et peut être soit un organe… Lire la suite
LIBERIA

Écrit par :  E.U.René OTAYEK

Dans le chapitre "Une succession ratée"  : …  de Monrovia, notamment à ceux qui appartenaient aux Libanais. Appelée à la rescousse, l'armée rétablit le calme, mais il y eut plusieurs dizaines de morts. Dans la foulée, le gouvernement abrogea les mesures d'augmentation des prix et légalisait la P.A.L., sous le nom de Progressive People's Party (P.P.P.). Pourtant, le malaise social persistait… Lire la suite
MALI

Écrit par :  Pierre BOILLEYFrançois BOSTChristian COULON

Dans le chapitre "Le socialisme de Modibo Keita"  : …  régime se replia sur lui-même : dissolution de l'Assemblée nationale (janv. 1968), puis du bureau politique de l'U.S.-R.D.A. (sept. 1968). C'est dans ce climat d'insécurité qu'une junte militaire renverse le gouvernement le 19 novembre 1968. Le président Keita est arrêté. Il mourra en résidence surveillée en 1977 dans des conditions non élucidées… Lire la suite
MENCHÚ RIGOBERTA (1959-    )

Écrit par :  E.U.Yves HARDY

faire valoir les droits de sa communauté. Tentatives infructueuses. C'est l'époque où les militaires guatémaltèques enterrent toutes les velléités de réformes, au nom de la mobilisation contre la contestation armée renaissante. Sous les généraux-présidents Kjell Laugerud (1974-1978) et plus encore Lucas García (1978-1982), Efraín Ríos Montt (1982-… Lire la suite
MEXIQUE

Écrit par :  Jacques BRASSEULHenri ENJALBERTRoland LABARRECécile LACHENALJean A. MEYERMarie-France PRÉVÔT-SCHAPIRAPhilippe SIERRA

Dans le chapitre "La présidence de Felipe Calderón (2006-2012)"  : …  La politique de Felipe Calderón est centrée principalement sur la guerre contre le narcotrafic, dans laquelle il implique l'armée pour mener des missions d'ordre public, afin de pallier l'impréparation et surtout la corruption qui gangrène les forces de police. Mais cette guerre déchaîne une spirale de violence qui touche… Lire la suite
MILITAIRE INDUSTRIE

Écrit par :  Pascal LE PAUTREMAT

Dans le chapitre "Le poids du complexe militaro-industriel"  : …  qu'aux États-Unis ou en Russie, le complexe français entretient lui aussi de solides réseaux d'influence, nombre de généraux ou d'officiers supérieurs, une fois à la retraite, basculant dans les groupes de l'industrie diversifiée de l'armement et de ses dérivés (E.A.D.S., Thales...), avec comme interlocuteur officiel la Délégation générale… Lire la suite
OUGANDA

Écrit par :  Bernard CALASOdette GUITARDHenri MÉDARD

Dans le chapitre "Milton Obote au pouvoir"  : …  échec de son gouvernement est son incapacité à imposer l'ordre et la discipline dans l'armée, malgré l'aide financière du F.M.I., la coopération militaire britannique et l'envoi de contingents nord-coréens. Son armée se transforme rapidement en une bande de soudards qui s'attaquent sans discrimination à toute la population. Ces comportements… Lire la suite
PANAMÁ

Écrit par :  David GARIBAYLucile MÉDINA-NICOLASAlain VIEILLARD-BARON

Dans le chapitre "Le Panamá sous l'influence de Manuel Noriega"  : …  Jusqu'en 1989, la vie politique du Panamá est marquée par l'influence des militaires, et tout particulièrement de Manuel Noriega, véritable homme fort du pays, qui n'hésite pas à intervenir directement pour faire ou défaire les gouvernements, en plaçant des hommes à sa solde, remplacés dès qu'ils manifestent une… Lire la suite
PHILIPPINES

Écrit par :  Philippe DEVILLERS E.U.Manuelle FRANCKWilliam GUÉRAICHELucila V. HOSILLOSJean-Louis VESLOT

Dans le chapitre "« Démocratisation »"  : …  quittent la table des négociations en février 1987 après un accrochage violent entre l'armée et des paysans (dix-sept paysans tués) et décident de reprendre les armes. La présidente répond par la force. En province, des milices privées, les vigilantes, appuient l'armée. Sous prétexte de débusquer des communistes, elles commettent des violences… Lire la suite
POLICE

Écrit par :  Jean-Paul ALGRE E.U.

Dans le chapitre "La gendarmerie nationale"  : …  Force militaire, la gendarmerie nationale est subordonnée au ministre de la Défense. Elle agit sur l'ensemble du territoire national au profit de tous les ministères, mais principalement pour les ministres de la Défense, de l'Intérieur et de la Justice. Ses missions sont de veiller à la sûreté publique en assurant la protection des personnes et des… Lire la suite
PORTUGAL

Écrit par :  Roger BISMUTAlbert-Alain BOURDONMichel DRAIN E.U.José-Augusto FRANÇAFrançois GUICHARDMichel LABANFrédéric MAUROJorge MORAÏS-BARBOSAVictor PEREIRAEduardo PRADO COELHO

Dans le chapitre "La « révolution des œillets »"  : …  Fondé en septembre 1973, ce qui allait être appelé le Mouvement des capitaines n'était au début qu'une sorte d'amicale clandestine regroupant quelques officiers cultivés de grade intermédiaire. D'abord suscité par l'irritation commune face à des problèmes matériels, de fournitures, de… Lire la suite
PRINTEMPS ARABE ou RÉVOLUTIONS ARABES

