BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

ALMORAVIDES

Dynastie musulmane qui domina l'Afrique du Nord et l'Espagne, les Almoravides (étymologie arabe : al-mūrabiṭūn) tirent leur origine d'un groupe de tribus berbères sahariennes qui nomadisaient entre le Sénégal et le sud du Maroc, les Lamtūna et les Juddala. Ces deux tribus faisaient partie du grand groupe berbère des Sanhāǧa. Elles étaient connues par leur coutume de porter un voile (litām) sur le bas du visage. Elles vivaient de l'élevage et du trafic caravanier. Elles se convertirent à l'islam à la fin du ixe siècle et firent la guerre sainte aux Noirs du Sénégal.

1.  L'ascension

Vers 1048, le chef des deux tribus, ayant fait un pèlerinage à La Mecque, ramena dans son pays un savant en sciences religieuses du Sud marocain, ‘Abdallāh ibn Yāsin, afin qu'il enseigne aux siens les vraies règles de la vie musulmane. Il créa dans une île (du fleuve Sénégal ?) un couvent militaire (ribāt) : de nombreux guerriers voués à la guerre sainte y menèrent une vie très austère, rigoureusement disciplinée. On les appela les « gens du ribāṭ » (al-murābiṭūn). Leur chef religieux, ‘Abdallāh ibn Yāsin, s'associa à un chef militaire, Yaḥyā ibn ‘Umar, de la tribu Lamtūna.

Tandis qu'une partie des Almoravides dirigeait ses efforts guerriers et missionnaires vers les pays noirs, conquérant et islamisant à partir de 1054 le pays de Ghāna, d'autres remontaient vers le nord. ‘Abdallāh ibn Yāsin soumet vers 1055 la ville de Siǧilmāsa au Tafilelt, que dominaient les Maġrāwa du groupe berbère des Zanāta. Il périt en 1059, en luttant contre les hérétiques Barġawāṭa du Maroc atlantique. Abū Bakr ibn ‘Umar, frère de Yaḥyā (mort en 1056), poursuit la conquête du Maroc, grâce à son cousin Yūsuf ibn Tāšfīn. Il finit par lui déléguer ses pouvoirs sur le Maghreb et par lui céder sa femme Zaynab, tandis qu'il se retire au Sahara où il meurt vers 1087.

Yūsuf fonde Marrakech (vers 1060), d'abord simple camp, prend Fès (1069), où régnaient les Maġrāwa, puis Tlemcen, Oran et Ténès, et met le siège devant Alger (1082). Il est sollicit […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  2 pages…

Pour citer cet article

Maxime RODINSON, « ALMORAVIDES  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/almoravides/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« ALMORAVIDES » est également traité dans :

ALMORAVIDES - (repères chronologiques)

Écrit par :  Jean BOULEGUE

Dans l'ouest du Sahara, Yahya ibn Ibrahim, un chef juddala (fraction des Berbères sanhaja), revient de pèlerinage accompagné du cheikh Abdallah ibn-Yasin. Ibn Yasin établit son autorité sur les Juddala et leurs voisins, les Lamtuna. Prises d'Awdaghost et Sijilmasa, principales villes de l'axe Ghana-Maroc. Abu Bakr ibn Umar, un chef lamtuna, est no… Lire la suite
MOUVEMENT ALMORAVIDE

Écrit par :  Jean BOULEGUE

En 1048, des Berbères sanhaja de l'ouest du Sahara (actuelle Mauritanie) se coalisèrent sous l'impulsion d'un prédicateur malikite marocain, Abdallah ibn Yasin, et d'un chef local. On les a appelés Almoravides, de al-murabitun, « ceux du ribat » (« forteresse », ou « monastère »). Leur territoire était traversé par l'un des grand… Lire la suite
ABBADIDES

Écrit par :  Charles-Emmanuel DUFOURCQ

…  en 1085. Du coup, en accord maintenant avec les autres rois de taïfas, al-Motamid demanda aide aux *Almoravides, qui venaient d'installer leur pouvoir sur le Maroc et l'ouest de l'Algérie actuelle. Une première expédition de secours arrêta en 1086 l'avance chrétienne ; mais, à peine les Africains rentrés au Maroc, il fallut de nouveau les… Lire la suite
AFRIQUE (Histoire) - De l'entrée dans l'histoire à la période contemporaine

Écrit par :  Hubert DESCHAMPSJean DEVISSEHenri MÉDARD

Dans le chapitre "Formation des empires africains (600-1450)"  : …  et du Maroc suscitent, au sud, un mouvement des Sahariens, connu dans l'histoire sous le nom d'*Almoravides. Ceux-ci, entre 1050 et la fin du xie siècle, unifient, pour la première fois, un vaste ensemble de terres musulmanes du Sénégal à l'Ebre. Mais, au milieu du xiie siècle, ils sont remplacés, au… Lire la suite
AL-ANDALUS - (repères chronologiques)

