BRÉSIL, chronologie contemporaine

 

2019

22-23 août 2019
France – Brésil. Crise diplomatique.

Le 22, le président Emmanuel Macron évoque dans un tweet une « crise internationale » au sujet des nombreux incendies qui dévastent l’Amazonie, promettant de mettre cette question à l’ordre du jour du G7 qui doit se tenir à Biarritz à partir du 24. Le président brésilien Jair Bolsonaro dénonce en retour la « mentalité colonialiste » du président français qu’il accuse de « fomenter la haine contre  […] Lire la suite

1er août 2019
Brésil. Abrogation d’un décret présidentiel relatif aux terres indigènes.

Le Tribunal fédéral suprême abroge un décret pris en juin par le président Jair Bolsonaro, qui transférait au ministère de l’Agriculture des compétences relatives à la délimitation des terres indigènes, exercées jusque-là par une fondation chargée des affaires indiennes. Le tribunal estime que cette décision revient au Congrès, qui l’avait précédemment rejetée. […] Lire la suite

29 juillet 2019
Brésil. Affrontements meurtriers dans une prison.

Des combats entre gangs adverses dans une prison d’Altamira, dans l’État du Pará, causent la mort d’au moins soixante-deux détenus, dont certains sont décapités. La surpopulation dans les prisons et la violence des membres des cartels rivaux qui y sont enfermés sont à l’origine de massacres meurtriers réguliers. Le pays compte la troisième population pénitentiaire du monde.  […] Lire la suite

17 juin 2019
Brésil. Placement sous procédure de sauvegarde d’Odebrecht.

Le conglomérat Odebrecht dépose une demande de placement sous procédure de sauvegarde pour échapper à la faillite. Le groupe qui est au centre d’un vaste scandale de corruption touchant une partie de la classe politique sud-américaine présente une dette de plus de 80 milliards de réais (soit plus de 18 milliards d’euros). […] Lire la suite

13 juin 2019
Brésil. Criminalisation de l’homophobie.

Le Tribunal fédéral suprême, critiquant l’absence d’initiative du Parlement sur la question de l’homophobie, décide de criminaliser cette forme de discrimination qu’il assimile au racisme, dans l’attente de l’adoption d’une législation ad hoc. Le Brésil est l’un des pays qui comptent le plus grand nombre d’assassinats et de suicides de personnes LGBT. […] Lire la suite

9-14 juin 2019
Brésil. Mise en cause du ministre de la Justice Sérgio Moro.

Le 9, le site d’informations The Intercept publie des SMS échangés de 2015 à 2018 par le juge Sérgio Moro, aujourd’hui ministre de la Justice, et le procureur de l’opération anticorruption Lava Jato, Deltan Dallagnol, qui laissent supposer que l’enquête a été orientée de façon à empêcher le retour au pouvoir de l’ancien président Luiz Iná […] Lire la suite

15-30 mai 2019
Brésil. Manifestations contre le gel du budget des universités.

Le 15, puis de nouveau le 30, des centaines de milliers de personnes manifestent dans les grandes villes contre le gel de 30 p. 100 du budget des universités annoncé fin avril par le ministre de l’Éducation Abraham Weintraub. Le président Jair Bolsonaro a, depuis son élection, engagé la lutte contre le « marxisme culturel ». […] Lire la suite

29-31 mars 2019
Brésil. Commémoration du coup d’État de 1964.

Le 29, un tribunal de Brasília interdit la commémoration dans les casernes du coup d’État militaire du 31 mars 1964, ordonnée par le président Jair Bolsonaro, qu’il ne juge « pas compatible avec le processus de reconstruction démocratique ». Le putsch de 1964 a toujours été commémoré par l’armée qui le qualifie de « révolution rédemptrice », mais jamais à la demande du chef de l’État.Le 30, la cou […] Lire la suite

21-25 mars 2019
Brésil. Arrestation de l’ancien président Michel Temer.

Le 21, à São Paulo, la police arrête l’ancien président Michel Temer, au pouvoir d’août 2016 à décembre 2018. À cette dernière date, il avait été inculpé pour « corruption et blanchiment » dans le cadre de l’enquête Lava Jato (« lavage express »). Accusé par le parquet d’être le « chef d’une organisation criminelle », Michel Temer est suspecté d’avoir négocié des pots-de-vin en […] Lire la suite

12 mars 2019
Brésil. Arrestation des auteurs présumés de l’assassinat de Marielle Franco.

La police arrête deux anciens policiers soupçonnés d’être les auteurs de l’assassinat, en mars 2018, de la conseillère municipale de Rio de Janeiro et défenseuse des droits humains Marielle Franco, qui militait notamment contre les violences policières. Son assassinat avait suscité une vive émotion dans le pays. Le carnaval qui s’est déroulé au début du mois dans la ville lui avait rendu hommage. […] Lire la suite

6 février 2019
Brésil. Nouvelle condamnation de Luiz Inácio da Silva.

La juge Gabriela Hardt, successeure du juge Sérgio Moro – nommé ministre de la Justice par le président Jair Bolsonaro –, condamne l’ancien président Luiz Inácio « Lula » da Silva à douze ans et onze mois de prison pour corruption passive et blanchiment d’argent dans l’affaire dite « du site d’Atibaia », du nom d’une propriété que celui-ci a faite rénover par des entreprises, dont Odebrecht, pour  […] Lire la suite

4-18 février 2019
Brésil. Limogeage du secrétaire général de la présidence.

Le 4, le quotidien Folhade São Paulo accuse le Parti social libéral (PSL) au pouvoir d’avoir eu recours à des candidats fictifs afin de toucher des subventions lors de la campagne électorale de 2018.Le 18, le président Jair Bolsonaro limoge le secrétaire général de la présidence Gustavo Bebianno, ex […] Lire la suite

25 janvier 2019
Brésil. Rupture d’un barrage dans le Minas Gerais.

La rupture d’un barrage retenant des millions de mètres cubes de déchets miniers, sur une installation du groupe minier Vale, à Brumadinho (Minas Gerais), libère une marée de boue qui provoque la mort ou la disparition de plus de trois cent cinquante personnes. En novembre 2015, la précédente rupture de deux barrages miniers propriétés de Vale, à Mariana, dans le même État, avait provoqué un désas […] Lire la suite

1er-17 janvier 2019
Brésil. Entrée en fonction du président Jair Bolsonaro.

Le 1er, le président Jair Bolsonaro, élu en octobre 2018, entre en fonction. Il salue « ce jour où le peuple commence à se libérer du socialisme, de l’inversion des valeurs, du gigantisme étatique et du politiquement correct ». Il signe un ordre provisoire qui transfère le pouvoir de démarcation des territoires indigènes de la Fondation nationale de l’ […] Lire la suite

2018

13-14 décembre 2018
Brésil. Retour à la clandestinité pour Cesare Battisti.

Le 13, la Cour suprême ordonne l’arrestation de l’écrivain italien Cesare Battisti en vue de son extradition vers l’Italie, considérant que les crimes dont il est accusé dans son pays ne sont pas politiques. En juin 2011, au terme d’une longue bataille juridique, la Cour avait rejeté la demande d’extradition de l’ancien membre des Prolétaires armés pour le communisme, condamné à perpétuité par con […] Lire la suite

7-28 octobre 2018
Brésil. Élection à la présidence de Jair Bolsonaro.