Écrit par :  Philippe DROZ-VINCENT

Dans le chapitre "L'armée, arbitre ultime ?"  : …  La place de l'armée constitue un autre élément de différenciation entre ces multiples révoltes. Dans le cas de la Tunisie, la petite armée (35 000 hommes), qui a une tradition légaliste, est toujours restée soumise au pouvoir civil (le pays indépendant a été construit par les élites civiles du Néo-Destour). Elle n'a pas participé à la répression… Lire la suite
PRONUNCIAMIENTO

Écrit par :  Charles LESELBAUM

Passé dans le vocabulaire politique international, le terme de pronunciamiento désigne en Espagne et en Amérique latine un coup d'État militaire qui fait appel à l'opinion publique ; l'auteur du coup d'État « prononçait » un discours qui marquait une prise de position politique partagée par la population, mais que celle-ci… Lire la suite
REICHSWEHR

Écrit par :  André BRISSAUD

Armée de métier de la République de Weimar, la Reichswehr est née de la Constitution de 1919. Les rapports du chef de l'État avec l'armée devinrent alors très différents de ceux qui avaient existé au temps du Kaiser. À la suite des réformes constitutionnelles d'octobre 1918, l'armée était, en principe, soumise au contrôle… Lire la suite
SALVADOR EL

Écrit par :  Noëlle DEMYK E.U.David GARIBAY

Dans le chapitre "La guerre civile"  : …  américaine et les alliés des États-Unis des liens existant entre le F.M.L.N. et Moscou. Mais surtout, l'aide militaire américaine augmente très rapidement, elle sert à acquérir des équipements modernes et à former l'armée : des conseillers militaires sont envoyés au Salvador, et une partie des officiers est entraînée au commandement de bataillons… Lire la suite
SOUDAN DU SUD

Écrit par :  E.U.Alain GASCONRoland MARCHAL

Dans le chapitre "Les ressources convoitées d'un État fragile"  : …  L'armée sud-soudanaise, composée de quarante mille hommes, combat sur deux fronts contre l'armée du Nord et contre les anciens seigneurs de la guerre sud-soudanais. Ces derniers reçoivent le soutien de Khartoum, en représailles à l'appui fourni par le Sud au soulèvement dans les États « nordistes » du Kordofan-Méridional et du Nil Bleu. Ces «… Lire la suite
SYRIE

Écrit par :  Fabrice BALANCHEJean-Pierre CALLOTPhilippe DROZ-VINCENTPhilippe RONDOTCharles SIFFERT

Dans le chapitre "L'engrenage de la violence"  : …  déploie une violence extrême et peut compter sur la fidélité des forces de sécurité et de l'armée, ou de larges parties de celles-ci. Comme dans tous les autres pays touchés par le « printemps arabe », le rôle de l'armée est fondamental, à partir du moment où la police (et la peur de la répression) n'est plus suffisante pour juguler les… Lire la suite
TCHAD

Écrit par :  Marielle DEBOS E.U.Jean-Pierre MAGNANTRoland POURTIER

Dans le chapitre "L'échec de la démocratisation"  : …  prises par les proches du président et non par le gouvernement ou l'Assemblée nationale. L'armée et la Garde présidentielle – qui a été officiellement maintes fois dissoute sans jamais disparaître – restent entre les mains des Zaghawa, le groupe ethnique du président. Si les programmes de désarmement, démobilisation et réinsertion des années 1992-… Lire la suite
THAÏLANDE

Écrit par :  Jean BOISSELIERAchille DAUPHIN-MEUNIER E.U.Christian LECHERVYChristian TAILLARDSolange THIERRY

Dans le chapitre " La Thaïlande contemporaine"  : …  L'histoire de la Thaïlande depuis 1932 est pour l'essentiel aussi celle de la participation des armées au pouvoir politique. Quand les militaires s'emparent du pouvoir, personne n'est vraiment surpris tant les rumeurs sont insistantes depuis le début du siècle. Après que le roi Chulalongkorn eut entrepris sa réforme administrative à la fin du… Lire la suite
TOGO

Écrit par :  Jean DU BOIS DE GAUDUSSONPhilippe GERVAIS-LAMBONYAgnès LAINÉFrancis SIMONIS

Dans le chapitre "La période démocratique"  : …  son incapacité à fédérer au nouvel État les autorités issues des anciens pouvoirs locaux. Dans un contexte d'austérité économique et de rigidité politique, une première crise éclate entre des militaires non intégrés à l'armée régulière et le président Olympio qui refusait d'incorporer aux forces de sécurité togolaises les nombreux vétérans issus de… Lire la suite
TROISIÈME REICH (1933-1945)

Écrit par :  Gilbert BADIA

Dans le chapitre "Le complot du 20 juillet 1944"  : …  IIIe Reich n'aurait pu naître et survivre sans le soutien actif de l'armée. Jusqu'à la guerre, et même jusqu'à Stalingrad, il y a eu concordance entre les objectifs de la politique hitlérienne et les conceptions stratégiques globales des chefs de la Wehrmacht. Les désaccords, quand ils existaient, portaient simplement sur les méthodes. Cela… Lire la suite
TURQUIE

Écrit par :  Michel BOZDÉMIRAli KAZANCIGILRobert MANTRANJean-François PÉROUSE

Dans le chapitre "La perspective d'une démocratie aux normes européennes"  : …  représentatives par la « caste bureaucratique », composée de l'état-major de l'armée et de la haute magistrature (Cour constitutionnelle, Cour de cassation, Conseil d'État et Haut Conseil de la magistrature). Deux grands procès sont engagés contre les acteurs de ce que les médias appellent l'« État profond ». Le premier… Lire la suite

Afficher la liste complète (54 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.