7-24 août 2009Irak. Vague d'attentats meurtriers

 

Le 7, un attentat à la voiture piégée fait trente-huit morts et cent quarante blessés devant une mosquée chiite près de Mossoul, dans le nord du pays.

Le 7 également, à Bagdad, plusieurs attentats visant des pèlerins chiites font douze morts et près d'une soixantaine de blessés. Ces actions visant expressément les chiites font craindre une nouvelle vague de violences interconfessionnelles.

Le 10, quarante-cinq personnes sont tuées et plus de deux cents autres blessées dans une série d'attentats à la bombe à Bagdad et près de Mossoul.

Le 13, un double attentat-suicide dans un café à Sinjar, près de Mossoul, fait vingt et un morts et trente-deux blessés.

Le 16, six personnes sont tuées et dix-huit autres blessées dans un restaurant d'un quartier chiite de Bagdad.

Le 19, deux camions piégés explosent devant les ministères des Affaires étrangères et des Finances, en plein cœur de Bagdad, à quelques mètres de la zone verte ultrasécurisée qui abrite les bureaux gouvernementaux et les ambassades étrangères, faisant une centaine de morts et plus de six cents blessés. Cette journée, la plus meurtrière depuis février 2008, illustre la vulnérabilité et le manque de préparation de l'armée et de la police irakiennes pour assurer la sécurité de la population depuis le retrait des forces de la coalition internationale dans leurs casernes, le 30 juin.

Le 24, des bombes explosent dans deux minibus près de la ville de Kout, dans le sud du pays, dans une région à majorité chiite, faisant onze morts et douze blessés.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  7-24 août 2009 - Irak. Vague d'attentats meurtriers », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/7-24-aout-2009-vague-d-attentats-meurtriers/