Le 7, le député Jair Bolsonaro, candidat du Parti social-libéral (PSL, extrême droite), arrive en tête au premier tour de l’élection présidentielle avec 46 p. 100 des suffrages. Il devance Fernando Haddad, candidat du Parti des travailleurs (PT, centre gauche), qui obtient 29,3 p. 100 des voix. Ciro Gomes, du Parti démocratique travailliste (centre gauche) recueille 12,5 p. 100 des suffrages. Le t […] Lire la suite

6-11 septembre 2018
Brésil. Attentat contre Jair Bolsonaro et candidature de Fernando Haddad.

Le 6, le candidat du Parti social-libéral (extrême droite) Jair Bolsonaro, favori de l’élection présidentielle d’octobre, est grièvement blessé d’un coup de couteau lors d’un meeting électoral à Juiz de Fora (Minas Gerais).Le 11, le Parti des travailleurs officialise la candidature à l’élection présidentielle de Fernando Haddad, ancien ministre et ancien maire de São Paulo, après l’invalidation pa […] Lire la suite

2 septembre 2018
Brésil. Incendie du Musée national de Rio de Janeiro.

Un incendie détruit le Musée national de Rio de Janeiro sans faire de victime. D’une superficie de treize mille mètres carrés, ce musée créé en 1818 renfermait des millions de pièces de valeur, notamment dans ses départements Antiquité et Paléontologie. Des coupes budgétaires dans le budget de fonctionnement expliquent les défaillances des systèmes de sécurisation du bâtiment. […] Lire la suite

20 août 2018
Brésil. Opération militaire contre les narcotrafiquants à Rio de Janeiro.

L’armée, qui a été chargée en février du maintien de l’ordre dans l’État de Rio de Janeiro, lance une vaste opération, qui mobilise quatre mille deux cents hommes appuyés par des blindés et par l’aviation, contre des gangs de narcotrafiquants dans des favelas et une banlieue de Rio. Au moins onze membres de gang et deux militaires sont tués. […] Lire la suite

18-28 août 2018
Brésil. Attaques de camps de migrants vénézuéliens.

Le 18, des habitants de la ville de Pacaraima, dans l’État du Roraima frontalier du Venezuela, attaquent des camps de fortune abritant des immigrants vénézuéliens, à la suite d’une agression attribuée à un Vénézuélien. Selon l’ONU, quelque deux millions trois cent mille Vénézuéliens, sur une population de trente-deux millions, vivent à l’étranger, dont un million six cent mille ont quitté leur pay […] Lire la suite

5-24 août 2018
Brésil. Opération de police contre les violences faites aux femmes.

Le 5, une chaîne de télévision diffuse des images de vidéosurveillance montrant la violente agression d’une femme par son mari, celle-ci ayant été retrouvée morte peu après. Ces images provoquent une vague d’indignation.Le 24, la police procède à plus de mille interpellations dans le cadre d’une vaste opération de lutte contre les violences faites aux femmes, lancée en juillet à travers le pays. C […] Lire la suite

4-31 août 2018
Brésil. Invalidation de l’investiture de Lula à l’élection présidentielle.

Le 4, le Parti des travailleurs investit l’ancien président Luiz Inácio « Lula » da Silva comme candidat à l’élection présidentielle prévue en octobre. Condamné en juillet 2017 pour corruption, Lula est emprisonné depuis avril.Le 17, le Comité des droits de l’homme de l’ONU, organe non juridictionnel composé de juristes indépendants, estime que l’ex-président doit être autorisé à participer à l’él […] Lire la suite

22 mai 2018
Brésil. Renoncement du président Michel Temer à se représenter.

Renonçant à briguer un nouveau mandat, le président Michel Temer annonce la candidature de son ministre de l’Économie Henrique Meirelles à l’élection présidentielle prévue en octobre, pour le compte du Mouvement démocratique brésilien. Impliqué dans des affaires de corruption, Michel Temer a échappé à plusieurs procédures de destitution. […] Lire la suite

21-27 mai 2018
Brésil. Grève des camionneurs.

Le 21, les camionneurs se mettent en grève pour dénoncer la forte augmentation du prix du gazole. Le pays est rapidement paralysé.Le 27, le président Michel Temer annonce la baisse du prix du gazole et son gel pendant soixante jours. Le mouvement, qui s’est mué en contestation politique du chef de l’État, a bénéficié du soutien d’une large partie de la population – certains grévistes avaient solli […] Lire la suite

4-7 avril 2018
Brésil. Emprisonnement de Luiz Inácio Lula da Silva.

Le 4, la Cour suprême rejette la demande d’habeas corpus – le droit de ne pas être emprisonné avant l’épuisement des recours – qui avait été introduite par l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva, condamné en janvier à douze ans et un mois de prison pour corruption passive et blanchiment d’argent. Lula est également inculpé dans six autres affaires.Le 5, le juge Sérgio Moro en charge de l’opé […] Lire la suite

14-15 mars 2018
Brésil. Assassinat d’une conseillère municipale de Rio.

Le 14, la conseillère municipale de Rio de Janeiro Marielle Franco, membre du Parti socialisme et liberté, est assassinée par balles. Noire, lesbienne et défenseuse des droits humains, elle militait notamment contre les violences policières.Le 15, des dizaines de milliers de personnes manifestent à Rio et dans les grandes villes du pays pour réclamer justice. […] Lire la suite

16-17 février 2018
Brésil. Création d’un ministère de la Sécurité publique.

Le 16, le gouvernement fédéral confie à l’armée le commandement des forces de police, jusqu’à la fin de l’année, dans l’État de Rio de Janeiro. Cette mesure vise à mettre fin à la guerre que se livrent les gangs de narcotrafiquants dans cet État où plus de six mille sept cents morts violentes ont été enregistrées en 2017.Le 17, le président Michel Temer annonce la création d’un « ministère extraor […] Lire la suite

24-25 janvier 2018
Brésil. Aggravation de la peine de Lula en appel.

Le 24, la cour d’appel de Porto Alegre alourdit la condamnation prononcée en juillet 2017 contre l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva pour corruption passive et blanchiment d’argent, en la portant à douze ans et un mois de prison.Le 25, Lula, que la Justice empêche de quitter le pays, annonce devant le comité exécutif du Parti des travailleurs sa pré-candidature à l’élection présidentielle […] Lire la suite

2017

20 décembre 2017
Brésil. Incarcération de Paulo Maluf.

Paulo Maluf, ancien maire et gouverneur de São Paulo et dirigeant du Parti progressiste (droite) – héritier de l’Alliance rénovatrice nationale au pouvoir durant le régime militaire –, se livre à la police et est incarcéré. En mai, il avait été condamné à sept ans et neuf mois de prison pour blanchiment dans une affaire de détournement de fonds datant des années 1990. Il est – ou a été – poursuivi […] Lire la suite

19 décembre 2017
Brésil. Aménagement de peine au bénéfice de Marcelo Odebrecht.

Marcelo Odebrecht, l’ancien patron du groupe de BTP qui est au centre d’une vaste affaire de corruption touchant plusieurs pays d’Amérique latine, bénéficie d’un aménagement de peine en raison de sa collaboration à l’enquête Lava Jato (« lavage express »). Il est libéré et placé sous surveillance électronique. En détention depuis juin 2015, il avait été cond […] Lire la suite

29 novembre 2017
Brésil. Interdiction de l’amiante.

