Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

25 février-4 mars 1997

Corée du Sud. Démission du gouvernement à la suite du scandale Hanbo

Le 25, lors d'une allocution télévisée, le président Kim Young-Sam présente ses excuses à la suite du scandale des malversations financières qui conduisirent, en janvier, à la faillite de plusieurs filiales du conglomérat sidérurgique Hanbo, quatorzième groupe du pays. Le fils du chef de l'État, un ministre, trois parlementaires du parti au pouvoir et des membres de l'entourage du président sont impliqués dans ce scandale. Élu en décembre 1992 sur un programme de lutte contre la corruption, Kim Young-Sam déplore « la collusion entre le monde des affaires et la politique [qui] est profondément enracinée dans [le] pays ».

Le 26, le gouvernement de Lee Soo-Sung présente sa démission.

Le 4 mars, le président Kim Young-Sam nomme au poste de Premier ministre un ancien président d'université, Koh Kun, qui passe pour indépendant des factions au pouvoir.

— Universalis

Événements précédents