Écrit par :  Pascal BURESI

… Alphonse VI de Castille-León s'empare du royaume musulman de Tolède (Tulaytala en arabe) * Les Almoravides interviennent en Andalus et écrasent Alphonse VI à Zall̄aqa. Ils s'emparent progressivement des royaumes de Taifas. Les Almohades s'emparent de Marrakech, la capitale de l'empire almoravide. Ils soumettent… Lire la suite
ALGÉRIE

Écrit par :  Charles-Robert AGERONJean LECASid-Ahmed SOUIAHBenjamin STORA Universalis

Dans le chapitre "Les Almoravides et les Almohades"  : …  du xiie siècle. Cependant, à l'ouest, d'autres envahisseurs survenaient, les *Almoravides. Ces Berbères sahariens au visage voilé, fidèles au malékisme intégral, étaient déjà devenus les maîtres du Maroc, lorsqu'ils s'emparèrent de l'Algérie occidentale vers 1080. Ils passèrent aussi en Espagne où ils bloquèrent la Lire la suite
ALMOHADES

Écrit par :  Maxime RODINSON

Dans le chapitre "L'ascension"  : …  des spécialistes en sciences religieuses) mālikites, qui formaient l'armature idéologique du régime *almoravide. Il leur reprochait l'abandon de l'étude du Coran et de la tradition, leur juridisme sec et borné, leur conception anthropomorphiste de Dieu et de ses attributs qu'il assimilait au polythéisme. Il devenait licite de les combattre comme des… Lire la suite
ALPHONSE VII (1105 env.-1157) roi de Castille et de León (1126-1157)

Écrit par :  Universalis

…  du roi d'Aragon. Il s'illustre par la prise d'Almería (1147) et d'autres victoires notables sur les* Almoravides, mais, finalement, ne réussit guère à accroître le territoire. Il reperd Almería en 1157 et ne garde Cordoue que trois ans. En 1146 commence une nouvelle invasion : celle des Almohades venus d'Afrique du Nord. Dès lors, Alphonse VII s'… Lire la suite
ANDALOUSIE

Écrit par :  Michel DRAINMarcel DURLIATPhilippe WOLFF

Dans le chapitre "Le déclin de l'Espagne musulmane"  : …  d'Alfonse VI de Castille décide les rois de Séville et Badajoz à faire appel à la puissance des *Almoravides, qui vient de se constituer au Maroc. Le débarquement de Yūsuf b. Tās̱ẖfīn, son éclatante victoire de Sagrajas sur les chrétiens (479/1086) ouvrent la période des grandes interventions africaines. Les Almoravides remportent encore d'… Lire la suite
ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Des Wisigoths aux Rois catholiques

Écrit par :  Marcelin DEFOURNEAUX

Dans le chapitre "Les grands siècles de la Reconquête (XIe-XIIIe siècle)"  : …  , tandis que son vassal Rodrigo Díaz (le Cid) s'empare de Valence qu'il gouverne jusqu'à sa mort. *Mais la gravité de la menace chrétienne amène le roi de Séville à solliciter l'aide des Almoravides, Berbères fanatiques qui ont étendu leur domination sur le Maghreb. Débarqués en Espagne, ils infligent à Alphonse VI deux terribles défaites (1086 et… Lire la suite
ESPAGNE (Arts et culture) - L'art espagnol

Écrit par :  Marcel DURLIAT

Dans le chapitre "L'affrontement de la Chrétienté et de l'Islam"  : …  de guerre sainte, élargissent leur domination au nom d'un islam réformé. Les « gens du ribāt » ou *Almoravides, franchissent l'Atlas, s'emparent de tout le Maroc, poussent jusqu'au méridien d'Alger et prennent en Europe la relève de l'islam espagnol. Cette intervention de l'Afrique dans le destin de l'Espagne ne mit pas fin à l'art hispano-… Lire la suite
GHANA EMPIRE DU

Écrit par :  Yves PERSON

Dans le chapitre "Les Almoravides et la chute du Ghāna"  : …  (1042). Inspirés par cet ascète, ils entrèrent dans la guerre sainte, créant ainsi l'empire des *Almoravides (al-Murābiṭūn, « ceux du ribat » ou couvent militaire). Si le gros de leurs forces s'orienta vers le Maroc et l'Espagne, ils n'épargnèrent pas leurs adversaires soudanais. Les Soninké furent ainsi chassés d'Awdaghost en… Lire la suite
IBN TŪMART MUHAMMAD IBN 'ABDALLĀH (1080-1130)