Le Tribunal suprême fédéral estime que la loi fédérale de 1995 qui autorisait l’« utilisation contrôlée » de l’amiante chrysotile, considérée – à tort – comme moins toxique que d’autres variétés de ce matériau, viole la Constitution qui garantit au travailleur le respect de sa santé et de son environnement. Cette décision bannit l’extraction, la vente et l’usage de l’amiante sur le territoire brés […] Lire la suite

14 septembre 2017
Brésil. Nouvelle demande de mise en accusation du président Michel Temer.

Le procureur général de la République Rodrigo Janot dépose auprès de la Cour suprême une demande de mise en accusation du président Michel Temer pour « participation à une organisation criminelle » et « obstruction à la justice », dans le cadre d’affaires de corruption. Une première demande de mise en accusation pour corruption passive avait été déposée en juin ; elle a été repoussée par le Parlem […] Lire la suite

5-6 septembre 2017
Brésil. Inculpation de Luiz Inácio Lula da Silva et de Dilma Rousseff pour organisation criminelle.

Le 5, le procureur général du pays inculpe Luiz Inácio Lula da Silva et Dilma Rousseff pour organisation criminelle. Les deux anciens présidents sont accusés d’avoir mis en place un système de pots-de-vin au profit du Parti des travailleurs entre 2002 et 2016, pour un montant de 1 485 milliards de reais (399 millions d’euros).Le 6, l’ancien ministre de l’Économie sous la présidence de « Lula », An […] Lire la suite

23-31 août 2017
Brésil. Annulation par la justice de la suppression d’une réserve naturelle.

Le 23 est publié un décret présidentiel qui abroge le statut de réserve naturelle attribué à une zone de quatre millions d’hectares dans les États amazoniens du Pará et de l’Amapá, dans le nord du pays, et qui en autorise l’exploitation par des compagnies minières privées. Cette décision suscite de vives réactions.Le 30, le tribunal fédéral de Brasília suspend le décret, jugeant que celui-ci n’est […] Lire la suite

12 juillet 2017
Brésil. Condamnation de l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva.

Le tribunal de Curitiba condamne Luiz Inácio Lula da Silva à neuf ans et six mois de prison pour blanchiment d’argent et corruption. L’ancien président, qui dénonce un procès politique, est reconnu coupable d’avoir reçu 3,7 millions de reais (plus d’1 million d’euros) de l’entreprise d’ingénierie OAS en échange de son intervention pour l’attribution de contrats entre celle-ci et la compagnie pétro […] Lire la suite

9-26 juin 2017
Brésil. Demande de mise en accusation du président Michel Temer.

Le 9, le Tribunal supérieur électoral décide à une courte majorité de ne pas casser le mandat du président Michel Temer dont les comptes de la campagne présidentielle de 2014, menée au côté de Dilma Rousseff en tant que candidat à la vice-présidence, étaient soupçonnés d’irrégularités. L’opération judiciaire Lava Jato – « lavage express » – a mis au jour un  […] Lire la suite

17-19 mai 2017
Brésil. Ouverture d’une enquête contre le président Michel Temer.

Le 17, Globo, premier groupe de médias du pays, révèle l’existence d’un enregistrement clandestin prouvant l’implication du président Michel Temer dans le versement de pots-de-vin à l’ancien président de la Chambre des députés Eduardo Cunha en échange de son silence. Ce dernier a été condamné en mars à quinze ans de prison pour corruption et blanchiment, dans le cadre de la vaste enquête anticorru […] Lire la suite

28 avril 2017
Brésil. Grève générale.

Les syndicats appellent à la grève générale en signe de protestation contre la réforme du marché du travail et des retraites. Celle-ci prévoit notamment des journées de travail de douze heures dans la limite de quarante-huit heures hebdomadaires et le recul de l’âge de la retraite à soixante-cinq ans pour les hommes et à soixante-deux ans pour les femmes. Si la mobilisation est moindre qu’escompté […] Lire la suite

11 avril 2017
Brésil. Ouverture d’enquêtes contre de nombreuses personnalités dans le cadre de l’opération « Lava Jato ».

Le juge à la Cour suprême Edson Fachin annonce l’ouverture de nombreuses enquêtes pour corruption et blanchiment visant plus de cent personnalités bénéficiant d’immunités, dans le cadre de l’opération Lava Jato ‒ « Lavage express ». Celle-ci traite du vaste système de corruption et de détournement de fonds orchestré par le groupe pétrolie […] Lire la suite

30 mars 2017
Brésil. Condamnation pour corruption de l’ancien président du Parlement Eduardo Cunha.

Le juge anti-corruption Sérgio Moro condamne l’ancien président du Parlement Eduardo Cunha, arrêté en octobre 2016, à quinze ans et quatre mois de prison pour corruption, blanchiment d’argent et évasion illégale de devises dans le cadre de l’enquête Lava Jato (« lavage express »). Eduardo Cunha était à l’origine de la procédure de destitution de la président […] Lire la suite

4-6 février 2017
Brésil. Violences meurtrières dans l’État d’Espirito Santo.

Le 4, les policiers de l’État d’Espirito Santo, dans le sud-est du pays, se mettent en grève pour obtenir des augmentations de salaire et de meilleures conditions de travail. La suspension des patrouilles entraîne une explosion de violences accompagnées de pillages, alimentée par les gangs, notamment dans la capitale de l’État, Vitoria.À partir du 6, les autorités dépêchent trois mille soldats et  […] Lire la suite

19 janvier 2017
Brésil. Mort d’un juge de l’enquête Lava Jato.

La mort dans un accident d’avion du juge à la Cour suprême Teori Zavascki fait peser une incertitude sur les suites de l’enquête LavaJato (« lavage express ») relative au scandale de corruption lié au groupe pétrolier Petrobras. Teori Zavascki était chargé du volet de l’enquête concernant les personnalités politiques. Le président Michel  […] Lire la suite

2-15 janvier 2017
Brésil. Affrontements meurtriers dans des prisons.

Le 2, dans la prison d’Anísio Jobim à Manaus (Amazonie), des affrontements entre membres de gangs impliqués dans le trafic de cocaïne font cinquante-six morts. La présidente de la Cour suprême Cármen Lúcia dénoncera, le 4, une situation carcérale « grave et qui va exploser » ‒ le taux d’occupation des prisons est de 167 p. 100 ‒, tandis que le président Michel Temer annoncera, le 5, la constructio […] Lire la suite

2016

1er-7 décembre 2016
Brésil. Inculpation du président du Sénat Renan Calheiros.

Le 1er, la Cour suprême inculpe le président du Sénat Renan Calheiros, membre du Parti du mouvement démocratique brésilien, pour détournement de fonds dans le cadre du scandale de corruption lié au groupe pétrolier public Petrobras, dans lequel de nombreuses autres personnalités politiques sont impliquées.Le 4, des dizaines de milliers de personnes manifestent dans les grand […] Lire la suite

13-19 octobre 2016
Brésil. Arrestation de l’ancien président de la Chambre des députés Eduardo Cunha.

