2-11 mars 2009Irak. Condamnations d'anciens dirigeants irakiens pour crimes contre l'humanité

 

Le 2, le Haut Tribunal pénal irakien, chargé de juger les anciens responsables du régime de Saddam Hussein, condamne à mort Ali Hassan al-Majid pour « crimes contre l'humanité » perpétrés contre des populations civiles chiites en 1999. Ce dernier a déjà été condamné à mort pour les massacres et gazages de Kurdes à la fin des années 1980 (d'où son surnom d'« Ali le chimique »), puis pour l'exécution de civils chiites en 1991.

Le 11, le même tribunal condamne à quinze ans de prison l'ancien chef de la diplomatie puis vice-Premier ministre de Saddam Hussein, Tarek Aziz, et « Ali le chimique » pour « crimes contre l'humanité » pour l'exécution de quarante-deux commerçants en 1992. Deux demi-frères de Saddam Hussein, respectivement ex-ministre de l'Intérieur et ancien responsable des services de sécurité au moment des faits, sont condamnés à la peine capitale pour la même affaire.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2-11 mars 2009 - Irak. Condamnations d'anciens dirigeants irakiens pour crimes contre l'humanité », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 octobre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-11-mars-2009-condamnations-d-anciens-dirigeants-irakiens-pour-crimes-contre-l-humanite/