6-9 juin 1993Bolivie. Élection de Gonzalo Sanchez de Lozada à la présidence

 

Le 6, le candidat du Mouvement nationaliste révolutionnaire (M.N.R., centre), l'homme d'affaires Gonzalo Sanchez de Lozada, arrive largement en tête de l'élection présidentielle en recueillant 36 p. 100 des suffrages contre 21 p. 100 au général Hugo Banzer, candidat de l'Action démocratique nationaliste. Converti au pluralisme, le général Banzer, qui a exercé le pouvoir par la force de 1971 à 1978, tente régulièrement, depuis le rétablissement de la démocratie en 1982, de reconquérir légalement la présidence. Il était soutenu par le Mouvement de la gauche révolutionnaire (social-démocrate), au pouvoir. Carlos Palenque, représentant des communautés indiennes, obtient 15 p. 100 des voix. Le M.N.R. s'octroie une part prépondérante des sièges dans les deux chambres.

Le 9, le général Banzer se retire de la course à la présidence et reconnaît la victoire de Gonzalo Sanchez de Lozada qui doit être élu par les parlementaires le 6 août, aucun candidat n'ayant dépassé la barre des 50 p. 100 au premier tour. Gonzalo Sanchez de Lozada doit succéder au président sortant Jaime Paz Zamora, auquel la Constitution interdisait de se représenter à cette élection.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  6-9 juin 1993 - Bolivie. Élection de Gonzalo Sanchez de Lozada à la présidence », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/6-9-juin-1993-election-de-gonzalo-sanchez-de-lozada-a-la-presidence/