Le 13, le juge chargé de l’enquête sur l’affaire de corruption liée au groupe Petrobras inculpe pour la troisième fois l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva pour avoir favorisé, lorsqu’il était au pouvoir, le groupe de bâtiment-travaux publics brésilien Odebrecht qui l’aurait rémunéré en retour.Le 19, l’ancien président de la Chambre des députés Eduardo Cunha, qui est accusé de corruption e […] Lire la suite

26-31 août 2016
Brésil. Destitution de la présidente Dilma Rousseff.

Le 26, la police demande au parquet l’inculpation de l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva – déjà poursuivi pour entrave à la justice depuis juillet – pour corruption passive et blanchiment d’argent dans le cadre de l’enquête sur l’affaire de corruption liée au groupe Petrobras. Accusant Lula d’être le « commandant suprême » de ce système de corruption, le parquet transmettra le 14 septembr […] Lire la suite

5-21 août 2016
Brésil. Jeux Olympiques de Rio.

Du 5 au 21 se déroulent à Rio de Janeiro les Jeux d’été de la trente-et-unième olympiade. Deux cent quatre pays et plus de onze mille trois cents athlètes y participent. Le budget est estimé à 37,4 milliards de reais (10 milliards d’euros). La compétition est marquée par l’interdiction de participer opposée à cent-dix-huit sportifs russes pour dopage. Les États-Unis remportent 121 médailles dont 4 […] Lire la suite

7-28 juillet 2016
Brésil. Démission d’Eduardo Cunha et inculpation de l’ancien président Lula.

Le 7, le président de la Chambre des députés, Eduardo Cunha, qui était à l’initiative de la procédure de destitution de la présidente Dilma Rousseff, présente sa démission. Il était visé par une procédure de révocation et son mandat avait été temporairement suspendu en mai par la Cour suprême pour entrave à la justice dans le cadre d’une enquête pour corruption et blanchiment le concernant.Le 28,  […] Lire la suite

5-23 mai 2016
Brésil. Retrait du pouvoir de la présidente Dilma Rousseff.

Le 5, la Cour suprême suspend le mandat du président de la Chambre des députés Eduardo Cunha, cité dans l’affaire de corruption liée au groupe Petrobras et dans les « Panama papers ». Membre du Parti du mouvement démocratique brésilien (PMDB, centre droit), celui-ci est à l’initiative de la procédure de destitution en cours contre la présidente Dilma Rousseff, membre du Parti des travailleurs (gau […] Lire la suite

17 avril 2016
Brésil. Validation par les députés de la procédure d’« impeachment » contre Dilma Rousseff.

La Chambre des députés valide à la majorité des deux tiers la procédure d’impeachment engagée contre la présidente Dilma Rousseff pour « crime de responsabilité » : celle-ci est accusée d’avoir maquillé les comptes publics pour masquer l’ampleur du déficit avant sa réélection en octobre 2014. Dilma Rousseff assimile ce vote à un « coup d’État ». Le Sénat doit à son tour se pron […] Lire la suite

4-29 mars 2016
Brésil. Pressions judiciaires sur Lula et la présidente Dilma Rousseff.

Le 4, l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva est entendu par la justice dans le cadre de l’affaire de corruption politique Lava Jato (« lavage express ») ; son domicile est perquisitionné. Cette affaire révélée en mars 2014 vise le groupe pétrolier public Petrobras, des grandes entreprises du bâtiment et des travaux publics (BTP) et certains partis, dont le Parti des trav […] Lire la suite

2015

6-18 mars 2015
Brésil. Développement du scandale Petrobras.

Le 6, la Cour suprême rend publique la liste de cinquante-quatre personnalités impliquées dans l’affaire de corruption qui touche la compagnie pétrolière publique Petrobras, parmi lesquels vingt-deux députés, quatorze sénateurs et une quinzaine de gouverneurs et anciens dirigeants politiques. Les quatre principaux partis représentés au Congrès sont soupçonnés d’avoir reçu des commissions occultes  […] Lire la suite

2014

5-26 octobre 2014
Brésil. Réélection de la présidente Dilma Rousseff.

Le 5, la présidente Dilma Rousseff, candidate du Parti des travailleurs (P.T., gauche), arrive en tête au premier tour de l'élection présidentielle, avec 41,6 p. 100 des suffrages. Elle devance le candidat du Parti social-démocrate brésilien (P.S.D.B., centre droit) Aécio Neves, petit-fils de l'ancien président Tancredo Neves, qui recueille 33,6 p. 100 des voix. Longtemps donnée en tête par les so […] Lire la suite

2013

1er-17 septembre 2013
Brésil – États-Unis. Crise au sujet des écoutes de la N.S.A.

Le 1er, la publication de documents transmis par l'ancien consultant de l'Agence de la sécurité nationale (N.S.A.) Edward Snowden prouve que les communications de la présidente brésilienne Dilma Rousseff ont été surveillées par l'agence américaine en juin 2012, tout comme celles de son homologue mexicain Enrique Peña Nieto. Ces révélations confirment des informations divulgu […] Lire la suite

22-28 juillet 2013
Vatican – Brésil. Visite du pape François aux Journées mondiales de la jeunesse à Rio de Janeiro.

Le 22, le pape François effectue son premier voyage à l'étranger en se rendant à Rio de Janeiro à l'occasion des Journées mondiales de la jeunesse (J.M.J.). Il rencontre la présidente Dilma Rousseff, qui doit faire face depuis plusieurs semaines à un mouvement de protestation populaire contre la corruption et la vie chère. Le souverain pontife évoque les aspirations de la jeunesse et les problèmes […] Lire la suite

2-24 juin 2013
Brésil. Mouvement social contre la vie chère.

Le 2, les autorités de São Paulo décident d'augmenter de 3 à 3,20 reais le prix du ticket de bus, provoquant un mouvement en faveur de l'amélioration des transports publics et contre la vie chère, qui se répand en quelques jours dans le pays. Les contestataires dénoncent aussi le coût de la corruption ainsi que celui des investissements consacrés à l'organisation d'événements sportifs au détriment […] Lire la suite

2012

10 octobre 2012
Brésil. Verdict dans le procès du « mensalao ».

La Cour suprême reconnaît coupable de corruption active José Dirceu, ancien bras droit de l'ex-président Luiz Inácio Lula da Silva, dans le cadre du procès du « mensalao » engagé en août contre trente-sept personnalités du monde politique et des affaires. José Genoino et Delubio Soares, respectivement président et trésorier du Parti des travailleurs (P.T.) au moment des faits, sont reconnus coupab […] Lire la suite

2011

9 juin 2011
Brésil – Italie. Libération de Cesare Battisti.

La Cour suprême de Brasília rejette la demande d'extradition de l'ancien activiste italien d'extrême gauche Cesare Battisti formulée par l'Italie et se prononce en faveur de sa libération. Condamné par contumace à la réclusion à perpétuité dans son pays en mars 1993 pour assassinat et complicité d'assassinat, Cesare Battisti avait été arrêté à Rio de Janeiro en mars 2007 puis incarcéré. Saisie par […] Lire la suite

11 janvier 2011
Brésil. Glissements de terrain meurtriers.

