30 juillet 1984

Bolivie. Échec d'une tentative de putsch militaire

Une soixantaine d'hommes armés réussissent à enlever Hernán Siles Zuazo, président de la République social-démocrate, au pouvoir depuis octobre 1982. Mais, devant l'ampleur de la réaction populaire, les chefs du complot prennent la fuite et le président Siles Zuazo est libéré après avoir été séquestré pendant une dizaine d'heures. Une centaine d'arrestations ont lieu les jours suivants ainsi qu'une purge dans l'armée et la police.

— Universalis

Événements précédents