10-13 avril 1984

Bolivie. Reconstitution de la coalition de front populaire et nouvelles mesures d'austérité

Le 10, Hernán Siles Zuazo, au pouvoir depuis octobre 1982, forme un nouveau gouvernement qui comprend cinq ministres de son parti, le Mouvement national révolutionnaire de gauche (M.N.R.I.), cinq du Mouvement de la gauche révolutionnaire (M.I.R.), deux du Parti communiste, deux démocrates-chrétiens, deux indépendants et un militaire. L'Union démocratique et populaire (U.D.P.) – la coalition gouvernementale que le M.I.R. avait quittée en janvier 1983 – est ainsi reconstituée.

Le 13, l'annonce par le président Zuazo de mesures draconiennes d'austérité – le peso bolivien est dévalué de 300 p. 100, et les prix de nombreux produits de base sont majorés de 200 à 500 p. 100 – provoque de très vives protestations de la puissante centrale proche du Parti communiste, la C.O.B., qui regroupe ouvriers et paysans. Des mots d'ordre de grève générale sont très suivis.

— Universalis

Événements précédents