Des pluies diluviennes provoquent des inondations et des glissements de terrain dans l'État de Rio de Janeiro, une région montagneuse du sud-est du pays. Le bilan, qui s'élève à plusieurs centaines de morts, fait de ce drame l'une des catastrophes naturelles les plus meurtrières survenues dans le pays au cours des dernières décennies. Les autorités mettent en cause l'urbanisation sauvage qui aurai […] Lire la suite

2010

3-31 octobre 2010
Brésil. Élection de Dilma Rousseff à la présidence.

Le 3, la candidate du Parti des travailleurs, au pouvoir, Dilma Rousseff, ancienne chef de cabinet et dauphine du président sortant Luiz Inácio Lula da Silva qui ne pouvait se représenter, arrive en tête du premier tour de l'élection présidentielle avec 46,9 p. 100 des suffrages. Elle devance le candidat du Parti de la social-démocratie brésilienne, José Serra, gouverneur de l'État de São Paulo, q […] Lire la suite

17-24 mai 2010
Iran. Accord avec le Brésil et la Turquie sur l'enrichissement de l'uranium iranien à l'étranger.

Le 17, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, son homologue brésilien Luiz Inácio Lula da Silva et le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan signent un accord qui prévoit le transfert d'Iran en Turquie, dans un délai d'un mois, de 1 200 kilogrammes d'uranium enrichi à 3,5 p. 100 – soit la moitié du stock iranien – en échange de la fourniture à Téhéran, dans un délai d'un an, de 120 kilogram […] Lire la suite

2009

1er juin 2009
France – Brésil. Crash aérien entre Rio de Janeiro et Paris.

Le 1er, un Airbus A330 d'Air France, qui assurait le vol AF447 Rio de Janeiro-Paris, disparaît dans l'Atlantique au large des côtes brésiliennes, faisant deux cent vingt-huit morts. C'est la plus grave catastrophe de l'histoire de la compagnie. Les opérations de secours menées durant les semaines suivantes permettent de retrouver cinquante et un corps, mais pas les boîtes no […] Lire la suite

2008

22-23 décembre 2008
France – Brésil – Union européenne. Visite du président Nicolas Sarkozy au Brésil.

Les 22 et 23, le président français Nicolas Sarkozy effectue une visite officielle à Rio de Janeiro. Le 22, en tant que président en exercice du Conseil européen, il participe au sommet Union européenne-Brésil au côté du président de la Commission européenne José Manuel Barroso; Bruxelles, tout comme Paris, a entrepris de développer un « partenariat stratégique » avec Brasília. L'Union européenne  […] Lire la suite

2007

9-13 mai 2007
Vatican – Brésil. Voyage du pape Benoît XVI au Brésil.

Le 9, le pape Benoît XVI entame par le Brésil – plus grand pays catholique au monde avec quelque 140 millions de fidèles – son premier voyage en Amérique latine. Le président Luiz Inácio Lula da Silva, qui l'accueille, vante « la coopération dans le domaine social » qui s'est instaurée au Brésil entre l'Église et l'État. Dès son arrivée, le pape se prononce contre l'avortement, qui fait l'objet d' […] Lire la suite

2006

1er-29 octobre 2006
Brésil. Réélection du président Luís Inácio Lula da Silva.

Le 1er, le président sortant Luiz Inácio Lula da Silva, du Parti des travailleurs (P.T.), ne parvient pas à remporter l'élection présidentielle dès le premier tour comme les sondages le lui laissaient espérer. Il arrive en tête, avec 48,6 p. 100 des suffrages, mais son principal adversaire, Geraldo Alckmin, candidat du Parti social-démocrate brésilien et ancien gouverneur de […] Lire la suite

25-26 mai 2006
France. Visite du président Jacques Chirac en Amérique latine.

Le 25, le président français Jacques Chirac, en visite au Brésil, rencontre son homologue, Luiz Inácio Lula da Silva, et s'exprime devant le Congrès national. Il défend l'importance du multilatéralisme et d'un monde multipolaire, dénonce les méfaits de la mondialisation, prône la lutte contre la pauvreté et la défense de l'environnement. Il salue le processus « irréversible » de démocratisation en […] Lire la suite

12-15 mai 2006
Brésil. Vagues d'attaques criminelles et de mutineries dans les prisons.

Le 12, dans l'État de São Paulo, le « Premier Commando de la capitale », principale organisation criminelle de la région, déclenche des attaques contre les prisons pour combattre le projet de transfèrement de centaines de détenus vers un centre de haute sécurité, projet qui compromet un plan d'évasion collective. Ces attaques, qui visent aussi des commissariats, des locaux de gendarmerie, des banq […] Lire la suite

2005

6-9 juillet 2005
Brésil. Rumeurs de malversations dans le parti du président Lula et remaniement ministériel.

Le 6, le président Luiz Inácio Lula da Silva procède à un remaniement ministériel pour renforcer, au sein du gouvernement de coalition, le poids des alliés du Parti des travailleurs (P.T.), notamment celui du puissant Parti du mouvement démocratique brésilien (centre). Le P.T. fait face, depuis mai, à des accusations de financement illicite et de corruption de députés de la majorité gouvernemental […] Lire la suite

2003

9-11 juillet 2003
Brésil – Colombie. Échec d'une opération française de libération d'Ingrid Betancourt.

Le 9, un avion militaire français atterrit sur l'aéroport de Manaus (Brésil) avec une équipe médicale à son bord, mais aussi le chef adjoint de cabinet du ministre des Affaires étrangères français et des agents de la D.G.S.E. Cette « mission d'appui humanitaire », dont ni l'Élysée ni Matignon n'auraient été informés, est organisée par le Quai d'Orsay à la demande de la famille d'Ingrid Betancourt  […] Lire la suite

1er-26 janvier 2003
Brésil. Investiture du président Luís Inácio Lula da Silva.

Le 1er, le président Luiz Inácio « Lula » da Silva, élu en octobre 2002, prête serment dans la liesse, à Brasília. Il s'agit de la première passation de pouvoir dans le pays, depuis 1961, entre deux présidents élus démocratiquement. Le président Lula da Silva réaffirme son objectif prioritaire de lutte contre la faim et annonce la mise en œuvre d'une réforme agraire « pacifi […] Lire la suite

2002

6-28 octobre 2002
Brésil. Élection de « Lula » à la présidence.

Le 6, le candidat du Parti des travailleurs (P.T.), Luiz Inacio « Lula » da Silva, ancien syndicaliste métallurgiste, arrive en tête du premier tour de l'élection présidentielle avec 46,4 p. 100 des suffrages. C'est sa quatrième candidature. Son adversaire du Parti de la social-démocratie brésilienne (P.S.D.B.), José Serra, ancien ministre et dauphin du président Fernando Henrique Cardoso, obtient […] Lire la suite

1999

13-15 janvier 1999
Brésil. Crise financière à la suite de la dévaluation du real.

Le 13, la banque centrale décide, sous la pression des marchés financiers, d'élargir la marge de fluctuation du real par rapport au dollar. La monnaie brésilienne perd aussitôt 9 p. 100 de sa valeur par rapport au billet vert. Elle était surévaluée, selon la plupart des experts, depuis l'adoption du plan real de stabilisation de la monnaie en juillet 1994. Des attaques spéculatives avaient suivi l […] Lire la suite

1998

4-28 octobre 1998
Brésil. Réélection du président Fernando Henrique Cardoso et annonce d'un programme d'austérité.