Écrit par :  Roger ARNALDEZ

… *Le mahdī des Almohades. Né dans l'Anti-Atlas marocain, d'une famille de la tribu berbère des Maṣmūda, il va à Cordoue, puis part pour l'Orient. Il rencontre à Alexandrie Abū Bakr al-Ṭurṭūshī, qui lutte pour restaurer le sunnisme et a écrit un livre contre les innovations. À Bagdād, il se trouve avec Abū Bakr al-Shāshī, le plus grand juriste shāfi‘… Lire la suite
ISLAM (Histoire) - De Mahomet à la fin de l'Empire ottoman

Écrit par :  Robert MANTRAN

Dans le chapitre "Du Moyen Âge aux Temps modernes"  : …  l'unité musulmane et d'accroître ensuite la lutte contre les chrétiens d'Espagne : ce sont les *Almoravides, nomades berbères qui prennent vite goût à la vie citadine, au luxe et au raffinement espagnols, si bien qu'ils sont à leur tour, au début du xiie siècle, éliminés par de nouveaux puristes musulmans, les Almohades, au… Lire la suite
MAGHREB - Littératures maghrébines

Écrit par :  Jamel Eddine BENCHEIKHChristiane CHAULET ACHOURAndré MANDOUZE

Dans le chapitre "Pensée religieuse et juridisme"  : …  non d'inventer les principes d'une élaboration nouvelle. L'action des docteurs de la loi *almoravides, les fuqahā', rigoristes, intolérants, censeurs acharnés de toute innovation blâmable, a été ici concluante. Ils ont pourchassé sans merci philosophes et penseurs mystiques dont l'influence aurait pu donner un autre… Lire la suite
MAROC

Écrit par :  Raffaele CATTEDRAMyriam CATUSSEFernand JOLYLuis MARTINEZJean-Louis MIÈGE Universalis

Dans le chapitre "Des conquérants réformistes : les Almoravides"  : …  *L'apparition de la dynastie des Almoravides (al-murābiṭūn, les gens du ribāt) fait pour longtemps prédominer les influences du Sud sur celles de l'Orient. La tribu des Lamtūna, maîtresse des routes caravanières du Sahara occidental, poussée par le désir des riches terres du Nord et par le zèle réformiste dont l'a enflammée le… Lire la suite
MARRAKECH

Écrit par :  Daniel NOINHenri TERRASSE Universalis

Dans le chapitre "La fondation de Marrakech"  : …  Rien n'était plus inattendu que l'étrange et merveilleuse aventure des fondateurs de Marrakech, les *Almoravides. Des tribus berbères chamelières avaient fait, à partir du iiie siècle, la conquête du Sahara. Convertis à l'islam à la fin du ixe siècle, elles avaient islamisé et parfois soumis les royaumes noirs… Lire la suite
MAURITANIE

Écrit par :  Jean-Louis BALANSPierre BOILLEYFrançois BOST Universalis

Dans le chapitre "Histoire"  : …  musulman Ibn Yasin, les nomades ouest-sahariens sont à l'origine de l'épopée politico-religieuse des* Almoravides qui, dans la seconde moitié du xie siècle, édifient un vaste empire s'étendant de l'Espagne aux rives du Sénégal. Malgré le caractère éphémère de cet empire, le mouvement almoravide devait avoir pour la Mauritanie des… Lire la suite
PORTUGAL

Écrit par :  Roger BISMUTAlbert-Alain BOURDONMichel DRAINJosé-Augusto FRANÇAFrançois GUICHARDMichel LABANFrédéric MAUROJorge MORAÏS-BARBOSAVictor PEREIRAEduardo PRADO COELHO Universalis

Dans le chapitre "Histoire"  : …  les chrétiens avaient reconquis tout le territoire situé au nord du Tage, mais la réaction des *Almoravides, vainqueurs à Sagralias en 1086, les faisait refluer jusqu'au Mondego. C'est alors qu'Alphonse VI de Castille et de León fit appel, en 1095, à des seigneurs étrangers. Son gendre, le nouveau comte de Portugal, Henri de Bourgogne, soutenu… Lire la suite
RIBĀT

Écrit par :  Nikita ELISSÉEFF

… *Utilisé de bonne heure, le terme « ribāt » désigne un établissement, à la fois militaire et religieux, qui semble assez spécifiquement musulman. Édifice conventuel pour les combattants de la foi, le ribāt joue un rôle stratégique certain dans la défense du domaine musulman. Ses occupants, les al-Murābiṭūn (Almoravides), sont de pieux… Lire la suite

Afficher la liste complète (20 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média