4-7 septembre 2001

Corée du Sud. Crise gouvernementale et reprise des discussions avec la Corée du Nord

Le 4, le gouvernement annonce sa démission à la suite de la motion de défiance votée par le Parlement, et notamment par l'Union libérale démocrate, membre de la coalition au pouvoir, à l'encontre de Lim Dong-won, ministre de l'Unification, responsable de la politique de rapprochement entre les deux Corées. Cette démission fragilise la position du président Kim Dae-jung, initiateur du processus de réconciliation avec le Nord qui avait été inauguré par sa visite à Pyongyang en juin 2000, et qui est aujourd'hui dans l'impasse.

Le 6, les autorités nord-coréennes donnent leur accord à la reprise des discussions en vue d'un rapprochement avec Séoul. Cette annonce suit la visite du président chinois Jiang Zemin à Pyongyang, le 3.

Le 7, Kim Dae-jung remanie son gouvernement. Le nouveau ministre de l'Unification, Hong Soon-young, était jusqu'alors ambassadeur à Pékin.

— Universalis

Événements précédents