Boris Eltsine au moment du putsch de 1991