15-21 juillet 1982Bolivie. Remplacement du général Torrelio par le général Vildoso à la tête de l'État

 

Le 15, le général Celso Torrelio, que l'armée avait placé à la tête de l'État en 1981, annonce que des élections générales auront lieu le 24 avril 1983 pour désigner un président et un vice-président de la République ainsi que de nouveaux sénateurs et députés, et que le pouvoir sera remis aux civils le 6 août 1983.

Le 16, le général Torrelio est contraint par les commandants en chef des trois armées à remettre sa démission de chef de l'État.

Le 19, la junte nomme le général Guido Vildoso, chef d'état-major de l'armée de terre, pour lui succéder. Il est considéré comme un « dur » et sa nomination est interprétée comme une menace pour la démocratisation promise.

Le 21, le général Vildoso entre en fonctions et forme un gouvernement de seize membres, dix militaires et six civils. Le mouvement de protestation de la population s'amplifie : grèves à l'appel de la Centrale ouvrière bolivienne (C.O.B.), et « marches de la faim » contre la politique économique des autorités militaires.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  15-21 juillet 1982 - Bolivie. Remplacement du général Torrelio par le général Vildoso à la tête de l'État », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/15-21-juillet-1982-remplacement-du-general-torrelio-par-le-general-vildoso-a-la-tete-de-l-etat/