Le 4, le président social-démocrate Fernando Henrique Cardoso, soutenu par une coalition de partis de droite, est réélu à la tête de l'État, au premier tour, par 53,96 p. 100 des suffrages. Il était principalement opposé au chef du Parti des travailleurs, candidat du front de gauche, Luiz Inacio da Silva, dit « Lula », qui recueille 31,71 p. 100 des voix.Le 25, les résultats des élections législat […] Lire la suite

1997

2-5 octobre 1997
Vatican – Brésil. Visite du pape Jean-Paul II au Brésil.

Le 2, le pape Jean-Paul II arrive à Rio de Janeiro pour sa troisième visite au Brésil. Dans ce pays qui compte le plus grand nombre de catholiques au monde, l'Église de Rome se trouve de plus en plus concurrencée par des sectes évangélistes et pentecôtistes. Par ailleurs, une polémique oppose le Vatican au pouvoir brésilien au sujet de l'avortement, que le Parlement de Brasilia est en passe d'auto […] Lire la suite

11-18 mars 1997
France. Tournée du président Jacques Chirac en Amérique latine.

Le 11, Jacques Chirac, accompagné de plusieurs chefs d'entreprise, entame par le Brésil un voyage de huit jours en Amérique latine au cours duquel, à quelques semaines de la visite de Bill Clinton dans cette même région, il défend sa vision d'un monde multipolaire. Avant son départ de France, il avait mis en garde le sous-continent américain contre la tentation de « s'enfermer dans une intégration […] Lire la suite

1995

28 août 1995
Brésil. Reconnaissance de la responsabilité de l'État dans la disparition des opposants au régime militaire.

Le président Fernando Henrique Cardoso signe, lors d'une cérémonie solennelle, le projet de loi relatif à l'indemnisation des familles des personnes « disparues » sous le régime militaire, entre 1964 et 1985 – des militants de gauche enlevés et torturés sur l'ordre de la dictature. Fernando Cardoso, lui-même opposant au régime militaire et exilé à l'époque, est le premier président brésilien à rec […] Lire la suite

1er janvier 1995
Amérique du Sud. Entrée en vigueur du Mercosur.

Né d'un accord de libre-échange signé à Asunción (Paraguay) en mars 1991, par l'Argentine, le Brésil, le Paraguay et l'Uruguay, le Marché commun du Sud (Mercosur) entre en vigueur, un an après la mise en place de l'Accord de libre-échange nord-américain (A.L.E.N.A.) conclu entre le Canada, les États-Unis et le Mexique. Avec quelque 200 millions d'habitants, le Mercosur devient le troisième espace  […] Lire la suite

1994

12 décembre 1994
Brésil. Acquittement de l'ancien président Fernando Collor.

Le Tribunal fédéral suprême de Brasília acquitte, faute de preuves, l'ancien président Fernando Collor de Mello, qui était accusé de corruption. Suspendu de ses fonctions par le Sénat en septembre 1992, il avait échappé à la destination en démissionnant, en décembre de la même année. Le Sénat l'avait toutefois privé de ses droits civiques pour huit ans, peine qui reste en vigueur. […] Lire la suite

3 octobre 1994
Brésil. Élection du social-démocrate Fernando Henrique Cardoso à la présidence.

Le candidat social-démocrate Fernando Henrique Cardoso remporte l'élection présidentielle dès le premier tour, avec 54,3 p. 100 des suffrages, contre 27 p. 100 pour son principal adversaire de gauche, Luiz Inacio da Silva, dit « Lula ». Ancien sénateur de l'opposition légale au régime militaire, fondateur, en 1988, du Parti social-démocrate du Brésil, Fernando Henrique Cardoso avait été nommé mini […] Lire la suite

1993

21 avril 1993
Brésil. La république présidentielle renforcée par le référendum institutionnel.

Lors du référendum prévu par la Constitution de 1988 sur la nature du régime politique qui sera instauré en 1995, les Brésiliens se prononcent à 66,1 p. 100 en faveur de la république, contre 10,2 p. 100 pour la monarchie. Le maintien du régime présidentiel recueille 56,4 p. 100 des suffrages, contre 24,7 p. 100 pour le régime parlementaire. On dénombre environ 20 p. 100 de bulletins nuls et blanc […] Lire la suite

1992

29-30 décembre 1992
Brésil. Démission du président Fernando Collor de Mello.

Le 29, Fernando Collor de Mello, qui a été élu président en décembre 1989, présente sa démission. Accusé de forfaiture et de corruption, il était suspendu de ses fonctions depuis le 29 septembre. Le président par intérim Itamar Franco est aussitôt élu chef de l'État en titre.Le 30, le Sénat reconnaît Fernando Collor coupable de corruption et le condamne à huit années de suspension de ses droits ci […] Lire la suite

18 septembre-2 octobre 1992
Brésil. Ouverture d'une procédure de destitution contre le président Fernando Collor de Mello.

Le 18, à São Paulo, sept cent mille manifestants réclament le départ du président Fernando Collor de Mello, qu'un rapport d'enquête parlementaire publié le 24 août a accusé de corruption passive et de forfaiture.Le 29, quatre cent quarante et un des cinq cent trois députés à l'Assemblée nationale se prononcent en faveur de l'ouverture d'une procédure de destitution du chef de l'État. Celui-ci sera […] Lire la suite

24-30 août 1992
Brésil. Le président Fernando Collor de Mello accusé de corruption.

Le 24, au terme de deux mois d'enquête, la commission parlementaire, nommée après les accusations de corruption portées contre le président Fernando Collor de Mello par son propre frère en mai, rend public son rapport. Celui-ci confirme que le président Collor a, « de manière permanente, tout au long de ses deux années et demie de mandat, reçu des avantages économiques indus sous la forme de dépôt […] Lire la suite

1990

3 octobre 1990
Brésil. Élections générales.

Les élections législatives régionales et fédérales, les premières depuis l'entrée en fonctions du président Fernando Collor, sont marquées par une forte abstention. Les résultats confirment le maintient en place des oligarchies locales conservatrices favorables au chef de l'État dont les partisans conservent la majorité absolue dans les deux chambres. Pour l'élection des vingt-sept gouverneurs, Le […] Lire la suite

15-16 mars 1990
Brésil. Présentation d'un plan anti-inflation draconien par le nouveau président Fernando Collor.

Le 15 a lieu la cérémonie d'investiture de Fernando Collor, vainqueur de l'élection présidentielle de décembre 1989. Le nouveau président forme un cabinet n'obéissant pas aux contraintes traditionnelles de répartition partisane ou régionale des portefeuilles.Le 16, Fernando Collor présente un plan économique rigoureux de « reconstruction nationale » destiné à enrayer une inflation de près de 100 p […] Lire la suite

1989

17 décembre 1989
Brésil. Élection de Fernando Collor à la présidence.

Le candidat populiste de droite Fernando Collor est élu au second tour de l'élection présidentielle avec 53 p. 100 des suffrages, en dépit d'une spectaculaire remontée de son adversaire dans les sondages, qui l'a contraint à un virage à droite en fin de campagne. Avec 47 p. 100 des voix, Luiz Ignacio da Silva, dit « Lula », du Parti des travailleurs, donne la mesure – non négligeable – du poids de […] Lire la suite

15 novembre 1989
Brésil. Premier tour de l'élection présidentielle.

