Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

6-29 avril 2009

Irak. Recrudescence d'attentats meurtriers

Le 6, sept attaques coordonnées à la voiture piégée font trente-sept morts et cent quarante blessés sur plusieurs marchés de Bagdad.

Le 7, le président américain Barack Obama effectue une visite surprise à Bagdad où il s'entretient avec l'état-major américain, le Premier ministre irakien Nouri Al-Maliki et le président Jalal Talabani. Il souligne que « ces dix-huit prochains mois seront une période critique », évoquant le retrait progressif des troupes américaines jusqu'en août 2010.

Le 10, cinq soldats américains sont tués dans un attentat-suicide au camion piégé à Mossoul, dans le nord du pays, le dernier bastion urbain d'Al-Qaida en Irak.

Le 11, un kamikaze fait sauter sa ceinture d'explosifs près d'un poste militaire d'Iskandariya, au sud de Bagdad, provoquant la mort de neuf miliciens sunnites et en blessant trente-trois autres.

Le 15, au moins dix personnes sont tuées et vingt-deux autres blessées dans un attentat à la voiture piégée visant des policiers chargés de surveiller des installations pétrolières, à Kirkouk, à 250 kilomètres au nord de Bagdad.

Le 16, un attentat-suicide dans une base militaire irakienne à Habbaniya, dans la province d'Al-Anbar, à l'ouest de Bagdad, fait seize morts et cinquante blessés parmi les soldats.

Le 23, soixante-seize personnes sont tuées et une centaine sont blessées dans deux attentats-suicides, l'un dans le sud-est de la capitale, l'autre près de Baqouba, au nord-est de Bagdad.

Le 24, un double attentat à la bombe frappe le quartier chiite de Kadhimiya, à Bagdad, faisant au moins soixante morts et cent vingt-cinq blessés.

Le 29, au moins quarante et une personnes sont tuées et plus de soixante-huit autres blessées dans l'explosion de deux voitures piégées sur un marché du quartier de Sadr City, à Bagdad, bastion de l'imam radical chiite Moqtada Al-Sadr. Cette recrudescence des violences s'explique à la fois par le départ des forces américaines à partir de juin et par les élections qui doivent se tenir à la fin de 2009.

— Universalis

Événements précédents

  • 2-11 mars 2009 Irak. Condamnations d'anciens dirigeants irakiens pour crimes contre l'humanité

    Le 2, le Haut Tribunal pénal irakien, chargé de juger les anciens responsables du régime de Saddam Hussein, condamne à mort Ali Hassan al-Majid pour « crimes contre l'humanité » perpétrés contre des populations civiles chiites en 1999. Ce dernier a déjà été condamné à mort pour les massacres et gazages...

  • 31 janvier 2009 Irak. Élections provinciales

    Les électeurs irakiens se rendent aux urnes pour renouveler les conseils provinciaux qui nommeront les gouverneurs. Ce sont les premières élections locales depuis plus de trois ans. Quatorze provinces sur dix-huit sont concernées par le scrutin. La Coalition pour l'État de droit du Premier ministre chiite...

  • 1er janvier 2009 États-Unis - Irak. Passation de pouvoir sur le contrôle de la « zone verte »

    Les Irakiens reprennent le contrôle de la « zone verte », le quartier international ultra-sécurisé situé dans le centre de Bagdad, symbole de l'occupation américaine. Cette passation de pouvoir marque la fin de la présence de la coalition internationale dirigée par les États-Unis sous mandat de l'O.N.U.,...

  • 16-27 novembre 2008 Irak. Approbation de l'accord sur le retrait des troupes américaines

    Le 16, au terme de négociations menées avec les États-Unis depuis février, le gouvernement de coalition de Nouri Al-Maliki approuve l'accord sur le retrait des troupes étrangères, intitulé par Washington Status of Forces Agreement, qui vise les soldats américains stationnés dans le pays, actuellement...

  • 7-24 août 2008 Irak. Poursuite des affrontements intercommunautaires

    Le 7, les autorités annoncent le report des élections provinciales, prévues en octobre, en raison d'un désaccord entre les communautés sur la loi électorale applicable à Kirkouk, ville à la fois kurde, arabe et turkmène.

    Le 15, lors de la prière du vendredi à la mosquée de Koufa, l'une...

  • 8-27 avril 2008 Irak. Rapport sur les résultats de la stratégie américaine

    Les 8 et 9, l'ambassadeur américain à Bagdad Ryan Crocker et le commandant en chef des forces américaines en Irak, le général David Petraeus, font leur rapport devant les membres des commissions des Affaires étrangères et de la Défense du Congrès. Ils notent les effets de la stratégie engagée par les...

  • 2-30 mars 2008 Irak. Offensive de l'armée contre les milices chiites

    Les 2 et 3, Mahmoud Ahmadinejad effectue la première visite en Irak d'un président de la République islamique iranienne instaurée en 1979, un an avant l'éclatement de la guerre meurtrière qui a opposé Bagdad et Téhéran pendant huit années. Il affirme vouloir instaurer un « nouveau climat » entre les...

  • 1er-29 février 2008 Irak. Opération de l'armée turque au Kurdistan

    Le 1er, deux attentats-suicides à la bombe commis par des femmes font une centaine de morts sur deux marchés de Bagdad.

    Le 6, le commandement américain en Irak diffuse une vidéo saisie en décembre 2007 dans une cache d'Al-Qaida en Irak, qui montre l'entraînement de jeunes enfants à des actes terroristes,...

  • 8-23 janvier 2008 Irak. Regain des violences

    Le 8, l'armée américaine annonce le lancement dans l'ensemble du pays de l'opération Phantom Phoenix contre les groupes alliés à Al-Qaida et les « autres extrémistes ». Les violences, qui avaient diminué depuis plusieurs mois, et notamment à Bagdad, sont de nouveau en hausse depuis la fin de l'année...

  • 16 décembre 2007 Irak. Retour du maintien de l'ordre de Bassorah aux Irakiens

    Le contingent britannique remet aux autorités irakiennes la responsabilité de la sécurité de la province de Bassorah, deuxième ville du pays, située dans le sud. Les Irakiens contrôlent à présent la moitié des dix-huit provinces du pays.