Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

8-27 mai 1985

Brésil. Mise en œuvre des réformes promises par Tancredo Neves

Le 8, le Parlement brésilien adopte un amendement constitutionnel proposé la veille par le président José Sarney ; il prévoit que l'élection présidentielle aura lieu désormais au suffrage universel direct, comme l'avait promis le président Tancredo Neves, décédé le 21 avril. José Sarney a d'autre part précisé qu'il ne souhaitait rester en fonction que quatre des six années de son mandat. Les députés ont aussi proposé deux autres amendements constitutionnels qui sont également adoptés : l'un accorde le droit de vote aux analphabètes, qui sont environ vingt millions ; l'autre supprime une clause déclarant « illégaux » les partis politiques « antidémocratiques », ce qui va permettre la légalisation du Parti communiste, clandestin depuis 1947.

Le 27, le président Sarney dépose devant le Parlement son projet de réforme agraire, qui a pour objectif de distribuer, en quinze ans, 480 millions d'hectares et d'y installer 7 millions de paysans. Les grands propriétaires, à qui les terres seront retirées, se préparent à combattre activement ce projet.

— Universalis

Événements précédents