3-11 août 1981Bolivie. Remise des pouvoirs du président Luis García Meza à la junte militaire

 

Le 3, un nouveau soulèvement militaire (c'est la cinquième tentative de putsch en un an) éclate à Santa Cruz. Les insurgés, dirigés par les généraux Alberto Natusch Busch, ancien président de la République, et Lucio Anez Rivera, ancien chef d'état-major, soutenus par Hernán Siles Zuazo, ex-président bolivien en exil, et Jaime Paz Zamora, réfugié en Équateur depuis le coup d'État du général García Meza, exigent le départ de ce dernier, président de la République depuis le 17 juillet 1980. Les généraux Natusch et Anez déclarent diriger un mouvement « d'unité et de dignité nationale » pour le rétablissement des libertés démocratiques et l'élimination de la corruption et du trafic de drogue dans lesquels sont impliqués le chef de l'État et son entourage.

Le 4, le général García Meza accepte de démissionner et de céder le pouvoir à la junte militaire composée des commandants en chef des trois armes : le général Celso Torrelio Villa, chef de l'armée de terre, l'amiral Oscar Pammo Rodríguez et le général Waldo Bernal Pereira, chef de l'armée de l'air.

Le 7, les négociations entre la junte gouvernementale et les chefs de l'insurrection militaire aboutissent à un accord qui prévoit la constitution d'un « gouvernement de transition vers la démocratie ».

Le 11, le général Bernal Pereira, membre le plus ancien de la junte au pouvoir, forme un nouveau gouvernement dans lequel six ministres ont été maintenus à leur ancien poste.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  3-11 août 1981 - Bolivie. Remise des pouvoirs du président Luis García Meza à la junte militaire », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 avril 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/3-11-aout-1981-remise-des-pouvoirs-du-president-luis-garcia-meza-a-la-junte-militaire/