Vingt et un candidats sont en lice pour la première élection présidentielle au suffrage direct qui se déroule depuis vingt-neuf ans. Un second tour est prévu le 17 décembre pour départager les deux premiers : Fernando Collor, candidat populiste de droite, en tête avec 27 p. 100 des suffrages, et Luiz Ignacio da Silva, dit « Lula », candidat du Parti des travailleurs (P.T., gauche), qui obtient 16  […] Lire la suite

1988

15 novembre 1988
Brésil. Poussée de la gauche aux élections municipales

Les élections municipales représentent un test politique important, car il s'agit du dernier scrutin avant l'élection présidentielle de 1989. Les résultats confirment le mécontentement des Brésiliens face aux échecs économiques et sociaux et à la corruption du pouvoir en place : une forte poussée de la gauche est enregistrée. La formation du président José Sarney, le Parti du mouvement démocratiqu […] Lire la suite

2 septembre 1988
Brésil. Adoption d'une nouvelle Constitution

Après dix-neuf mois de session parlementaire agitée, l'Assemblée constituante brésilienne adopte une nouvelle Constitution visant à remplacer la législation édictée au temps du régime militaire. Le texte très détaillé prévoit un élargissement important des droits des travailleurs et des libertés individuelles, une décentralisation et une démocratisation de la vie politique, ainsi qu'une protection […] Lire la suite

21 juin 1988
Brésil. Accord avec les banques internationales sur le rééchelonnement de la dette

Le Brésil signe avec les banques créancières un accord de rééchelonnement sur vingt ans, dont huit ans de grâce, de 95 p. 100 de sa dette extérieure privée, soit 61,5 milliards de dollars sur les 121,5 milliards de sa dette totale. Il obtient aussi un nouveau crédit de 5,2 milliards de dollars remboursable en douze ans, dont cinq ans de grâce. Cet accord, qui met fin à la tension provoquée par le  […] Lire la suite

22 mars 1988
Brésil. Maintien du régime présidentiel

L'Assemblée constituante décide, par 344 voix contre 212, le maintien du système présidentiel et fixe à cinq ans la durée du mandat des chefs de l'État. Après plusieurs mois de débats, le système parlementaire, qui prévoit la nomination d'un Premier ministre, est rejetée et le Brésil continuera à être gouverné par des présidents dotés de pleins pouvoirs comme les autres pays d'Amérique latine. Ce  […] Lire la suite

1987

1er-23 octobre 1987
Brésil. Irradiation au césium 137 à Goiânia

Le 1er, on apprend qu'au moins seize habitants de Goiania, capitale de l'État brésilien de Goias, ont été gravement contaminés par du césium 137, hautement radioactif. Une capsule de cette substance avait été découverte dans les décombres d'un institut de radiothérapie et un ferrailleur avait réussi en septembre à l'ouvrir. Tous ceux qui ont été en contact avec cette capsule […] Lire la suite

20 février 1987
Brésil. Suspension du paiement des intérêts de la dette extérieure

Le président José Sarney annonce dans une allocution radiotélévisée la suspension du paiement des intérêts courant sur la dette à moyen et long terme du Brésil, dont le montant s'élève à 68 milliards de dollars, sur un endettement extérieur global de 108 milliards, le plus élevé du monde après celui des États-Unis. Le Brésil, qui refuse de se plier aux conditions que voudrait lui imposer le F.M.I. […] Lire la suite

1986

15-21 novembre 1986
Brésil. Victoire du parti au pouvoir aux élections

Le 15, les soixante-neuf millions d'électeurs brésiliens sont appelés à un vote, obligatoire sous peine d'amende, pour élire les 23 gouverneurs d'État, les 487 députés fédéraux, 49 des 72 sénateurs, ainsi que les 953 députés des assemblées d'État. Cette consultation est importante, d'abord parce que c'est la première depuis que l'armée a cédé le pouvoir aux civils en mars 1985, mais aussi parce qu […] Lire la suite

29 juillet 1986
Argentine – Brésil. Signature d'accords économiques entre Buenos Aires et Brasilia

Les présidents Raul Alfonsiń et José Sarney signent à Buenos Aires une série d'accords d'« intégration économique » qui vont libéraliser ou institutionnaliser les échanges entre le Brésil et l'Argentine dans certains secteurs. Les industriels argentins cependant sont inquiets, car si les deux pays, au niveau de l'agriculture et de l'élevage, sont plutôt complémentaires, au niveau industriel, le Br […] Lire la suite

28 février 1986
Brésil. Plan d'assainissement économique

José Sarney annonce, moins d'un an après son arrivée au pouvoir, un « traitement de choc » pour l'économie brésilienne. Pour freiner l'inflation, dont le rythme était supérieur à 400 p. 100, il annonce un gel des prix et des salaires ainsi que la suppression du système d'indexation qui les liait les uns aux autres. D'autre part, une nouvelle unité monétaire est créée, le cruzado, qui vaut 1 000 cr […] Lire la suite

1985

14-20 octobre 1985
France – Brésil – Colombie. Visites officielles de François Mitterrand en Amérique du Sud

Du 14 au 18, le président de la République française se rend en visite officielle au Brésil. Le principal sujet de ses entretiens avec le président José Sarney est la question de la dette extérieure : François Mitterrand assure que la France, créancière du Brésil, ne défendra pas ses intérêts « au-delà de ce qui pourrait compromettre ceux de son partenaire ». Le séjour du président français est au […] Lire la suite

6-21 juin 1985
Brésil. Découverte du cadavre de Josef Mengele

Le 6, à la suite des révélations d'un couple d'Allemands résidant au Brésil, un juge pauliste fait procéder, dans un cimetière d'Embu, petite localité proche de São Paulo, à l'exhumation d'ossements qui seraient ceux de Josef Mengele, l'ancien médecin-chef du camp d'Auschwitz, considéré comme responsable de la mort de quelque quatre cent mille personnes. Il se serait noyé, le 7 février 1979, près  […] Lire la suite

8-27 mai 1985
Brésil. Mise en œuvre des réformes promises par Tancredo Neves

Le 8, le Parlement brésilien adopte un amendement constitutionnel proposé la veille par le président José Sarney ; il prévoit que l'élection présidentielle aura lieu désormais au suffrage universel direct, comme l'avait promis le président Tancredo Neves, décédé le 21 avril. José Sarney a d'autre part précisé qu'il ne souhaitait rester en fonction que quatre des six années de son mandat. Les déput […] Lire la suite

21-25 avril 1985
Brésil. Accession du vice-président José Sarney à la tête de l'État après la mort de Tancredo Neves

Le 21, le président Tancredo Neves meurt après un peu plus de cinq semaines d'hospitalisation et sept opérations successives. La déception du peuple brésilien est immense, car le premier président civil depuis 1964, élu le 15 janvier mais hospitalisé le 14 mars, la veille du jour où il devait entrer en fonctions, était devenu très populaire. En revanche, ce n'est pas le cas du vice-président élu,  […] Lire la suite

12-26 mars 1985
Brésil. Maladie du président Tancredo Neves

Le 12, Tancredo Neves qui, élu président le 15 janvier, doit entrer en fonctions le 15 mars rend publique la liste de son gouvernement : il s'agit d'un cabinet centriste de coalition nationale, qui prévoit comme objectif pour la « nouvelle République » le changement, « mais dans la continuité ».Le 14, Tancredo Neves est opéré d'urgence à Brasilia.Le 15, José Sarney, vice-président, prête serment à […] Lire la suite

