Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PSYCHOSOMATIQUE MÉDECINE

Articles

  • ALEXANDER FRANZ (1891-1964)

    • Écrit par Daniel WIDLÖCHER
    • 471 mots

    Un des pionniers de la médecine psychosomatique, et l'un des animateurs du mouvement psychanalytique américain, Franz Alexander, esprit éclectique et non conformiste, était d'origine hongroise. Il s'oriente vers la psychanalyse après avoir fait des études de physique. Comme plusieurs...

  • CORPS - Le corps et la psychanalyse

    • Écrit par Monique DAVID-MÉNARD
    • 3 971 mots
    ...conversion symbolisante dans les maladies psychosomatiques. En cette matière, bien des confusions se sont introduites ; historiquement, le concept de maladie psychosomatique s'est formé grâce, si l'on peut dire, à un contresens sur l'hystérie. C'est en prenant le risque de noyer dans une imaginaire unité primordiale...
  • CORPS - Soma et psyché

    • Écrit par Pierre FÉDIDA
    • 3 217 mots
    ...principe des exclusions réciproques et des réductions complémentaires. Dans le même sens, on s'aperçoit que les conditions de légitimité théorique d'une psychosomatique sont d'autant plus incertaines que le projet lui-même de penser unitairement et intégrativement soma et psyché est compromis par...
  • DERMATOLOGIE

    • Écrit par Robert DEGOS
    • 4 585 mots
    • 1 média
    Ces deux affections sont encore considérées, par certains auteurs, comme des affections psychosomatiques. Il est indiscutable que des poussées de psoriasis et de lichen sont occasionnées par des facteurs psychiques et émotionnels. Dans le cadre des dermatoses psychosomatiques, plus ou moins étendu suivant...
  • GRODDECK GEORG (1866-1934)

    • Écrit par François GANTHERET
    • 2 006 mots
    On a considéré Groddeck comme le précurseur et l'initiateur de la médecine psychosomatique moderne : c'est à la fois juste et faux. C'est vrai, en ce sens qu'il fut le premier à promouvoir l'idée d'un corps qui, dans ses formes et son fonctionnement, constituerait un champ de significations – ce qui...
  • HYSTÉRIE (histoire du concept)

    • Écrit par Thérèse LEMPÉRIÈRE
    • 7 609 mots
    • 1 média
    Faut-il avec F. Alexander séparer radicalement le domaine de l'hystérie de celui de la névrose d'organes ? Il semble préférable d'y voir une différence plus quantitative que qualitative. L'expression somatique de l'affect reste dans l'hystérie facilement déchiffrable quoique ...
  • MÉDECINE - Relation malade-médecin

    • Écrit par Bernard GLORION, Lucien ISRAËL
    • 7 790 mots
    ...symptôme. Parfois même, les obstacles sont tellement insurmontables que le sujet n'est plus en état de s'exprimer par des symptômes névrotiques et que le dernier recours qui lui reste est d'utiliser ou de créer des symptômes organiques.C'est alors qu'on parle de symptômes ou de maladies psychosomatiques.
  • MALADIES MENTALES

    • Écrit par Universalis, Paul SIVADON
    • 5 780 mots

    Les maladies mentales désignent génériquement des pathologies dont les symptômes les plus apparents se situent au niveau des fonctions mentales du sujet. C'est dire qu'il peut s'agir aussi bien d'une maladie liée à une atteinte organique du cerveau, une démence par exemple,...

  • MYSTIQUE

    • Écrit par Michel de CERTEAU
    • 8 636 mots
    • 2 médias
    Cesmanifestations psychosomatiques ont été prises au sérieux par l'observation scientifique. Elles ont fourni à un examen tour à tour médical, psychologique, psychiatrique, sociologique ou ethnographique, ce qu'il pouvait saisir de l'expérience : des « phénomènes » mystiques. Au ...