Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

6-30 décembre 2009

Irak. Adoption de la loi électorale sur fond de violences

Le 6, le Parlement irakien adopte à la quasi-unanimité le texte définitif de la loi électorale, qui ouvre la voie à la tenue des prochaines élections générales – les deuxièmes depuis la chute de Saddam Hussein – prévues le 27 février 2010. Repoussé plus d'une dizaine de fois, le vote de la loi intervient après qu'un compromis a été trouvé sur la question des provinces pétrolières kurdes dans le nord du pays, et après que le vice-président sunnite Tarek al-Hachemi a opposé, en novembre, son veto au texte, afin de fixer un quota plus élevé de sièges aux minorités et aux Irakiens de l'étranger. Les Kurdes auront quarante et un sièges attribués à leurs trois provinces, les minorités chrétienne, yazidi, shabak et autres auront huit sièges, et un tiers des députés seront des femmes. La loi prévoit, par ailleurs, d'accroître le nombre de députés, de 275 à 323, conformément à la Constitution qui accorde un siège pour 100 000 habitants.

Le 8, alors que les autorités irakiennes annoncent que les élections générales auront lieu le 7 mars plutôt que le 27 février, comme le recommandait l'O.N.U., cinq attentats simultanés visant des bâtiments officiels tels que le palais de justice et le siège provisoire du ministère des Finances sont perpétrés à Bagdad, faisant cent vingt-sept morts et quatre cent quarante-huit blessés. Ces attaques sont revendiquées, le lendemain, par l'État islamique d'Irak, branche irakienne du réseau Al-Qaida.

Le 30, à Ramadi, dans une région à majorité sunnite de l'ouest de l'Irak, un double attentat-suicide fait au moins vingt-sept morts et une centaine de blessés, dont le gouverneur de la province.

Le 30 également, à Khalis, au nord de Bagdad, sept Irakiens chiites sont tués par un engin explosif alors qu'ils revenaient de Kerbala où ils célébraient l'Achoura. Ce redoublement de violences est lié à l'approche des élections générales.

— Universalis

Événements précédents

  • 25 octobre 2009 Irak. Double attentat meurtrier à Bagdad

    Un double attentat à la voiture piégée contre des bâtiments officiels – le ministère de la Justice, celui des Municipalités et le gouvernorat de Bagdad – fait environ cent cinquante morts et cinq cents blessés. La violence de cet attentat, attribué à Al-Qaida, remet en cause la capacité de l'armée irakienne...

  • 7-24 août 2009 Irak. Vague d'attentats meurtriers

    Le 7, un attentat à la voiture piégée fait trente-huit morts et cent quarante blessés devant une mosquée chiite près de Mossoul, dans le nord du pays.

    Le 7 également, à Bagdad, plusieurs attentats visant des pèlerins chiites font douze morts et près d'une soixantaine de blessés. Ces actions visant...

  • 25 juillet 2009 Irak. Élections présidentielle et législatives au Kurdistan

    À l'issue du scrutin présidentiel dans la région autonome irakienne du Kurdistan, le président sortant de la province Massoud Barzani est réélu avec 69,6 p. 100 des suffrages. La liste Kurdistania – regroupant les deux partis qui dominent la vie politique kurde depuis des décennies, le Parti démocratique...

  • 10-30 juin 2009 Irak - États-Unis. Attentats meurtriers avant le retrait des troupes américaines des villes irakiennes

    Le 10, un attentat à la voiture piégée sur un marché de Batha, dans le sud de l'Irak, fait dix-neuf morts et soixante-dix blessés. Cet attentat intervient à trois semaines du retrait des troupes américaines des villes d'Irak qui avait été un des thèmes de la campagne électorale de Barack Obama....

  • 6-29 avril 2009 Irak. Recrudescence d'attentats meurtriers

    Le 6, sept attaques coordonnées à la voiture piégée font trente-sept morts et cent quarante blessés sur plusieurs marchés de Bagdad.

    Le 7, le président américain Barack Obama effectue une visite surprise à Bagdad où il s'entretient avec l'état-major américain, le Premier ministre irakien Nouri Al-Maliki...

  • 2-11 mars 2009 Irak. Condamnations d'anciens dirigeants irakiens pour crimes contre l'humanité

    Le 2, le Haut Tribunal pénal irakien, chargé de juger les anciens responsables du régime de Saddam Hussein, condamne à mort Ali Hassan al-Majid pour « crimes contre l'humanité » perpétrés contre des populations civiles chiites en 1999. Ce dernier a déjà été condamné à mort pour les massacres et gazages...

  • 31 janvier 2009 Irak. Élections provinciales

    Les électeurs irakiens se rendent aux urnes pour renouveler les conseils provinciaux qui nommeront les gouverneurs. Ce sont les premières élections locales depuis plus de trois ans. Quatorze provinces sur dix-huit sont concernées par le scrutin. La Coalition pour l'État de droit du Premier ministre chiite...

  • 1er janvier 2009 États-Unis - Irak. Passation de pouvoir sur le contrôle de la « zone verte »

    Les Irakiens reprennent le contrôle de la « zone verte », le quartier international ultra-sécurisé situé dans le centre de Bagdad, symbole de l'occupation américaine. Cette passation de pouvoir marque la fin de la présence de la coalition internationale dirigée par les États-Unis sous mandat de l'O.N.U.,...

  • 16-27 novembre 2008 Irak. Approbation de l'accord sur le retrait des troupes américaines

    Le 16, au terme de négociations menées avec les États-Unis depuis février, le gouvernement de coalition de Nouri Al-Maliki approuve l'accord sur le retrait des troupes étrangères, intitulé par Washington Status of Forces Agreement, qui vise les soldats américains stationnés dans le pays, actuellement...

  • 7-24 août 2008 Irak. Poursuite des affrontements intercommunautaires

    Le 7, les autorités annoncent le report des élections provinciales, prévues en octobre, en raison d'un désaccord entre les communautés sur la loi électorale applicable à Kirkouk, ville à la fois kurde, arabe et turkmène.

    Le 15, lors de la prière du vendredi à la mosquée de Koufa, l'une...