15 janvier 1985
Brésil. Élection d'un civil à la présidence pour la première fois depuis vingt ans

L'élection au suffrage indirect d'un président de la République, qui doit entrer en fonctions le 15 mars, a lieu à Brasília. Pour la première fois depuis le coup d'État militaire du 31 mars 1964, il s'agit d'un civil. Paulo Maluf, le candidat du parti gouvernemental, soutenu par les militaires, essuie une sévère défaite : il n'obtient que 180 des 686 mandats du collège électoral, contre 480 à son  […] Lire la suite

1984

11-12 août 1984
Brésil. Désignation des candidats à l'élection présidentielle

Le 11, le Parti démocratique et social (P.D.S.), la formation gouvernementale, choisit, pour la première fois librement depuis l'instauration du régime militaire, son candidat à l'élection du prochain président de la République, le 15 janvier 1985. Le nouveau président sera désigné par un collège restreint, l'opposition n'ayant pas réussi à obtenir qu'il soit élu au suffrage universel.Le 12, Tancr […] Lire la suite

10-25 avril 1984
Brésil. Échec des pressions populaires pour l'élection présidentielle au suffrage universel

Le 10, un million de personnes manifestent à Rio de Janeiro pour demander que l'élection présidentielle de janvier 1985 ait lieu au suffrage universel direct. Le pouvoir militaire, qui a accepté que le prochain chef de l'État soit un civil, a cependant prévu que ce dernier serait élu par un collège électoral où ses partisans sont la majorité.Le 16, la manifestation de São Paulo rassemble à son tou […] Lire la suite

25-27 janvier 1984
Brésil. Manifestations politiques et difficultés économiques

Le 25, une manifestation en faveur du rétablissement du suffrage universel direct pour l'élection du président de la République en janvier 1985 rassemble au moins cent cinquante mille personnes à São Paulo. Elle fait partie d'une campagne nationale lancée par le Parti du mouvement démocratique brésilien, la principale formation de l'opposition au régime instauré par les militaires, au pouvoir depu […] Lire la suite

1983

8-23 novembre 1983
Brésil. Résolution des problèmes financiers à court terme

Le 8, le gouvernement brésilien réussit à faire approuver par le Congrès un décret-loi qui met fin au rajustement automatique des salaires en fonction de l'inflation. Cette politique d'austérité, imposée par le F.M.I. pour faire baisser le taux de l'inflation qui approche les 200 p. 100, a suscité les protestations de l'opposition et des mouvements de révolte dans la population.Le 22, le F.M.I. ap […] Lire la suite

16-26 août 1983
Amérique latine. Difficultés financières de l'Argentine, du Chili, du Brésil, du Pérou et du Mexique

Le 16 est signé à New York un accord pour un prêt à l'Argentine de 1,5 milliard de dollars par un groupe de deux cent soixante-trois banques occidentales et japonaises. Le principe de ce prêt était acquis depuis plusieurs mois, mais, dernière séquelle de la guerre des Malouines, les quatre banques britanniques concernées n'étaient pas autorisées à y participer par leur gouvernement. Après la suppr […] Lire la suite

25 juillet-6 août 1983
France – Brésil – Bolivie – Colombie – Cuba. Voyage de Claude Cheysson en Amérique latine

Le 25 juillet, le ministre français des Relations extérieures entame un voyage de deux semaines en Amérique latine. Il se rend d'abord pour cinq jours au Brésil où sont principalement évoqués des sujets de politique générale : la situation internationale et les conflits d'Amérique centrale. Claude Cheysson renouvelle le soutien de la France aux initiatives de paix des pays du groupe de Contadora.D […] Lire la suite

13 juillet 1983
Brésil. Nouvelles mesures d'austérité sous la pression du F.M.I.

Le général Joao Figueiredo, chef de l'État brésilien, annonce de nouvelles mesures d'austérité : le gouvernement renonce en particulier à l'indexation automatique des rémunérations salariales sur le coût de la vie, dont la croissance est passée de 99,7 p. 100 en 1982 à un rythme annuel de 140 p. 100 depuis quelques mois. Devant ces difficultés économiques accrues, le F.M.I. a refusé de verser, à l […] Lire la suite

4-5 avril 1983
Brésil. Violentes manifestations contre la misère à São Paulo

Des émeutes suivies de pillages ont lieu à São Paulo, les 4 et 5. Quelques milliers de personnes manifestent à São Paulo contre la misère et le chômage. Après de violents heurts avec la police, un manifestant est tué et plusieurs dizaines de personnes sont blessées. Le président Figueiredo affirme que les violences sont un « attentat contre l'ouverture politique » qui a permis à dix gouverneurs de […] Lire la suite

1982

30 novembre-4 décembre 1982
États-Unis – Amérique latine. Brève tournée du président Ronald Reagan en Amérique latine

Le 30, Ronald Reagan arrive à Brasilia pour une visite officielle « de travail » de quarante-huit heures. À l'issue de ses entretiens avec le général Figueiredo, deux mesures de soutien à l'économie brésilienne sont annoncées : un prêt à court terme de 1,23 milliard de dollars pour aider le Brésil à faire face à ses obligations financières, dues à l'ampleur de sa dette extérieure qui dépassera 72  […] Lire la suite

15 novembre 1982
Brésil. Nette poussée de l'opposition aux élections générales

Le 15, ont lieu au Brésil les premières élections à se dérouler dans des conditions à peu près normales depuis le coup d'État militaire de 1964. Des leaders politiques et syndicaux ont été autorisés à rentrer d'exil et à se présenter. Le système institutionnel brésilien, calqué sur celui des États-Unis, prévoit l'élection au suffrage direct des gouverneurs de tous les États, à l'exception d'un seu […] Lire la suite

7 janvier 1982
Brésil. Coup de frein des militaires au processus de démocratisation

Le 7, le Congrès adopte définitivement un train de mesures proposées le 25 novembre 1981 par le président Figueiredo pour modifier le mécanisme des élections. Ces dispositions, qualifiées par l'opposition de « coup de poignard contre l'ouverture politique », devraient permettre au Parti démocratique et social (P.D.S.), formation dépendant des militaires au pouvoir, de conserver la majorité aux éle […] Lire la suite

1981

18 septembre 1981
Brésil. Intérim civil à la présidence

Le général João Baptísta Figueiredo, chef de l'État brésilien, est victime d'un infarctus du myocarde et hospitalisé. Pendant sa convalescence, qui durera quatre semaines, c'est le vice-président Aureliano Chaves qui assure son intérim : pour la première fois depuis le coup d'État militaire d'avril 1964, un civil se trouve à la tête du pays. […] Lire la suite

28 janvier-1er février 1981
Brésil – France. Visite du président Joao Baptista Figueiredo en France

La visite officielle du général Joao Baptista Figueiredo répond à celle que Valéry Giscard d'Estaing a effectuée au Brésil en octobre 1978. Sur le plan politique, les deux présidents font part de leur volonté de « briser l'inertie qui caractérise les relations Nord-Sud », mais l'essentiel de la visite est consacré à la relance des relations économiques entre les deux pays : la France, qui n'est qu […] Lire la suite

— Universalis